WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Contribution à  l'amélioration de la rentrée télévisuelle sur l'ORTB

( Télécharger le fichier original )
par Jean Philippe Erick ABRAHAM
Université Catholique de Lille - Master en Gestion des Projets et Management de la Qualité 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

PARAGRAPHE 1 : PRESENTATION DE LA TELEVISION

NATIONALE

Il s'agira de présenter l'historique de la télévision nationale, ses principales activités et son cadre organisationnel.

A- HISTORIQUE

En 1972, dans le cadre de la coopération avec la France, le Dahomey bénéficia des infrastructures de production et de diffusion télévisuelles. Le gouvernement dahoméen crée alors l'Office de Radiodiffusion et de Télévision du Dahomey (ORTD) par la loi 72 - 43 du 20 octobre 1972 dont la structure et le fonctionnement sont calqués sur l'Office de Radiodiffusion et Télévision Française (ORTF).

Le coup d'Etat du 26 octobre 1972, qui porte le commandant Mathieu KEREKOU au pouvoir et par lequel le Dahomey devient la République Populaire du Bénin, gèle le lancement de la télévision, que le nouveau Président considère comme un outil destiné à des privilégiés, non compatible avec sa révolution prolétarienne. La construction de l'émetteur de télévision est mise en veilleuse et l'ordonnance 75 - 43 du Conseil Militaire de la révolution transforme l'ORTD en Office de Radiodiffusion et de Télévision du Bénin (ORTB) dont la principale mission est de développer la couverture du territoire par la radio nationale.

Dans les années 1970, très peu de pays africains au sud du Sahara pouvaient vraiment se targuer d'avoir une télévision. Il faut attendre le 31 décembre 1978 pour que la Télévision Nationale du Bénin commence à émettre ses premières émissions expérimentales.

Lors de sa visite au Bénin en 1983, le président français, François Mitterrand signe un accord de coopération visant à financer l'agrandissement des structures de production de la Télévision Nationale.

En 1984, l'ORTB se dote d'une antenne satellite lui permettant de capter plus rapidement et de façon moins onéreuse les programmes fournis par l'étranger et les grands événements sportifs en direct. Jusque là, la Télévision Nationale émettait en noir et blanc, ce n'est qu'en 1986 qu'elle passe en couleur.

B- ACTIVITES DE LA TELEVISION NATIONALE

Informer, éduquer et divertir, sont les trois missions essentielles des médias. La télévision nationale est une structure à vocation publique et sociale. Ses principales activités sont  de produire et de diffuser des émissions d'informations générales, des programmes de télévision touchant à la vie politique, économique et socio-culturelle des béninois.

C-  LE CADRE ORGANISATIONNEL DE LA

TELEVISION NATIONALE

La Télévision Nationale a une organisation calquée, à la fois sur les structures hiérarchiques et fonctionnelles (Cf. Organigramme de la Télévision Nationale (annexe 1). Cette organisation, s'articule autour des services suivants :

- le service de l'information

- le service des programmes et thèques

- le service de la production

1- le service de l'information

Il a pour activité : la gestion de l'actualité (les reportages, journaux télévisés etc.). Ce service est composé des journalistes, avec à leur tête le rédacteur en chef. Plusieurs desks tels que celui du sport, de la culture, de la politique, de la santé, de l'environnement composent ce service.

2- le service des programmes et thèques

Ce service s'occupe de la gestion de la grille des programmes. Il est composé de trois divisions : la division programmation et thèques, la division montage, et la division infographie.

3- le service de la production

Ce service est chargé de la conception et la production d'émissions. Il est composé de réalisateurs et de spécialiste en gestion de la production. Il regroupe trois divisions que sont: la division documentaire et fiction, la division magazine et divertissement, la division décoration.

Notons qu'il existe un service technique qui travaille à la Télévision Nationale, mais qui ne figure pas dans son organigramme. Ce service dépend de la Direction du réseau et du développement. Des réformes sont en cours pour placer ce service sous l'autorité de la Direction de la Télévision. Le service technique de la télévision est composé d'une part du centre vidéo fréquence qui a en son sein la division reportage, la division équipement vidéo, et la division maintenance, d'autre part du centre émetteur de Calavi, et enfin du centre de production de Parakou. Jusqu'en septembre 2008 où nous réalisons cette étude l'ancien organigramme continu d'être en vigueur.

Ayant présenté la Télévision Nationale, pour comprendre toutes ses dynamiques qui l'entourent, nous procéderons à l'analyse de son environnement concurrentiel

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net