WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Déterminant et impact de l'investissement direct étranger sur la croissance économique au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Nestor William ESSO
Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et de Gestion de Jendouba - Maitrise en Economie Bancaire et Financière 2009
  

précédent sommaire suivant

Conclusion Générale

Les investissements directs étrangers sont importants pour les pays en développement, dans l'optique du développement durable, car ils représentent des apports de capitaux. Ils traduisent la confiance des investisseurs étrangers dans l'économie d'un pays, et montrent aussi le degré d'ouverture d'un pays à l'économie mondiale. La plupart des études économétriques concluent qu'au-delà de son impulsion macroéconomique initiale, l'IDE influence la croissance en améliorant, la productivité totale des facteurs et plus généralement, l'efficience de l'utilisation des ressources dans l'économie bénéficiaire ; au-delà de l'incidence qu'aurait normalement un investissement local. Pour les pays en développement, les économies émergentes et les pays en transition, l'IDE est devenu une source de plus en plus importante de développement économique et de modernisation, de croissance de revenus et d'emplois. Une large majorité d'études montrent que, avec des politiques adéquates dans les pays d'accueil, et un niveau minimum de développement, l'IDE a des retombés technologiques, contribue à la formation de capital humain, facilite l'intégration aux échanges internationaux, favorise la création d'un climat plus compétitif pour les entreprises et améliore le développement des entreprises. Tous ces facteurs contribuent à l'accélération de la croissance économique, instrument le plus puissant pour lutter contre la pauvreté dans les pays en développement.

Dans le cas du Cameroun qui fait objet de notre étude, pour la période étudiée, on a pu constater que les IDE contribuent fortement à l'amélioration du PBI réel dans le pays, tel n'est pas le cas pour le solde courant de la balance commerciale. On a pu aussi constater d'autre part un effet positif de l'investissement en proportion du PIB réel sur la croissance du PIB réel, de même les exportations contribuent de façon négative à l'augmentation du PIB. Mais en général, cet effet est de moindre portée. Cela s'explique par le fait que les avantages nets de l'IDE ne sont pas automatiques et que leurs ampleurs sont corrélées avec le contexte du pays hôte. Il aurait fallu que le Cameroun ait atteint un certain niveau de développement en matière d'éducation, de technologie, d'infrastructures, de santé et de cadres réglementaires adéquats pour pouvoir tirer pleinement profit d'une quelconque présence étrangère sur son marché, et simultanément attirer davantage d'IDE. Tel est le principal objectif des pouvoirs publics qui se sont lancé depuis peu à la pratique des politiques visant à renforcer les déterminants des IDE et attirer ainsi les Investisseurs étrangers à venir s'installer au Cameroun. On remarque ainsi que l'effet économique final de l'IDE sur le Cameroun, un pays qui n'a guère d'autres possibilités de faire appel à des moyens de financement, dépend essentiellement des politiques mises en oeuvre par les autorités de ce pays.

D'une part, il est à noter que l'IDE contribue à l'amélioration du Produit intérieur Brut du pays et de ce fait conduit à la croissance de l'économie d'autre part l'effet inverse est envisageable car la croissance de l'économie peut contribuer à attirer davantage d'IDE, mais tout comme l'aide publique au développement, il ne peut être considéré comme le principal remède aux problèmes de développement. Ses effets positifs ne sont pas moins tributaires de l'adoption en temps utiles de mesures adéquates par les autorités nationales compétentes qui sont au nombre de trois ordres :

· amélioration du contexte macroéconomique et institutionnel général.

· création d'un cadre réglementaire propice aux entrées d'IDE.

· amélioration des infrastructures, de la technologie et des compétences humaines pour les porter à un niveau tel que l'on puisse pleinement exploiter les avantages potentiels de la présence d'entreprises étrangères.

De ce fait, le Cameroun a encore beaucoup à faire pour, attirer davantage d'IDE et pour, ensuite, en tirer le maximum de profits, dans l'optique d'une croissance économique soutenue, pour l'accélération du processus de développement du pays.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.