WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'Union Africaine: Bilan et perspectives (2001-2008)

( Télécharger le fichier original )
par Popaul FALA MAYU MULEEL
Université de Lubumbashi - Licence en relations internationales 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Section 3. DE L'UNION AFRICAINE

Cette section traitera du passage de l'Organisation de l'Unité Africaine à l'Union Africaine et, se penchera sur un examen de l'U.A. : ses objectifs et son fonctionnement.

§1. Le passage de l'Organisation de l'Unité Africaine à l'Union Africaine

Le succès, la réussite de l'O.U.A a eu tendance à renforcer l'autorité cette Organisation car elle a fait valoir le principe selon laquelle les problèmes africains doivent dans la mesure du possible, être réglé dans un contexte Africain.

Certes, l'O.U.A n'a pas failli à sa mission, elle établit une organisation faible ; mais nous reconnaissons que la plupart des jeunes Etats Africains étaient divisés sur le plan international en bloc idéologique (Capitaliste et Socialiste). La faiblesse de ces Etats sur le plan sociopolitique faisait en sorte que malgré les efforts le l'O.U.A en vue d'éviter que les problèmes Africains ne soient pas internationalisés et/ou qu'ils n'y a pas des crises ; la présence d'une main étrangère, soit dans un cadre des ex-métropoles soit dans un contexte idéologique, était présente en Afrique. Et ce sont des puissances étrangères, ces forces extracontinentales qui aggravaient beaucoup de conflit en Afrique48(*).

Toutes les crises et conflits ayant occulté l'O.U.A, ont fait penser aux Africains, l'idée de la création d'une organisation, non un acte de désaveu de l'O.U.A, mais une union Africaine forte, répondant aux nouvelles exigences et aux nouveaux défis.

On ne peut pas comprendre l'Union Africaine en la prenant simplement pour la remplaçante de l'organisation de l'unité Africaine, un nouveau sigle pour le même contenu. L'Union Africaine est une décision de rupture, pas un désaveu de l'O.U.A., dont le mandat axé sur la décolonisation du continent et la coopération intergouvernementale était, somme toute, honorable. Après la guerre froide, IL fallait créer une organisation qui annonçait d'autres objectifs, d'autres méthodes, une autre armature.

L' Union Africaine n'est pas un concept nouveau. Elle ne date pas non plus de l'invention de l'organisation de l'unité Africaine. Elle s'inscrit dans une lointaine et vielle aspiration demandant aux peuples d'Afrique de s'unir afin de ressembler la force de leurs énergies.

Les premiers contours de l'Union Africaine ont été définit, sur l'initiative du guide de la révolution Libyenne, Mouammar KADHAFI ; respectivement :

1. D'Alger à Syrte :

Ø Lors du 35ème Sommet de l'O.U.A. ténu à Alger du 06 au 14 juillet 1999 (L'idée des Etats-Unis d'Afrique) ;

Ø Lors du 4ème Sommet extraordinaire de l'histoire de l'O.U.A. appelée Syrte I du 07 au 09 septembre 1999.

2. Sommet de Lomé du 10 au 12 juillet 2000 (Définition des premiers contours de l'acte constitutif de l'union).

3. Sommet de Syrte II convoqué du 02 au 03 Mars 2001 à Syrte. Ce sommet devait constituer un test grandeur nature de la conviction mais aussi à l'adhésion personnelle des chefs d'Etat Africains au projet de l'Union Africaine. Battant le record de participation des chefs d'Etat et des gouvernements, le dernier sommet de l'organisation de l'unité Africaine a eu le mérite de donner un coup d'accélérateur à la mise en oeuvre du traité par la déclaration solennelle de création de l'Union Africaine. Ce qui abouti le 21 Mai 2001 à son entrée en vigueur.

* 48 TSHISAMBU, M., Op. Cit, p. 5

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net