WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La satisfaction du besoin de reconnaissance

( Télécharger le fichier original )
par Rémi Bazaillas-Chaminade
IAE de Toulouse - Master Management des Ressources Humaines 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I- La construction de l'identité au travers de la satisfaction du besoin de reconnaissance.

A- Définitions et concepts : l'identité au travail, le besoin de reconnaissance.

1- La notion d'identité au travail

Afin de limiter le champ de recherche de ce mémoire, nous nous attellerons à définir la notion d'identité dans le cadre exclusif du travail, dans le but d'obtenir une définition claire et précise de ce qui est entendu par la notion d'identité au travail afin d'éviter une définition trop générale.

Actuellement, un des construits sociaux dominant dans la société occidentale consiste à définir un individu en premier lieu par son sexe puis son âge et enfin son activité professionnelle. Le travail est donc un des éléments qui, aujourd'hui, permet de déterminer en partie la situation sociale d'un individu. De plus, le temps passé par un individu sur son lieu de travail met en exergue le fait que les relations professionnelles participent fortement à la construction de l'identité et du statut social de chacun. L'identité professionnelle peut être définie comme un élément constitutif d'une personne. C'est un sentiment qui renvoi à l'individualité de la personne (je suis moi), on peut l'analyser comme un double construit basé à la fois sur un mouvement d'identification à l'autre (appartenance à une catégorie sociale ou professionnelle, qui autorise l'identification à un groupe) et en même temps sur la distinction d'un individu par rapport à un autre « La singularité et la différence permettent de m'identifier et de m'affirmer en tant qu'individu à part entière. ».1(*) Elle est en constante évolution et influencée par le parcours et les relations professionnelles entretenues par l'individu.

2- L'analyse des besoins : la pyramide de Maslow.

Le besoin de reconnaissance est devenu aujourd'hui un élément fondamental de la réussite et du bien être du salarié dans l'entreprise. Selon la théorie des besoins de Maslow, il existe différents types de besoins. L'Homme cherche à satisfaire un certain nombre de besoin, nous verrons plus tard que tous n'ont pas la même importance ni le même objectif. On peut classifier les besoins exprimés par l'Homme en cinq catégories.

A- Les différents besoins selon l'approche de Maslow

Les besoins physiologiques, qui sont reliés à des éléments vitaux (se nourrir, dormir).

- Le besoin de sécurité est d'ordre à rassurer l'individu sur son devenir à court terme aussi bien dans le domaine moral que physique (besoin d'hébergement, besoin de ressources).

- Le besoin d'appartenance est un facteur important de la vie sociale de chaque personne, il correspond au fait que chacun a besoin de se sentir intégré à un groupe social et de se sentir exister à travers les relations qu'il peut avoir avec ses semblables.

- Le besoin de reconnaissance correspond au fait que toute personne éprouve le besoin d'être respecté et considéré par les gens qui l'entoure cela se traduit par l'exercice d'une activité (professionnelle ou non) dans laquelle l'individu se valorise auprès des autres mais aussi de lui-même.

- Enfin le dernier besoin est celui de l'accomplissement, l'Homme a besoin de sentir que son existence a du sens, que sa contribution a une importance et un impact sur sa situation et celle des autres (aussi minime soit cet impact).

B- La hiérarchie et l'articulation des besoins

Maslow observe une certaine hiérarchisation entre les besoins, en premier lieu viennent les besoins primaires, physiologiques et de sécurité par la suite le besoin d'appartenance puis de reconnaissance et enfin d'accomplissement.

Selon Maslow, les différents besoins évoqués précédemment peuvent s'organiser sous la forme d'une pyramide (schéma en annexe IX page 59). L'individu cherche tout d'abord à satisfaire ce que l'on appelle les besoins primaires (besoins physiologique et de sécurité) le besoin d'appartenance ne cherchera à être satisfait qu'après satisfaction des besoins dit primaires. Ce mode de fonctionnement se répète jusqu'à la satisfaction du besoin d'accomplissement. L'apparition d'un besoin et la volonté de le satisfaire n'apparaît que si le précédent l'est déjà.

C- Une théorie incomplète

La théorie des besoins de Maslow pose les premiers repères d'une analyse qui pourrait être plus complète. En effet selon Maslow, les besoins de l'Homme se limitent à ceux présents dans la pyramide des besoins, or il est possible de signifier d'autres besoins qui n'apparaissent pas dans cette pyramide. Par exemple : le besoin d'agression, de dominer ou de pouvoir.

Non seulement incomplète, cette théorie peut se révéler critiquable à bien des égards, notamment sur le fait que les besoins soient hiérarchisés. En effet, un besoin supérieur n'est pas une préoccupation pour l'individu tant que le besoin inférieur n'est pas satisfait, or il est tout à fait possible qu'un individu cherche à satisfaire un besoin supérieur sans avoir satisfait le besoin précédent. Autre élément sujet à discussion, la stabilité des besoins déjà satisfait. La recherche de la satisfaction d'un besoin supérieur peut entrainer la perte des éléments qui répondaient au besoin inférieur. Par exemple le besoin de reconnaissance peut amener à avoir une activité professionnelle intense qui prend le pas sur des besoins plus primaires comme manger correctement ou dormir.

Le modèle de Maslow est l'un des plus enseigné notamment dans les écoles de management mais il présente de nombreuses limites qui posent la question sur la validité des apports de cette théorie, en particulier dans un contexte et une culture différents de ceux dans lesquels ce modèle a été construit.

* A.Mucchielli, 1986, L'identité - Puf

précédent sommaire suivant