WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Système d'information et analyse de l'aide accordée au OEV au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Salomon Gottlieb MASSODA TONYE
Institut Sous-régionale de Statistique et d'Economie Appliquée - Ingénieur d'Application de la Statistique 2006
  

précédent sommaire suivant

II) Problématique générale

II.1) Présentation du problème

Le but du recensement était d'avoir la réelle mesure du phénomène OEV au Cameroun après plus d'une décennie de lutte. Conscient de ne pas pouvoir prendre en charge tous les OEV, une politique de sélection a dû être mise en place afin de choisir de façon transparente, ceux des OEV qui bénéficieront de cette prise en charge. Ce processus de sélection comprenait les étapes suivantes :

· Choix des variables jugées d'intérêt (il s'agissait ici de choisir des variables qui permettraient d'évaluer le degré de nécessité de chaque OEV et de les caractériser) ;

· Définir des scores pour chaque variable en fonction de l'importance qui lui était accordée ;

(Le total des scores ou points étant conçu de manière à ne pas dépasser la barre de 100 points et une fois la barre de 50 points atteinte l'OEV est jugé éligible à l'assistance).

· Selon le niveau de financement disponible, on défini les OEV éligibles qui seront pris en charge (en moyenne 200 prises en charge par site d'intervention).

Suite à la désignation des OEV élus pour l'assistance, il s'agissait désormais de descendre sur le terrain afin de matérialiser ce soutien à ces derniers. Ce travail a été fait avec la coopération des ONG pour plus de transparence. Ce sont les ONG qui ont été chargées de distribuer l'aide. Les ONG ont sous le pilotage des GTP opéré chacune sur des aires géographiques spécifiques encore appelées sites d'interventions de telle sorte que, théoriquement deux ONG ne puissent pas opérer dans la même aire. Leur action consistait non seulement à apporter une aide (vestimentaire, scolaire, sanitaire, juridique, alimentaire, psychologique) aux OEV élus, mais aussi et surtout de recenser leurs besoins.

Bien que le processus de prise en charge des OEV ait connu un succès, il convient de relever certaines zones d'ombre:

v Premièrement, les données issues du recensement ne sont pas uniformes. En effet, l'enquête a été coordonnée au niveau de chaque GTP, et le GTC n'a fait que définir les grandes lignes. Il s'en est suivi des incohérences au niveau des variables, compliquant ainsi la fusion des fichiers provinciaux.

v Deuxièmement, l'élection des OEV s'est faite au niveau des GTP. Malheureusement ils n'ont pas appliqué de façon rigoureuse la grille de scores (Cf. Tableau A-1). Il a été question de produire un code avec le logiciel SPSS qui applique cette grille de façon automatique.

v Troisièmement, Aucun masque de saisie n'a été mis à la disposition des ONG assurant le suivi des OEV soutenus. De plus, il s'est avéré que les ONG ne disposaient pas de compétences requises dans l'utilisation des outils tels qu'EXCEL, WORD, il en est ressorti un ensemble de fichiers Microsoft EXCEL, Microsoft WORD, et Adobe PDF difficilement exploitables. Il n'existe par conséquent aucun lien entre les fichiers issus du recensement et les fichiers issus de l'assistance apporté aux OEV. Ainsi, il était pratiquement impossible de déterminer si un enfant soutenu a été préalablement recensé ou si un OEV ne bénéficierait pas simultanément d'une double assistance de la part de deux ONG partageant une proximité des aires géographiques.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)