WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'impact socio-économique du micro crédit

( Télécharger le fichier original )
par Kayaye ADAM ABAKAR
Université de Ngaoundere (Cameroun) - Licence 2007
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE II - PRESENTATION DU TERRAIN D'ETUDE

I - LA ZONE D'ETUDE

La région du Kanem est située au centre ouest du Tchad. Elle est limitée :

- Au nord par le Borkou Ennedi Tibesti

- A l'est par le Batha

- Au sud par la région du Lac Tchad et du Hadjer Lamis

- A l'ouest par la république du Niger

C'est une région peu contrastée et caractérisée essentiellement par une alternance des dunes et des « ouadis »8(*) des dimensions variables. Dans les ouadis le sol est fertile et on y trouve une nappe phréatique plus ou moins profonde permettant ainsi de pratiquer trois cultures irriguées par an.

Cependant, le climat est de type sahélo saharien avec une longue saison sèche de 9 mois et des précipitations moyennes annuelles de 100 à 400 mm. Sa végétation naturelle est constituée d'une manière générale de graminées, de typhacées et d'épineux.

La population du Kanem est essentiellement composée de deux ethnies dominantes :

- Kanembou, agriculteurs et éleveurs sédentaires ;

- Daza autrement appelés Gorane, éleveurs nomades et pratiquant la culture pluviale ;

- A ces deux grands groupes s'ajoute une minorité d'Arabes éleveurs nomades repartis entre les différentes sous préfectures de la région.

La région du Kanem est subdivisée en deux départements à savoir le Kanem et le Bahr El Ghazel. Selon le Recensement de Population et de l'habitat de 1993, elle compte 300 000 habitants répartis comme suit :

- Kanem (207 348 habitants) avec 10 sous préfectures : Mao, Nokou, Rig Rig, Mondo, Kékédina, Ntiona, Wadjigui, Amdoback, Mellah, Ziguey

- Bahr El Ghazel (73 461 habitants) avec 6 sous préfecture : Moussoro, Michemiré, Salal, Moundjoura, Chaddra, Amsilep.

La région compte également :

- Un sultanat

- 38 cantons

- 3 groupements

Il y a lieu d'indiquer que cette population est analphabète à 96%.

L'économie de la région est fondée sur les interdépendances flexibles entre l'agriculture des dunes, des « ouadis » et l'élevage. En plus de ces deux activités la population exerce diverses activités commerciales et artisanales.

Mao, vestige de l'ancien royaume du Kanem Bornou, est l'une des plus vieilles villes du pays, une ville historique, ou siège l'Association pour le Développement intégré du Sahel (ADIS) et la Coopérative d'Epargne et de Crédit (COOPEC).

Cette ville située au Nord Ouest, à prés de 300 km de la capitale, siège traditionnel du sultanat du Kanem compte deux établissements secondaires et 7 écoles primaires dont une Arabe et un Centre de Lecture et d'Animation Culturelle (CLAC) , un Musée reflétant les réalités historiques de la région. Sur le plan sanitaire, elle est dotée d'un hôpital et de deux centres de santé.

Cette cité cosmopolite qui compte aujourd'hui 40 000 habitants répartis en 24 quartiers, s'étend sur un plateau dunaire, à pente douce vers l'Est et l'Ouest et est entourée des ouadis des tous les quatre cotés, dangereusement menacée par les érosions hydriques, causant des ravinements obstruant la circulation des véhicules et des hommes par endroits. Pour y arriver, il est recommandé d'utiliser des voitures tout terrain 4X4.

Elle est le carrefour économique, culturel et social des échanges entre le Nord, l'Est et le Sud du Tchad.

C'est une diversité humaine composée d'agriculteurs, d'éleveurs, d'artisans qui habitent intelligemment et pacifiquement dans un havre de paix et de concorde.

Sur le plan physique, la région du Kanem se présente en une succession des dunes, des dépressions et cuvettes appelées ouadis. Ces ouadis au sol fertile et limoneux constituent une richesse naturelle de notre patrimoine national.

