WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La pratique de la gestion de la tresorerie au BUMIGEB

( Télécharger le fichier original )
par M.Camille SOME
I.B.AM / Université de Ouagadougou - D.U.T option Finance-Comptabilité. 2006
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 2 : ORGANISATION DU BUMIGEB.

INTRODUCTION.

Le BUMIGEB dispose d'un statut particulier. Son organigramme en vigueur a été adopté par le conseil d'administration en sa séance du 30 avril 2003 et à fait l'objet de la décision N°2003-001/BUMIGEB/PCA du 17 juin 2003.

Cet organigramme (annexe n°1), du type hiérarchico-fonctionnel, présente schématiquement les directions et les services qui forment l'organe de gestion. L'établissement est administré par un conseil d'administration qui est placée sous des tutelles (tutelle technique, tutelle de gestion, tutelle financière).

I. LA DIRECTION GENERALE.

Elle détient son pouvoir de direction du conseil d'administration (CA) et a sous sa responsabilité des structures d'appui, des structures hiérarchiques opérationnelles comprenant des services et sections, puis une direction régionale.

La Direction générale a pour objectif de définir les différents plans stratégiques de développement du BUMIGEB.

II. LES SERVICES EN STAFF.

1. Le Secrétariat de la Direction Générale.

Ce secrétariat est chargé d'apporter une assistance administrative à l'exécution des activités de la direction générale et d'être en relation perpétuelle avec les secrétariats des autres directions. Ses missions sont :

§ La gestion du courrier (réception, enregistrement, ventilation, classement,...), les tâches de saisie et les appels téléphoniques du Directeur Général ;

§ La rédaction des correspondances (accusés de réception, invitations, convocations et des réunions...), des comptes rendus, des procès verbaux de réunions ;

§ L'accueil des visiteurs ;

§ L'assurance de la confidentialité du courrier puis sa ventilation avec diligence.

2. La Cellule des Etudes et de la Prospective (C.E.P).

La C.E.P assure le rôle de chargé d'études auprès du Directeur Général. Elle est chargée :

§ d'instruire divers dossiers qui lui sont confiés par le Directeur Général ;

§ d'évaluer l'état d'exécution semestrielle du contrat plan ;

§ de l'appui à l'identification et à la négociation des projets ;

§ de la formulation des projets ;

§ de diagnostiquer les forces et les faiblesses de l'entreprise, notamment sa capacité d'adaptation (flexibilité) à son environnement (concurrentiel, institutionnel, ...) ;

§ de l'analyse du contexte d'évolution de l'entreprise ;

§ d'élaborer la synthèse de l'exécution trimestrielle des programmes d'activités des directions techniques ;

§ de réaliser la synthèse des programmes et des rapports d'activités annuelles.

3. La Cellule de Contrôle Interne (C.C.I).

La C.C.I veille à la protection et à la sauvegarde du patrimoine de la société. Ainsi, elle est chargée :

§ de la mise à jour et de l'application des procédures de gestion, des règles administratives et techniques ;

§ de viser les états de reversements et les bordereaux de remise des chèques ;

§ de veiller à la fiabilité de l'information comptable et à sa bonne circulation ;

4. Le Gestionnaire des Systèmes Informatiques (G.S.I).

Le Gestionnaire assure la communication et le développement de l'outil informatique, et facilite l'accès à l'information. Il est alors chargé :

§ de veiller à la maintenance des logiciels et du matériel ;

§ d'assurer la sauvegarde et la confidentialité des données ;

§ de concevoir ou de mettre à jour des logiciels sur mesure ;

§ d'assurer la formation interne, le conseil et l'appui aux utilisateurs ;

§ de suivre et participer à la mise en oeuvre du budget informatique ;

§ de gérer le site web de l'établissement.

III. LES STRUCTURES CENTRALES.

1. LA Direction de la Sécurité Industrielle, Minière et Environnementale

(DSIME).

La DSIME effectue des missions dont l'objectif principal est d'assurer divers contrôles de sécurité industrielle, minière et environnementale.

Ces missions s'articulent autour des programmes suivants :

§ le contrôle de la sécurité industrielle et minière comprenant :

l'instruction des dossiers des établissements classés (EDII) ;

l'inspection bisannuelle et les visites techniques des EDII ;

l'expertise des câbles d'appareils de levage et de traction ;

§ le contrôle de la qualité des produits miniers et pétroliers

§ le contrôle et l'épreuve des appareils et récipients à pression de gaz, de vapeur, les vérifications des récipients d'hydrocarbures liquides, les jaugeages et baremages et le contrôle de sécurité.

§ Le contrôle et le suivi de la pollution d'établissements industriels, pétroliers, et des zones d'exploitation minière.

La coordination de l'ensemble des activités de la direction est assurée par un directeur de service assisté par une secrétaire de direction et deux chefs de Service responsable respectivement : du service des Contrôles Miniers et des Hydrocarbures (SCMH) et du Service de la Sécurité Industrielle et des Etudes Environnementales et Minières (SIEME).

2. La Direction des Laboratoires (DL).

La direction est chargée d'appuyer les autres directions techniques par ses multiples prestations. Elle comprend deux (02) services techniques distincts :

2.1. Le Service Laboratoire de Minéralurgie (SLMI).

Ce service, en tant que support à la recherche géologique et visant à soutenir les géologues est composé de trois (03) sections dont :

§ la section essai de traitement des minerais ;

§ la section préparation mécanique des échantillons ;

§ la section confection de lames minces.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Visitez Arcy sur Cure

Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)