WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Connaissance, attitudes et pratiques des femmes du quartier Katindo face à  la gestion des latrines.

( Télécharger le fichier original )
par Justin MUNFANO LUKONGE
Université Libre des Pays des Grands Lacs - ULPGL - Grade 2012
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre V. DISCUSSION DES RESULTATS

Dans le présent chapitre, nous allons discuter nos résultats comparativement à ceux des études antérieures et aux théories concernant les hypothèses émises vu l'objectif de ce travail qui consiste à évaluer le niveau de connaissances, d'attitude et de pratiques des femmes du quartier KATINDO face à la mauvaise gestion des latrines.

En effet, la discussion des résultats s'articule sur les points suivants :

Ø Connaissances des femmes du quartier KATINDO sur la gestion des latrines ;

Ø Attitudes des femmes du quartier KATINDO face à la gestion des latrines ;

Ø Pratiques des femmes du quartier KATINDO face à la gestion des latrines.

V.1. Connaissances des femmes du quartier KATINDO sur la gestion des latrines.

L'hypothèse selon laquelle les connaissances des femmes du quartier KATINDO sur les latrines comme source d'infections et les mesures hygiéniques adéquates seraient moins élevées ; les résultats stipulent que 99,7% des enquêtées ont une latrine au sein de leur ménage contre une très faible proportion de 0,3% qui nie. Parmi les enquêtées qui ont affirmé avoir une latrine au sein de leur ménage, 54,9% ont une latrine à ciel ouvert, 21,8% ont de latrines à trou foré ou à fosse simple, 18,5% ont des latrines à fosse septique et seulement 4,8% ont des latrines à fosse ventilée.

De ce qui concerne la possession savon dans les latrines, 80,6% n'ont pas l'habitude de garder le savon dans leurs latrines contre 19,4% qui ont affirmé avoir l'habitude de garder du savon dans leurs latrines ; la possession de l'eau en permanence dans les latrines, la grande majorité des enquêtées soit 85,4% ont l'habitude de garder l'eau dans leurs latrines contre une minorité de 14,6% des enquêtées qui disent qu'elles n'ont pas l'habitude de garder l'eau au sein de leurs latrines.

Pour ce qui est de la connaissance des mesures hygiéniques, les résultats de cette étude révèlent que la majorité soit 73,1% des enquêtées ont une connaissance sur certaines mesures hygiéniques à prendre, tandis que 26,9% des enquêtées nient de connaître certaines mesures hygiéniques. Et 57,7% de ces femmes connaissent que les latrines, une fois mal gérées, peuvent être source de la Diarrhée, 22,6% d'entre elles connaissent que ça peut causer le Cholera; pendant que 8% savent que ça peut produire la fièvre typhoïde, 7,1% parlent des infections et enfin 15 femmes soit 4,5% ne savent aucune maladies qui peut provenir des latrines.

Les résultats de cette recherche nous poussent à infirmer l'hypothèse selon laquelle les connaissances des femmes du quartier KATINDO sur les latrines comme source d'infections et les mesures hygiéniques adéquates seraient moins élevées.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net