WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le traite d'amitié et de coopération entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso et le renforcement de l'intégration économique sous-régionale


par Ceba Timothée KELY
EENI Global Business School - Doctorat 2020
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.3 . Le traitement et l'analyse des données

Les données qualitatives et quantitatives seront traitées en fonction de leur nature : traitement qualitatif, statistique, économétrique et cartographique. Ces méthodes et techniques de traitement de données nous permettrons de confirmer ou d'infirmer nos hypothèses de recherche.

3.3.1. Présentation de l'échantillon

Pour une question de spécification appropriée à l'hétérogénéité des pays, nous avons choisi d'estimer un modèle de gravité centré sur les exportations de 18 pays africains vers leurs principaux partenaires du monde.

L'échantillon des pays importateurs est composé des 18 pays exportateurs plus 10 pays hors du continent africain. Les pays retenus sont présentés dans le tableau en annexe. Nous retenons la période allant de 2006 à 2018.

3.3.2. Source des données

Les données relatives au commerce bilatéral présentent les flux commerciaux des pays africains vers leurs partenaires qui ont importés au moins pendant une année entre 2006 et 2018. Les données chiffrées sont issues de la base de données du FMI (DOTS, 2019) et exprimées en millions de dollars US. Les données du Produit intérieur brut (PIB) à prix courant et de l'inflation proviennent de la base de données World Development Indicators (WDI, 2019). Quant aux données de la distance entre les capitales des pays partenaires commerciaux, la contiguïté, la monnaie commune, langue commune, monnaie unique, colonisateur commun, elles sont tirées du site du CEPII. Enfin, les données des variables de la qualité des institutions proviennent de la base de données de la Banque mondiale (World Governance Indicators : WGI, 2019).

3.3.3. Le traitement qualitatif

Les informations qualitatives ont fait l'objet de traitement et d'analyse qualitative. De sorte que nous avons pu relever :

- les information relatives à la libre circulation des personnes, des biens, des services, des capitaux ainsi qu'aux obstacles qui y sont liés ;

- les informations relatives aux forces, faiblesses, opportunités et menaces du TAC ;

- les informations relatives à la structure des échanges ivoiro-burkinabé, à l'intégration des marchés, la qualité des institutions, aux obstacles au commerce, les politiques sectorielles et la convergence des politiques macroéconomiques des deux Etats.

Le support informatique utilisé pour l'opération de saisie et de traitement des informations est le logiciel Word de Microsoft.

3.3.4. Le traitement statistique et graphique

Nous avons recensé par le biais de la documentation des laborations et des institutions, des données quantitatives sur les exportations et les importations, les barrières tarifaires et non tarifaires, le produit intérieur brut (PIB), l'inflation, la qualité des institutions, la distance entre les capitales, les accords signés... nous avons eu recours aux logiciel Excel de Microsoft et le logiciel XLSTAT. Ce traitement présente les moyennes arithmétiques, les fréquences de distribution, les tendances etc. les resultats sont présentés dans des tableaux ou des graphiques (hystogramme, courbe d'évolution).

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net