WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La RDC et le processus d'intégration des pays des Grands Lacs comme voie de sortie de la crise sécuritaire régionale

( Télécharger le fichier original )
par Eric Ntumba Bukasa
ENA (France) - Mastère en Administration Publique 2008
  

précédent sommaire suivant

DÉDICACE

A mon père Alphonse Ntumba Luaba Lumu.

Pour tous ses efforts et son combat pour le rétablissement de la paix en Ituri et en République Démocratique du Congo.

« Le plus grand défi est de pouvoir rétablir une stabilité durable à l'issue d'une crise ou d'un conflit. Il ne sert à rien en effet de résorber l'une ou l'autre sans s'attaquer à leur source profonde, à savoir l'impossibilité de mener une existence digne et de nourrir l'espoir d'un avenir meilleur »

PA Wiltzer

Chapitre I : Introduction

I.1 Caractère régional de la dynamique des conflits dans les grands lacs

La région des Grands Lacs africains est constituée de la zone inter lacustre comprise entre la RDC, le Rwanda, l'Ouganda, le Kenya, la Tanzanie, le Burundi et de leur zone d'influence frontalière (le cours du fleuve Congo avec la République Centre Africaine, le Congo, l'Angola et le Soudan).

Cette région a souvent été en proie aux aléas de conflits armés particulièrement violents et récurrents. Les cycles de violence s'étalent dans le cours de son histoire précoloniale, coloniale et postcoloniale. Le pic est atteint au cours des années 1990 avec le génocide rwandais, la guerre au Burundi et le conflit interafricain en République Démocratique du Congo.

Le conflit en RDC, théâtre d'affrontement entre 9 armées africaines (au minimum), est aujourd'hui considéré comme le conflit le plus meurtrier depuis la deuxième guerre mondiale avec des estimations de l'ordre de 5 millions de victimes.

Les causes des conflits dans cette région de l'Afrique revêtent une dimension régionale et un caractère régionalisant. On observe une propension à la régionalisation de l'instabilité, alimentée par une proximité de fait d'ordre ethnique, socioculturel et politique des populations de la région1(*). Cette proximité sous-tend la tendance des conflits à s'exporter au-delà de leurs foyers nationaux pour se répandre, par effet de contamination, à l'ensemble des pays frontaliers de la région.

Les conséquences engendrées par cette dynamique de conflit sont multiples :

- instabilité politique de la région,

- exode des populations menacées,

- mortalité causée directement ou indirectement par les conflits

- sous-développement rampant.

Ces conséquences désastreuses vont pousser la communauté internationale et les Etats de la région à prôner une solution régionale qui tiendrait compte, de manière concurrente, des causes internes et externes des conflits en vue de remédier de manière efficace et durable aux effets néfastes de cette dynamique.

Le pillage des ressources naturelles est un des facteurs nerfs de la quasi-permanence des conflits armés et d'une instabilité presque entretenue dans la région des Grands Lacs.

Le lien entre richesse régionale, ou nationale dans le cas précis de la RDC,  et la dynamique d'instabilité a été clairement identifié par la résolution 1653 du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la situation dans la région des Grands Lacs2(*). Il est aussi mis en exergue par le rapport du groupe d'experts des Nations Unies sur l'exploitation illégale des ressources naturelles de la RDC du 12 avril 20013(*).

* 1 La coopération suisse dans les Grands Lacs, Contribution Suisse à la préparation de la Conférence Internationale sur la région des Grands Lacs. « L'idée d'organiser une conférence international sur la région des Grands Lacs est née du constat de l'existence dans les Grands Lacs d'une proximité ethnique, culturelle, sociale et politique des populations alimentant et entretenant une dynamique régionale de conflit ». www.sdc -ddc.org.rw.

* 2 Situation dans la région des Grands Lacs Résolution 1653 adoptée par le Conseil de sécurité des Nations Unies (janvier 2006) « Sachant que le lien entre l'exploitation illégale des ressources naturelles, commerce illicite de ces ressources et la prolifération et le trafic d'armes est l'un des facteurs qui alimentent et exacerbent les conflits dans la région des Grands Lacs en Afrique, en particulier en République Démocratique du Congo... »

* 3 Numéro 209, §2 du rapport du groupe d'experts des Nations Unies sur l'exploitation illégale des ressources naturelle de la RDC du 12 avril 2001 : « les principaux motifs du conflit en République Démocratique du Congo sont devenus l'accès à cinq ressources minérales de première importance : colombo-tantalite, diamant, cuivre, cobalt et or ; ainsi que le contrôle et le commerce de ces matières ».

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)