WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impacts socioeconomiques du projet de pipeline Tchad-Cameroun le long du corridor dans la province du centre (Cameroun)

( Télécharger le fichier original )
par Bertrand Junior NDJESSA BESSALA
Université de Dschang - Ingénieur agro-socio-economiste 2002
  

précédent sommaire suivant

3.2- COLLECTE DES DONNEES

Les données collectées étaient :

- le nombre de tiges de cacaoyer, d'arbres fruitiers, de palmiers à huile, de bananiers et le nombre de mètre carré de cultures maraîchères et vivrières détruits par le projet pipeline ;

- les sources de revenus et le revenu annuel (en FCFA) par source de revenu ;

- le nombre de riverains qui ont travaillé au projet pipeline ;

- le nombre de riverains formés par le projet pipeline ;

- les prévisions en infrastructures et les réalisations ;

- les principales maladies de la zone d'étude et le nombre de patients reçus dans les centres de santé riverains du pipeline.

L'étude a utilisé deux sources de données : les sources données secondaires et les sources données primaires.

3.2.1- Les données secondaires

Les livres, les Mémoires de fin d'étude, les Thèses de doctorat, les rapports de recherches, le réseau Internet, les rapports des délégations d'agriculture et du développement rural, des forêts et de la faune, de l'urbanisme et de l'habitat, des transports. Les rapports des autres services administratifs concernés (Mairie, chefferies traditionnelles...) ont été utilisés pour la collecte des données secondaires. Les bibliothèques du CIRAD, de l'IRD, de l'IRAD, du CDDR, du CRESA bois, de l'UDs, de la Banque Mondiale (Yaoundé), du département de Foresterie de l'UDs et de la FOCARFE ont servi de base pour la collecte de ces données secondaires.

3.2.2- Les données primaires

Une partie des données primaires a été colletée auprès des chefs de ménages riverains du pipeline et dans un groupe de contrôle. Les ménages riverains sont constitués par l'ensemble des ménages situés le long du corridor du pipeline et susceptibles d'avoir eu un impact direct du pipeline. Le groupe de contrôle est constitué par l'ensemble des ménages situés à plus de 5 Km du pipeline et qui n'ont pas eu un impact direct du projet. L'autre partie de données primaires a été collectée auprès des Chefs de villages et des Notables et des Chefs de centres de santé riverains du pipeline.

3.3- CHOIX DE L'ECHANTILLON

Le modèle d'échantillonnage à plusieurs degrés a été utilisé pour confectionner l'échantillon dans le cadre de cette étude. Le premier degré concernait le choix des villages dans les départements que le pipeline traverse tandis que le deuxième concernait le choix des répondants dans ces villages. Cette méthode a été retenue dans le but d'avoir un échantillon de répondants suffisamment représentatif le long du corridor du pipeline.

3.3.1- Choix des villages

Les villages riverains du pipeline ont été identifiés à partir du fichier disponible à la FOCARFE nous a permis de les identifier. Vingt (20) villages ont été choisis de manière aléatoire dans ce fichier et ont été enquêtés. Dix (10) villages situés à plus de 5 Km du pipeline ont été également enquêtés. Ces villages situés à plus de 5 Km ont été enquêtés pour servir de villages témoins ou de contrôle. Ils sont dans les mêmes départements que les villages riverains du pipeline. La principale différence est qu'ils n'ont reçu aucune action directe du projet pipeline. Les tableaux 1 et 2 présentent les villages enquêtés.

