WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Traitement des scolioses par la médecine physique et réadaptation

( Télécharger le fichier original )
par Fifi LUYEYE
Université de Kinshasa (RD Congo) - Licenciée en Médecine Physique et Réadaptation 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE 4. DISCUSSION

En dépit du petit nombre d'enfant avec scoliose évaluées dans la présente étude, et comme rapporté ailleurs (21), l'application précoce de la médecine physique seule, a démontré un impact significatif sur la croissance staturale, la douleur, la force et l'assouplissement du rachis et l'ampliation de la cage thoracique. Mais, dans les pays développés, la prise en charge de la scoliose est plutôt multidisciplinaire : médecine générale, chirurgie orthopédique, radiologie et physiothérapie.

Ce travail démontre aussi l'efficacité du traitement physique précoce seul dans la prise en charge des scolioses graves et moins graves. Ces résultats infirment la recommandation classique de prescrire la médecine physique pour les scolioses moins graves (8).

La médecine physique comprend les exercices d'encadrement de type redressement et maintien (12).

4.1. Données démographiques

La majorité de cas de scoliose était en cours d'adolescence. A côté des scolioses de l'adolescence (22), on observe des scolioses néo-natales et des scolioses juvéniles.

Le sexe masculin est intéressé dans les mêmes proportions que le sexe féminin. Il est difficile de comparer ce petit échantillon au travail de DUVAL BEAUPERE (21) qui a plutôt observé la surreprésentation du sexe féminin chez les patients avec scoliose.

4.2. Evolution de la taille

Les jeunes adolescents évalués dans la présente étude sont de petite taille à cause de la gibbosité. Mais après traitement physique, la taille augmente de manière significative chez ces scoliotiques.

4.3. La douleur

Contrairement à l'inefficacité de traitements médicamenteux et chirurgicaux sur la douleur des scoliotiques (6), la médecine physique appliquée dans la présente étude entraîne une diminution significative du nombre des patients avec douleur du rachis.

4.4. La gibbosité

La gibbosité, la souplesse du rachis et la contraction des muscles spinaux. Les résultats les plus significatifs de ce travail, se présentent sous forme de diminution importante du nombre des patients avec gibbosité, du nombre des patients avec rigidité du rachis et celui des patients avec absence de contraction musculaire.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net