WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Déterminants de la malnutrition dans les pays en développement

( Télécharger le fichier original )
par Djadou Dosseh et Ilboudo Patrick
Cerdi - M.D in Health Economics 2006
  

sommaire suivant

INTRODUCTION

Ce papier examine les déterminants de la malnutrition dans les pays en développement. Plusieurs études antérieures, notamment le rapport de l'UNICEF (1998), les travaux de Lisa C. Smith and Lawrence Haddad (Avril 1999), et de Amy L. Rice et al. (2000), élucident déjà les causes de la malnutrition afin de proposer des éléments de réponse pour une politique de réduction des conséquences de cette dernière dans le monde. Ainsi, face à une prévalence encore élevée, il convenait de rechercher cette fois uniquement, les déterminants clés de la malnutrition pour l'ensemble des pays en développement.

En effet, alors que la majorité des pays du monde ont ratifié la Déclaration universelle des droits de l'Homme 1948 (notamment le principe n°41(*)) et malgré l'adoption en 2000, des Objectifs du Millénaire pour le Développement lors du Sommet du millénaire des Nations Unies, l'état nutritionnel dans le monde ne s'est pas significativement amélioré. Pas moins de 842 millions de personnes souffrent encore de malnutrition dont 10 millions dans les pays industrialisés, 34 millions dans les pays en transition et 789 millions dans les pays en développement2(*).

Par ailleurs, la malnutrition pouvant être la résultante d'un ensemble complexe de relations, il semble opportun d'en rechercher les déterminants les plus importants si l'on souhaite réduire sa prévalence dans les pays les plus touchés que sont les pays en développement.

De plus, comme elle affecte durablement le potentiel de vie des individus et des communautés, le développement social et économique en pâtit ainsi que le développement intellectuel des individus. Il s'agit là, de la spirale infernale dans laquelle beaucoup de pays africains se trouvent confrontés.

Puisque l'état nutritionnel est lié à ce l'on mange mais aussi à l'état de santé et à l'environnement de vie, l'on est fondé dès lors à se poser la question suivante : la malnutrition est-elle liée à une indisponibilité d'aliments et de richesse ou doit-on plutôt l'attribuer à d'autres facteurs tels que l'éducation des femmes, l'environnement sanitaire ou encore la démocratie. La réponse à cette question est importante car elle influence directement les hypothèses ci-dessous formulées.

Premièrement, d'un point de vue purement sanitaire, la connaissance des déterminants majeurs de la malnutrition permettra de mettre en place des politiques nutritionnelles efficaces et bénéfiques pour le développement puisque de nombreuses études ont montré que les enfants mieux nutris sont plus dotés de capital humain (travaux d'Armatya Sen) indispensable à leur rendement scolaire.

Deuxièmement, l'amélioration de l'état nutritionnel, devra aussi permettre de réduire la mortalité, surtout infantile, car la malnutrition est associée dans près de 50%3(*) aux cas de décès d'enfants dans les pays en développement. Cette réduction devrait contribuer à améliorer l'état de santé réduisant par la même, les dépenses en matière de santé nutritionnelle.

Finalement, si l'état de santé est meilleur, le gouvernement peut dégager plus de ressources à affecter à d'autres secteurs de la santé et ainsi contribuer durablement à la réduction de la pauvreté mais aussi à la poursuite des objectifs du millénaire pour le développement.

Notre travail s'organisera essentiellement en trois chapitres : un premier chapitre qui sera consacrée à la présentation des variables prises en compte dans l'étude; un second chapitre dans lequel on discutera de la technique économétrique à retenir pour appréhender la relation entre la malnutrition et ses déterminants ainsi que les différents tests réalisés; enfin, avant de conclure, nous présenterons dans le troisième et dernier chapitre les résultats. Ce dernier chapitre nous permettra également de montrer les disparités régionales sur la question des déterminants de la malnutrition.

* 1 « Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant, pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, pour l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; [...] » in Malnutrition et inégalités sociales (2005)

* 2 La malnutrition dans le monde 2004

* 3 Amy L. Rice, Lisa Sacco, Adnan Hyder et Robert E. Black, La malnutrition : cause sous-jacente des décès de l'enfant par maladies infectieuses dans les pays en développement.

sommaire suivant