Tableau 1: Récapitulatif des villages témoins enquêtés

Province

Départements

Arrondissements

Villages

Populations

Observations

Centre

Haute Sanaga

Mbandjock

Ekombitié

100

 

Ndoua

250

 

Ndjii

150

 

Mfoundi

Yaoundé 1er

Nkolondom

800

Zone périurbaine

Lékié

Ebebeda

Nkog Edzen

300

 

Mefou-Afamba

Soa

Ebang

500

Zone périurbaine

Nyong-Et-So'o

Mbalmayo

Essazok

400

Zone périurbaine

Mefou-Et-Akono

Akono

Abang Mindi

100

 

Awae

200

 

Olama

150

 

TOTAL

6

6

10

2850

 

Source : Enquête de terrain

Tableau 2 : Répartition des villages enquêtés et riverains du pipeline

Province

Départements

Arrondissements

Villages

Populations

Observations

Centre

Haute Sanaga

Mbandjock

Ndjoré 1

125

 

Ndjoré 2

308

 

Ndoumba

200

 

Mbandjock plateau

1200

Zone périurbaine

Nanga-Eboko

Bifogo

600

 

Epegang

30

 

Meyang

200

 

Nkoteng

Nkoteng village

4000

Zone périurbaine

Lékié

0bala

Nkolntara

150

 

Nkometou 3

1500

Zone périurbaine

Ekabita Mendoum

200

 

Mefou-Et-Akono

Mbankomo

Angon 2

200

 

Binguela 2

7000

Zone périurbaine

Zouatoupsi

500

 

Mbankomo village

300

 

Akono

Nkolnlong 2

500

 

Nkolnlong 1

3000

Zone périurbaine

Mfoundi

Yaoundé 2

Nkolkoumou

525

Zone périurbaine

Mefou-Afamba

Esse

Nkoayos

100

 

Nyong-Et-So'o

Ngomedzap

Angonfeme

150

 

TOTAL

6

9

20

20788

 

Source : Enquête de terrain

3.3.2- Choix des répondants

Six (6) chefs de ménages choisis au hasard dans la liste des chefs de ménages ayant subi des dommages du pipeline ont été enquêtés dans chaque village riverain (soit un total de cent vingt (120) chefs de ménages riverains). Six (6) chefs de ménages ont été choisis au hasard dans les villages de contrôle (soit soixante (60) chefs de ménages de contrôle au total). En dehors des chefs de ménages, d'autres groupes ont été retenus pour l'enquête. Ces groupes sont:

- groupe de Chefs de village et Notables (20). Les Chefs de villages et Notables enquêtés sont ceux des villages riverains retenus pour l'enquête des ménages.

- groupe de Chefs de centre de santé (10). Les centres de santé retenus sont des formations sanitaires publiques et privées riveraines au pipeline. Ce sont des formations sanitaires situées dans le voisinage des villages enquêtés.

La taille de notre échantillon est non seulement tributaire des contraintes budgétaires mais aussi du but visé par l'étude.

3.4- CONDITIONS DE COLLECTE DE DONNEES

Le mois d'avril a été consacré à la recherche documentaire et celui de mai à l'élaboration du questionnaire. Ce questionnaire a été soumis à la critique d'un panel d'experts composé d'un enseignant de l'université de Dschang, d'un expert de la DESA du MINADER et du coordonnateur de la FOCARFE. Les différentes critiques du panel d'experts ont permis de rendre le questionnaire fiable et un test du questionnaire a été réalisé auprès de vingt quatre (24) chefs de ménages, trois (3) groupes (Chefs de village + Notables) et deux (2) Chefs de centres de santé. Ce test a permis d'améliorer le questionnaire. Les données ont été collectées auprès des chefs de ménages et des chefs des autres groupes concernés par l'enquête aux mois de juin et juillet. Le questionnaire a été administré de manière confidentielle à un échantillon de cent quatre vingt (180) chefs de ménages dont cent vingt (120) appartenaient à la zone riveraine du pipeline et le reste dans les villages situés à plus de 5 Km du pipeline. Un questionnaire a été également administré à (10) Chefs de centre de santé et à (20) groupes constitués de Chefs de village et Notables. Les mois d'août et de septembre ont été respectivement consacrés à l'analyse et à l'interprétation des données et à la rédaction du Mémoire.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.