WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à l'amélioration du transport international de marchandises: Cas du corridor Bénin-Niger


par Missimahu Gabriel Jouvence SOUNOUVOU
Université Internationale du BENIN (UPIB) - Licence Professionnelle en Transport Logistique 2007
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE I - PRESENTATION DES STRUCTURES IMPLIQUEES

Le transport des marchandises sur le corridor BENIN-NIGER s'effectuant sur le territoire des deux pays, son organisation se fait de commun accord entre différentes structures tant Béninoises que Nigériennes. Ce sont entre autres les conseils des Chargeurs des deux Etats (Le Conseil Béninois des Chargeurs du BENIN C.N.C.B et le Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports publics C.N.U.T).

SECTION I- LE CNUT

PARAGRAPHE I- HISTORIQUE

Placé sous la tutelle du Ministère chargé des Transports, le Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports publics (CNUT) a été créé le 27 Décembre 1984 sous forme d'Etablissement Public à caractère Administratif (EPA).Les statuts du CNUT ayant évolué, le CNUT a pris la forme d'Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC) par l'ordonnance N°88-25 du 28 Avril 1988. Le CNUT est doté de la personnalité morale et de l'autonomie financière. Son siège est situé à Niamey. Il peut être transféré en tout lieu du territoire Nigérien par délibération prise en Assemblée Générale.

S'agissant des agences et bureaux administratifs d'exploitation et de direction, ils peuvent être établis partout où le Conseil d'Administration le jugera utile ; ce qui explique l'existence de diverses représentations notamment celui de Lomé au TOGO, Lagos au NIGERIA, Tema au GHANA, et des deux (2) représentations du BENIN situés à Parakou et à Cotonou.

Le CNUT est un organisme spécialisé auquel l'Etat a confié une mission de service public. Jusqu'à présent, le CNUT s'est normalement acquitté de cette mission qui consiste entre autres à rechercher, étudier et mettre en oeuvre toutes mesures permettant d'améliorer l'efficacité, la célérité des transports publics et d'en maîtriser l'évolution des coûts.

Aujourd'hui de profondes mutations structurelles et organisationnelles comme la libéralisation et la mondialisation sont intervenues dans le domaine du commerce, des transports et des services associés, ce qui oblige les Conseils de Chargeurs à procéder à un réaménagement de leurs missions en vue de s'adapter aux nouvelles exigences.

Les Tables Rondes de Cotonou (1992 et 1997) organisées conjointement par la Conférence ministérielle des Etats de l'Afrique de l'Ouest et du Centre (CMEAOC-TM) et la Banque Mondiale ont réaffirmé que la mission de base des Conseils des Chargeurs Africains devrait résumer principalement à la défense et à la représentation des intérêts des chargeurs, à la fourniture des Conseils et prestations de services, et à l'assistance directe et multiforme dans les opérations liées au transport.

Pour parvenir à cet objectif, la révision du statut juridique s'est imposé car il était nécessaire de définir les missions et de revoir la composition des organes dans le sens de faire du Conseil des Chargeurs un organisme non seulement au service des chargeurs mais également contrôlé par eux.

A cet effet, une formule fût envisagée à savoir la transformation du CNUT en Etablissement Public Professionnel.

PARAGRAPHE 1 - STRUCURE ORGANISATIONNELLE, ACTIVITES et MISSIONS

Le CNUT en tant Etablissement Public à Caractère Professionnel a trois (3) organes Administratifs que sont : l'Assemblée Générale des actionnaires, le Conseil d'Administration et la Direction Générale.

A- STRUCTURE ORGANISATIONELLE

Le CNUT a un effectif d'environ 90 agents. Sa structure organisationnelle prévoit :

Un Président du Conseil d'Administration ; un Directeur Général ; quatre (4) directions ; quatorze (14) services ; deux (2) conseillers techniques ; cinq (5) représentations dans d'autres pays, deux (2) antennes frontalières à Gayâ et Torodi.

Le CNUT dispose aussi d'un réseau de mandataires dans les Ports d'embarquement des pays tels que la France, la Belgique, les PAYS-BAS, l'Espagne, l'Italie et l'Allemagne.

La Direction Générale qui comprend :

La Direction de la Promotion et de l'Assistance aux Chargeurs (DPAC) avec 3 services

- un service assistance aux chargeurs qui aide les Chargeurs, leur sert de guide quand ceux-ci sont confrontés à des problèmes :

- un service études et conseil

- un service documentation et archives

La Direction de l'Observatoire des Transports (DOT) avec 2 services

- le service suivi des trafics et frets

- le service statistiques et publications

La Direction comptable et Financière (DCF) quant à elle dispose de deux services

-le service comptable

-le service financier

La Direction des affaires administratives et juridiques avec 3 services

-le service matériel

-le service juridique

-le service protection santé personnel

La direction technique composée de

-un service informatique

-un service des achats

-un service des relations publiques.

B- ACTIVITES DU CNUT et MISSIONS

1- Activités du CNUT

A l'instar des autres conseils des Chargeurs des pays en développement, les principales activités relevant du CNUT sont :

-la collecte et le traitement des données et d'informations ;

-la mise en place et l'application d'un système de suivi des marchandises tout au long de la chaîne des transports ;

-la définition d'une politique de coordination, de programmation et de rationalisation des transports internationaux en relation avec les autorités administratives et les opérateurs ;

-la création d'un courant d'échanges entre les chargeurs eux d'une part, et entre les chargeurs et leurs partenaires que sont les administrations et les transporteurs, d'autre part.

