WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'Union Africaine: Bilan et perspectives (2001-2008)

( Télécharger le fichier original )
par Popaul FALA MAYU MULEEL
Université de Lubumbashi - Licence en relations internationales 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Section 2. DU BILAN DE L'ORGANISATION DE L'UNITE AFRICAINE

Des subtiles controverses ont fait coulé beaucoup d'encre et de salive, sur quel bilan dresser sur l'action de l'organisation de l'unité africaine (O.U.A.). cette section sera consacré à la systémique sur l'action de l' O.U.A. par rapport à certaines questions qui circonscrivent le but même de la création de cette O.I.A. ces questions sont relatives à la résolution des conflits, à l'intégration économique du continent ainsi qu'à la culture des droits humains.

§1. L'OUA et la résolution des conflits

1. L'action politique de l' O.U.A.

L' O.U.A. s'est illustré de façon très positive dans le domaine politique et a obtenu des résultats impressionnants en ce qui concerne la décolonisation totale de l'Afrique. Son soutien diplomatique, politique, moral et financier à la lutte de libération a largement contribué à l'indépendance des ex-colonies Portugaises et des territoires d'Afrique australe (Zimbabwe et la Namibie).

Après sa création avec 32 Etats, l' O.U.A. a eu jusqu'à 53 membres. En ce même temps qu'ils poursuivaient la lutte pour la libération du continent par des moyens pacifiques, les états membres de l' O.U.A. expriment leur appuie à la lutte armée en s'engageant à la soutenir. (Exemple de la déclaration de Mogadiscio en condamnant tout dialogue avec les régimes minoritaires d'Afrique australe.

2. Efforts de l' O.U.A. pour la résolution des conflits

L' O.U.A. a fait face à plusieurs conflits entre ses états membres ; ainsi qu'à des guerres civiles. Mais, guidée par son principe cardinal de recours à la négociation et aux règlement pacifique des différends ; elle a moins contribué à mettre fin aux conflits qu'à favoriser la recherche des solutions. Elle a aussi contribué au renforcement de la souveraineté de chaque Etat.

Dans le domaine de règlement pacifiques des conflits, l' O.U.A. a fonctionnée comme un réducteur des tensions et régulateur permanant des relations amicales et fraternelles entre africains en ce qu'elle était présente dans tout conflit ou différent de caractère africain.

C'est la commission de médiation et de conciliation instituée par l'article XIX de la charte de l' O.U.A. qui se chargeait de cette question. Mais, face à certaines incapacités, des commissions ad hoc de règlement de conflit étaient mis en place pour résoudre des conflits ayant trait à la contestation des frontières ou à des conflits internes. A titre exemplatif, nous pouvons citer :

v Le différend frontalier Algerie-Maroc du 2 octobre 1963 ;

v Le différend frontalier de la Somalie et de l'Ethiopie : Décembre 1963 ;

v La guerre civile en R.D.C 1964-1965 ;

v Le conflit Soudanais ;

v La guerre en R.D.C 1996-1997 ;

v Le deuxième guerre en R.D.C. 1998-2003 ;...

Le rôle du conseil des ministres étaient l'exercice des pressions sur les parties pour s'engager dans des discussions directes, éviter une discussion sur le fond de l'affaire (politique de l'Autriche) et le rétablissement de la paix et du règlement des différends en établissant des règles applicables aux problèmes hérités à l'indépendance.46(*)

* 46 GHALLI, B.B., Organisation de l'Unité Africaine, Paris, Armand Colin, 1968, p. 60

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net