WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La culture Vodoun dans la promotion du développement social, culturel et economique à† Abomey

( Télécharger le fichier original )
par Mitondé Jérémie ANATO
Université d'Abomey Calavi/ Institut National de la Jeunesse, de l'Education Physique et du Sport (UAC / INJEPS) - Administrateur d'Action Sociale et Culturelle 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2. Cadre humain, socioculturel et économique

2.2.1. Aspect démographique

Abomey, capitale historique du royaume du Danhomå compterait en 2002 moins d'habitants qu'à la veille de la colonisation. La défaite du royaume a provoqué un départ massif des populations, en partie un reflux vers les zones agricoles limitrophes avec lesquelles les populations urbaines avaient gardé de fortes relations. La population augmente à nouveau mais lentement, le flux migratoire des campagnes vers la ville étant en partie contrebalancé par un flux d'émigration vers des villes plus lointaines.

De 1992 à 2002, la population est passée de 66.595 hab. à 78.341 hab. avec un taux d'accroissement estimé à 1,64% et une densité moyenne de 552 hab. au km2 (5(*)) (RGPH3).

La commune d'Abomey est loin d'être un milieu homogène. En dehors des autochtones (Fon) qui sont majoritaires (95,67%), cohabitent plusieurs autres groupes ethniques. Il s'agit notamment des Adja, des Goun, des Idaasha, des Maxi, des Mina, des Nagot, des Bariba, des Dendi et des Yoruba.

2.2.2. Aspect socioculturel

L'histoire a légué aux communes du Plateau d'Abomey (Abomey, Agbangnizoun, Bohicon, Djidja, Zakpota et Zogbodomey) un immense patrimoine historique constitué de sites, de places et de marchés. La majorité de ces sites et places « dits témoins de l'histoire » sont localisés sur le territoire administratif de la commune d'Abomey (capitale de l'ancien Royaume du Danxomå), ceci semble d'ailleurs justifier le titre de capitale historique de la République du Bénin que porte cette commune d'Abomey. Le répertoire de ce patrimoine culturel et cultuel de la commune d'Abomey présente une multitude de curiosités touristiques parmi lesquelles nous pouvons citer entre autres :

· Le site des Palais royaux publics qui couvre une superficie de 44 ha et qui abrite Musée Historique d'Abomey classé Patrimoine Culturel Mondial par l'UNESCO depuis 1985, les collections abritent des sièges royaux, bas-reliefs, statuettes et objets cultuels vaudous. L'authenticité du site est liée à sa fonction, à son histoire et à l'évolution culturelle, technique et sociale de la société aboméenne. Les palais sont à la fois lieux (temples, tombes, circuits vivants... etc.) mais aussi pratiques cultuelles et culturelles ;

· les sites des Palais royaux privés qui sont environ une dizaine dans Abomey et constituent des lieux où les princes héritiers apprennent l'exercice du pouvoir avant d'accéder au trône ;

· la place Goho qui abrite aujourd'hui la statue du Roi Béhanzin a été le lieu de rencontre entre ce souverain et le général Dodds lors de la déportation; c'est aussi le lieu de la proclamation du Marxisme Léninisme le 30 novembre 1974 par le gouvernement révolutionnaire du Bénin ;

· les marchés historiques : ils sont environ cinq dans la Commune avec chacun leur histoire et leur spécificité. Parmi ces marchés figurent celui Houndjlo qui est le plus grand et qui a été crée par le Roi Guézo entre 1830-1832 comme butin d'une guerre de conquête ;

· les temples vodoun et les lieux sacrés (sources et forêts) qui sont des lieux d'initiation, de cérémonies rituelles annuelles et de prières. Ces places sont chacune spécialisées.

A ces sites s'ajoutent des attractions culturelles que sont les réalisations des galeries artistiques, des musées privées et les rythmes musicaux de la Commune.

2.2.3. Aspect économique

Les activités économiques les plus pratiquées dans la ville d'Abomey sont l'agriculture, le commerce, l'artisanat, le tourisme.

L'agriculture de subsistance est pratiquée par quelques rares personnes. L'agriculture intensive sur plusieurs siècles autour de la ville d'Abomey a provoqué un appauvrissement très prononcé des terres périurbaines et le déclin d'une partie de ces marchés.

Le marché de référence et le plus fréquenté dans la commune d'Abomey est le marché `'Houndjlo''. Sis au centre de la ville, il est essentiellement devenu un marché de consommation drainant les produits des zones agricoles directement connectées et situées à moins de 50 Km (Djidja, plateau Adja, Agbangnizoun) et des zones périurbaines. Il s'anime tous les cinq (05) jours.

Même en ces temps de progrès technologiques et de modernisation, l'artisanat local continue de prospérer. Les artisans locaux fabriquent une grande gamme de produits artisanaux. Quoique le matériel utilisé varie grandement, chaque métier a une tradition et une histoire qui datent de plusieurs siècles.

* 5 INSAE (2002). Troisième Recensement Général de la Population et de l'Habitat (RGPH3).

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net