A dire des spécialistes, cette région gorgée des eaux souterraine est facilement accessible à une exploitation agricole profitable à toute la nation et ce à un moindre coût économique.

En outre, le Kanem dispose des potentialités et de richesse spécifiques non encore exploitées. Nous citons entre autres : la diatomite, le natron, la spiruline etc.

Cependant la sécheresse qui sévit au Tchad depuis 1970 se singularise au Kanem par sa rigueur et sa persistance accélérant du coup le processus de désertification avec tous ces corollaires tels que le ravinement, l'ensablement des villages, l'avancé du désert, l'érosion du sol, la famine, l'exode rural etc.

Depuis l'indépendance, à défaut d'une politique régionale cohérente, aucune avancées significative dans le cadre de niveau de vie des populations n'a été enregistré. Ainsi, malgré ses atouts, ses potentialités économiques et humaines, le Kanem demeure le parent pauvre du développement socio- économique du Tchad. Pourtant les attentes de la population sont immenses.

La ville de Mao, dispose un marché hebdomadaire, de petits Restaurants, de camps de passage, de téléphone fixe et mobile. Quant à la piste d'atterrissage construite à l'époque coloniale avec des matériaux locaux. Elle n'accueille plus des avions depuis plus de 13 ans à cause de sa dégradation.

Mao ne dispose pas de Banque classique ni des bureaux d'échanges.

II - 1. HISTORIQUE DU MICRO CREDIT DU FOSAP

Le FOSAP a été créé en 1998 pour financer les interventions des ONG, des organismes à caractère public, des associations nationales de développement et des professions libérales qui oeuvrent dans le domaine de la population.

Le FOSAP en passant des subventions aux crédits dans le financement des activités lucratives répond à un besoin urgent exprimé à la base mais contribue aussi bien à l'atteinte des objectifs sur le long terme.

II-2. Les objectifs globaux du Volet AGR sont :

· de soutenir la politique nationale de population ;

· d'améliorer les condition de vie des population défavorisées ;

· de promouvoir l'esprit d'initiative et, par delà, contribuer au développement du secteur privé ;

· de renforcer les capacités nationales.

II-3. Les objectifs spécifiques sont :

· de contribuer à l'augmentation des revenus des bénéficiaires ;

· de créer des emplois ;

· de favoriser l'émergence d'un tissu de Micro et Petits Entreprises (MPE) et d'activités viables génératrices de revenus ;

· de redynamiser et professionnaliser les Agences d'Encadrement et les Micro et Petites Entreprises

II-4. Population cible

Toutes choses étant égales par ailleurs, le FOSAP, dans le cadre du volet AGR, donnera la priorité :

· Aux femmes bénéficiaires des autres volets du PPLS pour une meilleure synergie entre les différentes actions menées par le projet et dans la perspective de faciliter la réinsertion sociale de ces populations ;

· aux femmes, chefs de ménages, souhaitant disposer d'un revenu complémentaire pour satisfaire les besoins essentiels ;

· aux femmes qui, de par leur statut social, ont difficilement accès au statut d'entrepreneurs et au crédit ;

· Aux femmes salariées ayant perdu leur emploi à la suite d'une compression du personnel et qui sont candidats à une reconversion ;

· Aux groupements communautaires féminins de base, à la campagne, en milieu suburbain ou urbain, des couches défavorisées de la population.

II- 5. Domaine d'intervention et typologie des projet

Les Activités Génératrices de Revenus (AGR) susceptibles de recevoir un financement du FOSAP sous forme de crédit sont les micros projets de production, de commercialisation ou de service à but lucratif procurant à leurs promoteurs des revenus suffisant pour assurer le remboursement du crédit et le paiement des intérêts et dégager une plus-value ou surplus permettant d'améliorer le niveau de vie des promoteurs et de l'ensemble de bénéficiaires.

* 8 Polder où l'on pratique le maraîchage

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.