Dans le cadre de l'intégration des économies des Etats membres de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), les transports internationaux occupent une bonne place. C'est pourquoi la Directive 04/2004 de l'UEMOA relative à la réforme et au financement des conseils des chargeurs des Etats membres de l'UEMOA a dit en substance, que les Etats membres doivent se doter d'un conseil des chargeurs. Sur l'ensemble des huit (8) pays membres de l'UEMOA .Seulement cinq (BENIN, BURKINA-FASO, MALI, TOGO, SENEGAL) se sont conformés à la dite directive.

2- Les Missions et Attributions Du Cnut

Le Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports Publics a pour objet de rechercher, étudier et de mettre en oeuvre toues mesures permettant d'améliorer l'efficacité, la célérité transports publics et d'en maîtriser l'évolution des coûts.

a- Les Missions Générales

Dans le domaine des transports maritimes, le CNUT a pour missions de

-Parvenir à une stabilisation, voire à un abaissement des taux de fret maritime ;

-Veiller à la régularité des services maritimes desservant les ports de transit pour le Niger.

Dans les ports, il doit

-Veiller à l'efficacité et à la célérité des opérations dans les ports de transit pour les marchandises à destination et en provenance du Niger ;

-Chercher un coût de passage dans les ports qui soit le moins élevé possible en ce qui concerne l'accostage, la manutention, l'entreposage et le stockage.

Dans le domaine des transports routiers et ferroviaires, le CNUT s'assure de

-Rechercher une meilleure organisation et exploitation de la chaîne des transports

-Organiser efficacement le transport des marchandises aux points de rupture de charge

Aussi au niveau des transports aériens le CNUT intervient en veillant à ce que la desserte du territoire national soit assurée dans les meilleures conditions possibles et en assurant dans le domaine des facilitations aéroportuaires un niveau de satisfaction élevé au profit des usagers.

Par rapport services associés au transport le Conseil Nigérien des Utilisateurs des Transports publics oeuvre en vue de rendre les activités de transit plus efficaces , coordonner les opérations administratives liées aux échanges internationaux entre chargeurs, transitaires douaniers et transporteurs.

Produire des données statistiques sur le commerce du Niger

b-Les Missions Statistiques.

Les observatoires Nationaux des transports ont été mis en place sur recommandation de la deuxième table ronde organisée en Juin 1997 à Cotonou dans le cadre du programme des Politiques des Transports en Afrique sub-saharienne (SSATP) initié par la Banque Mondiale.

L'observatoire National des Transports du Niger, que le CNUT abrite a été créé en décembre 1997. Il fait partie des Observatoires Pilotes mis en place dans 9 Etats, sous l'égide de la Conférence Ministérielle des Etats de l'Afrique de l'Ouest et du Centre sur les Transports Maritimes (CMEAOC/TM).Les neufs pays sont : le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le Ghana, le Mali, le Niger, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et le Togo. Un Observatoire régional basé au siège de la CMEAOC/TM à Abidjan devrait à terme, coiffer le réseau des observatoires nationaux mis en place.

Les missions dévolues à ces Observatoires des Transports consistent notamment à :

-Fournir aux Autorités Nationales et sous-régionales des informations détaillées ainsi que des indicateurs nécessaires pour la conception et la mise en oeuvre des politiques sectorielles ;

-Développer un cadre cohérent définissant des indicateurs et des statistiques comparables d'un pays à l'autre et pouvant servir de base pour l'agrégation des données à l'échelle régionale ;

-Organiser des enquêtes périodiques par filière des produits afin d'en dégager les prix moyens et d'en assurer la représentativité ;

-Tenir et mettre régulièrement à jour la base de données réglementaires et le guide des procédures pertinentes de transport international des marchandises ;

-Publier des données et analyses des observatoires nationaux et celui régional ;

Les textes qui déterminent le cadre réglementaire de l'Observatoire National des Transports du Niger sont :

-l'Arrêté N°39/ MT/DTT-MF du 31 décembre 1997, portant création d'un Observatoire National des Transports. Ce texte définit les fonctions de l'ONT et son ancrage au sein du CNUT qui en assure le fonctionnement, suivant un cahier de charges.

-l'Arrêté N°40/ MT/DTT-MF du 31 décembre 1997, portant création attributions et organisation du Conseil d'Orientation et de Surveillance Tripartite (COST) ;

Actuellement l'observatoire National des Transports du NIGER reste parmi l'un des meilleurs de la sous-région à travers ses différentes performances.

Depuis sa création, l'observatoire National des Transports produit trois (3) types de publications ;

-le Flash-Transport qui est une parution bimensuelle, fournit des informations sur les situations des stocks, les enlèvements des marchandises et les prévisions d'arrivée des navires dans les différents ports de desserte ;

-le Bulletin Trimestriel des Statistiques (BTS) qui traite des statistiques portant sur le flux des échanges du Niger à travers les différentes voies de désenclavement du pays y compris le fret aérien ;

-la Revue d'Analyse Statistique, élaborée sur la base des bulletins annuels et des enquêtes sur les coûts et délais de transports périodiquement organisées auprès des chargeurs Nigériens et des autres professionnels de la chaîne logistique, ainsi que sur la base des études d'évaluation des corridors.

Par ailleurs, l'observatoire des transports fournit également des informations statistiques sur des requêtes formulées par les Administrations, les Bureaux d'Etudes, les Institutions Internationales de coopération etc...

précédent sommaire suivant