WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La pratique de la gestion de la tresorerie au BUMIGEB

( Télécharger le fichier original )
par M.Camille SOME
I.B.AM / Université de Ouagadougou - D.U.T option Finance-Comptabilité. 2006
  

sommaire suivant

CHAPITRE 1 : GENERALITES SUR LE BUMIGEB.

.

I. HISTORIQUE.

Avant les indépendances, existait le Bureau Minier de la France d'Outre Mer (BUMIFOM) sis à Dakar au Sénégal ; il couvrait les colonies françaises d'Afrique occidentale dont la Haute-Volta actuel Burkina-Faso en matière de recherche minière et géologique qui constituait son activité principale.

C'est à la suite des indépendances de 1960 qu'a été créée en Haute-Volta la Direction de la Géologie et des Mines (D.G.M), initialement basée à Bobo-Dioulasso. Elle fut transférée à Ouagadougou en fin 1968.

Ensuite le Bureau Voltaïque de la Géologie et des Mines (BUVOGMI) fut créé par le décret N° 78-165/PRES/MCDIM du17 mai 1978 par transformation de la Direction de la Géologie et des Mines (D.G.M) en établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC). Puis avec le changement du nom du pays en 1984, le Bureau Voltaïque de la Géologie et des Mines (BUVOGMI) prit la dénomination `'Bureau des Mines et de la Géologie du Burkina (BUMIGEB)'' par décret N° 85-047/CNR/PRES/MRF/PRECO du 31 janvier 1985.

Le Bureau des Mines et de la Géologie du Burkina (BUMIGEB), confirmé dans le rôle d'organe d'exécution de la puissance publique en matière de cartographie et de recherches géologiques et minières à été classé parmi les sociétés à caractère stratégique de l'Etat par la loi n°53/93/ADP du 13/12/1993, puis transformé en société d'Etat par le décret n°97-339/PRES/PM/MCIA/MEM/MEF du 11 Août 1997.

L'établissement dont le siége est à Ouagadougou (capital du Burkina-Faso) se situe au secteur n°28, à la porte n°4186 sur la route de Fada-N'Gourma. Ses adresses sont les suivantes :

Ø adresse postale  : 01 BP 601- OUAGADOUGOU 01- Burkina-Faso ;

Ø adresses téléphoniques : 00226 50 36 48 02 /50 36 48 90 ;

Ø fax : 00226 50 36 48 88 ;

Ø adresses électroniques : bumigeb @ fasonet.bf

bumigeb @ burkinaonline.bf

Ø site web  : www.bumigeb.bf.

II. STATUTS JURIDIQUE ET INSTITUTIONNEL.

1. Statut juridique.

Le Bureau des Mines et de la Géologie du Burkina (BUMIGEB) est une société d'Etat avec un capital de neuf cent millions (900 000 000) de francs CFA, réparti en quatre vingt dix milles (90 000) actions de dix milles (10 000) francs chacune entièrement détenues par l'Etat du Burkina-Faso. Il est régi par la réglementation générale des sociétés à capitaux publics.

2. Statut institutionnel.

L'article 2 du décret N° 97-339/PRES/PM/MCIA/MEM/MEF du 11 Août 1997 relatif à la transformation du BUMIGEB en société d'Etat définit son objectif social en ces termes : « la société a pour objet, directement ou indirectement, pour son compte et pour le compte d'un tiers au Burkina-Faso et dans tout pays, la réalisation par toutes méthodes appropriées, d'études et de travaux destinés à :

- améliorer la connaissance géologique et minière du pays ;

- assurer divers contrôles miniers délégués par l'Etat ;

- appuyer la promotion et le développement de la petite mine ;

- appuyer la mise en évidence et la valorisation des substances minérales contenues dans le sol et le sous-sol du pays ;

- et plus généralement, entreprendre ou participer à toutes opérations industrielles, commerciales, financières, mobilières ou immobilières pouvant se rattacher à l'un des objectifs précités ou à tout objet similaire ou connexe ou de nature à en favoriser le développement et s'il y'a lieu, la création de sociétés nouvelles, la prise de participations dans celles existantes, la réalisation de tous apports ou souscriptions, l'achat de titres ou droits sociaux, la cession ou la location de tout ou partie de l'actif social ou tout autre moyen juridique approprié ».

III. LES ACTIVITES.

Le BUMIGEB effectue essentiellement deux grands types d'activités de par son statut institutionnel. Il s'agit des missions de services publics et les prestations commerciales aux tiers privés.

1. Les Missions de services publics.

Le BUMIGEB réalise les missions suivantes pour le compte de l'Etat :

- la production, la collecte, la diffusion des données géologiques et minières de base ;

- la mise en oeuvre et la gestion d'un système national d'informations géologiques par la réalisation d'une banque de données géologiques et minières.

2. Les Prestations commerciales.

L'établissement possède de grandes compétences en ce qui concerne la réalisation des prestations diverses pour le compte des tiers dans les domaines suivants :

- la recherche géologique et minière ;

- les prestations en laboratoire ;

- la vente des documents et informations ;

- les sondages miniers et géotechniques ;

- les forages d'eau en tout terrain ;

- la sécurité industrielle et minière.

IV. LES RESSOURCES.

1. Les Ressources humaines.

Le BUMIGEB avait un effectif total de 195 agents dont 29 cadres supérieurs, 25 cadres moyens et 141 agents d'exécution au 30/11/2007.

EFFECTIFS DES AGENTS DU BUMIGEB PAR CATEGORIES ET PAR

DIRECTIONS au 30/12/2007.

 

Directions

catégories

D.G

DAF

DSIME

DL

DRGM

DSF

DIREGMI BOBO

DIVERS

TOTAUX

Cadres supérieurs

2

2

5

3

12

2

2

1

29

Cadres moyens

4

5

2

4

1

4

3

2

25

Agents d'exécution

4

34

5

9

22

42

23

2

141

TOTAUX

10

41

12

16

35

48

28

5

195

2. Les Ressources matérielles.

Les immobilisations dont dispose la société pour l'exercice de ses activités sont constituées :

- d'un parc automobile d'une soixantaine d'engins regroupant de gros et petits véhicules ;

- d'importants matériels informatiques ;

- d'équipements et matériels de contrôle des métaux précieux, d'inspection des EDII ;

- d'équipements de géologie, de géophysique, de laboratoire et de topographie.

3. Les Ressources financières.

Elles sont constituées :

- des déblocages de fonds reçus de l'Etat dans le cadre d'un contrat plan, signé pour l'exécution des missions de services publics ;

- des recettes issues des prestations commerciales menées par les différents services techniques de la société.

sommaire suivant