WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à l'amélioration du transport international de marchandises: Cas du corridor Bénin-Niger


par Missimahu Gabriel Jouvence SOUNOUVOU
Université Internationale du BENIN (UPIB) - Licence Professionnelle en Transport Logistique 2007
  

sommaire suivant

INTRODUCTION GENERALE

Nous n'y pensons pas toujours, mais notre table du petit déjeuner rassemble à elle seule les quatre coins du monde : en effet le lait provient de la HOLLANDE, le café et le chocolat de la COTE D'IVOIRE ou du GUATEMALA, le riz de la THAILANDE etc...Nos couverts sont probablement Danois et nos tasses et assiettes et thé sont en règle générale de fabrication Chinoise ; la liste peut être complétée à l'infini. Tous ces objets quotidiens comme les céréales, nos électroménagers, mais également nos vêtements ont été acheminés d'une manière ou d'une autre non pas sans difficultés jusque dans les rayons de nos marchés et maisons, ceci grâce au transport.

Au cours du 20ème siècle, les premières réglementations sur le transport, notamment celui des marchandises par route ont fait leur apparition et ont connu par suite une expansion jusqu'à atteindre l'Afrique, à travers les regroupements étatiques régionales comme la CEDEAO, l'UEMOA et autres.

De nos jours, l'art de « bien transporter » les marchandises de bout en bout prend tout son sens .Cette notion découle de deux tendances : d'une part, de l'évolution même du flux de la production industrielle, du transport, et d'autre part du fort taux d'accroissement de la demande en consommation sur le marché mondial et surtout celui du tiers monde.

Aussi, de nombreux progrès ont été réalisés au 21ème siècle dans les technologies des transports en général et routier en ce qui nous concerne. Aussi plusieurs travaux ont été effectués dans le but de garantir une accessibilité considérable aux marchandises. Néanmoins, les performances en matière de transport de marchandises sur route entre les pays sous-développés et dans le cadre de notre étude, entre le BENIN et le NIGER, semblent bien peu suffisantes.

Il est aujourd'hui primordial de faire évoluer tant les interventions des différentes structures quelque soient leurs catégories, et les moyens par elles utilisés dans le transport routier de marchandises pour sa performance.

Dans ce mémoire alliant logistique et transport routier, nous nous intéresserons à l'acheminement des marchandises à destination du Niger, à partir du Port de Cotonou, ceci avec l'intervention du Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports Publics (CNUT) et du Conseil National des Chargeurs du BENIN.

Comment procéder à une redynamisation du transport terrestre des marchandises sur le corridor BENIN-NIGER ?

Afin de répondre à cette question, nous diviserons le plan en trois parties.

Nous nous attarderons dans un premier temps sur les différentes institutions Etatiques impliquées dans l'organisation du Transport routier sur le corridor à savoir le Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports publics (CNUT) à travers son organisation, son rôle, les différentes missions à lui assignées et le Conseil National des Chargeurs du Bénin (CNCB).

Dans un second temps nous ferons un tour d'horizon sur la problématique, et aussi de la méthodologie adoptée pour notre étude.

Enfin après les analyses nous expliquerons, et en ce qui concerne les recommandations, la nécessité d'une meilleure implication dans le transport, et en quoi celle-ci peut avantager les acteurs de la chaîne logistique concernée.

sommaire suivant