WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'exploitation des ressources marines et la protection de l'environnement

( Télécharger le fichier original )
par Fofana Djakaridja
Université de Limoges - Master 2 droit international et comparé de l'environnement 2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Section II : L'exploitation polluante des ressources non vivantes

Les océans et la mer contiennent une variété de ressources minérales. On a de l'énergie sous forme de pétrole et de gaz, des matériaux de construction sous la forme de gravier, de sable et bien d'autres richesses. Pour la plupart d'entre elles l'exploitation a été limitée jusque là par les possibilités techniques mais la situation est en train de changer très rapidement et avec cette évolution s'accroît aussi le risque de pollution et de dégradation de l'environnement marin.

Déjà, l'exploitation offshore de pétrole pose des problèmes de pollution autant que l'extraction des autres ressources du fond marin.

§ I : La dégradation de l'environnement marin du fait de l'extraction du pétrole offshore

Elle se manifeste sous la forme de pollutions accidentelles ou de pollutions opérationnelles

A/ Les cas de pollution accidentelles

Les pollutions accidentelles peuvent subvenir lors des opérations de sondage ou même lors de l'exploitation du gisement.

Plusieurs accidents ont déjà marqué l'histoire récente de l'exploitation offshore de pétrole.

Il s'agit de l'éruption de pétrole lors d'un sondage du gisement Ekofisc dans la mer du Nord (1977), de l'explosion du puits de la plate-forme Ixtoc I située au large de la péninsule du Yucatán (Golfe du Mexique) en 1979 ou encore de fissure du sol marin comme à Santa Barbara en 1969. Dans le même ordre, d'idée l'explosion d'un puit de pétrole offshore le 17 juin 1980 au large des côtes nigérianes a rejetée 3000 tonnes de pétrole qui ont causés d'importants dommages aux eaux, à l'écosystème côtier, aux paysans et aux pêcheurs du bassin du fleuve Niger22(*).

A côté de la pollution accidentelle, on a les pollutions opérationnelles qui dégradent l'environnement marin de manière insidieuse.

B/ Les pollutions opérationnelles

Il s'agit de la pollution due au fonctionnement de l'installation pétrolière en mer. En effet, pour éliminer les débris de roches détachés du fond par les trépans on utilise la technique de la circulation des fluides23(*).Elle consiste en l'injection d'une boue à l'intérieur des tiges de forage afin que le débit du fluide de forage empêche les déblais de tomber au fond du puits. La boue de forage est, à l'origine, constituée d'eau à laquelle s'ajoute une argile spéciale mais divers produits chimiques sont également utilisés pour un meilleur filtrage. Non seulement, l'eau imprégnée d'huile qui se constitue lors du forage est parfois déversée à la mer, mais les débris graisseux ainsi que les amas d'huile de forage le sont également. De plus, certaines matières chimiques organiques sont utilisées comme enduit aux fins d'éviter le dépôt sur les installations des espèces sédentaires marines. Des estimations de 1991 avancent que dans la mer du nord environ 23000 tonnes de pétrole, et respectivement 84097 tonnes et 5934 tonnes de deux produits chimique utilisées dans la production du pétrole sont déversés par an de cette manière dans le milieu marin sans aucune précaution24(*).

Même si aujourd'hui on est incertain sur les effets environnementaux des rejets d'eau de production, il faut dire que comme les hydrocarbures, l'eau de production contient une gamme d'autres composés organiques, dont des hydrocarbures aromatiques monocycliques (autrement dit, des BTEX), des HAP à deux et trois anneaux, des phénols et des acides organiques. Parmi ces substances se trouvent des produits chimiques utilisés pour la production et peut être des composés organiques non encore identifiés. On a constaté que les teneurs en HAP chez les moules en cage et dans des échantillonneurs passifs avaient augmenté, et ceci jusqu'à une distance de 10 km des points de rejet de l'eau de production25(*).

La pollution du fait de l'exploitation des fonds marins n'est pas uniquement le fait de l'exploitation offshore de pétrole, elle est aussi due à l'exploitation des autres minéraux.

* 22 Voir le monde du 4 mars 19988

* 23Inventée par FAUVELLE en 1845

* 24MacGarvin, M. (1990) the North Sea. Collins and Brown, London, UK. Hudgins, C.M. (1991) Chemical

Useage in North Sea Oil and Gas Production andExploration Operations. Report for the Norwegian Oil Industry Association, Petrotech Consultants Inc., Houston, Texas, USA.

* 25Ospar, COMISSION OSPAR, bilan de santé 2004

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net