WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'intelligence artificielle dans le secteur de l'assurance


par Georges BERGER
Université de Strasbourg - M2 Droit de l'économie numérique 2020
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

L'INTELLIGENCE ARTIFICIELLE DANS LE

SECTEUR DE L'ASSURANCE

Mémoire de recherche

BERGER Georges

Master 2 Droit de l'économie numérique
Année universitaire 2019-2020

1/97

Sous la direction de Madame Catherine LEDIG Professeure à l'Université de Strasbourg

RÉSUMÉ

La révolution numérique a changé la face de l'économie, non seulement européenne, mais aussi mondiale. Les progrès technologiques et le développement des nouveaux systèmes d'information et de communications ont bouleversé les sociétés. En effet, le développement des nouvelles technologies témoigne d'une réelle « mutation sociétale dont la clé de voûte résulte de l'information numérique et des communications électroniques »1 qui vont alors jusqu'à impacter notre manière de communiquer, d'échanger et d'appréhender le monde qui nous entoure. Dans ce contexte, l'intelligence artificielle, et plus particulièrement le machine learning et le deep learning, offre de nouvelles perspectives économiques.

Ainsi, si leur intégration dans le secteur des assurances va conduire à une refonte complète des processus allant vers plus de transversalités entre les métiers, et un effacement des frontières traditionnelles entre le back office et le front office, l'intelligence artificielle laisse entrevoir de nouvelles perspectives en termes d'analyse des risques et des offres qui entendre répondre à un besoin croissant de personnalisation voulue par les assurés. En même temps, l'intégration de l'intelligence artificielle laisse entrevoir de nouvelles perspectives s'agissant de la prévention et de la lutte contre la fraude à l'assurance.

Cependant, bousculant les codes existants jusqu'alors dans ce secteur, l'utilisation des nouveaux procédés d'intelligence artificielle pose la question de leur compatibilité avec le principe de mutualisation des risques, central dans ce secteur, mais également du cadre réglementaire applicable en la matière.

2/97

1 Éric A. Caprioli, Droit international de l'économie numérique : les problèmes juridiques liés à l'internationalisation de l'économie numérique, Lexis Nexis, 2e Édition

ABSTRACT

The digital revolution has changed the face of the economy, not only in Europe, but also globally. Technological advances and the development of new information and communication systems have turned societies upside down. Indeed, the development of new technologies is evidence of a real societal change, the keystone of which is digital information and electronic communications, which are now impacting the way we communicate, exchange and understand the world around us2. In this context, artificial intelligence, and more particularly machine learning and deep learning, offers new economic perspectives.

While their integration in the insurance sector will lead to a complete overhaul of processes, with more cross-functionality between businesses, and the blurring of traditional boundaries between the back office and the front office, artificial intelligence offers new perspectives in terms of risk analysis and offers that aim to respond to a growing need for personalization as required by policyholders. At the same time, the integration of artificial intelligence opens up new perspectives when it comes to preventing and combating insurance fraud.

However, the use of new artificial intelligence processes raises the question of their compatibility with the principle of risk pooling, which is central to this sector, but also with the regulatory framework applicable in this area.

3/97

2 ric A. Caprioli, Droit international de l'économie numérique : les problèmes juridiques liés à l'internationalisation de l'économie numérique, Lexis Nexis, 2e Édition

4/97

5/97

******

Je tiens à exprimer ma reconnaissance et mes sincères remerciements à Madame Catherine LEDIG, ma directrice de mémoire et responsable de master, qui m'a aidé, conseillé et orienté tout au long de cette année si particulière.

J'adresse également mes sincères remerciements à l'ensemble de l'équipe pédagogique, dont les méthodes d'enseignement et d'évaluation nous auront permis de mettre en pratique et de contextualiser l'ensemble des connaissances et compétences acquises au cours de cette année.

Je tiens à remercier mes proches, qui par leur soutien inconditionnel et leurs encouragements m'ont été d'une grande aide.

À tous ces intervenants, je présente mes remerciements, mon respect et ma gratitude.

6/97

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION 9

sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



Chez Mémé Coucou, gite à Lauzerte sur le chemin de compostelle