WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Exploitation optimale dynamique d'une ressource naturelle épuisable: cas du gaz naturel en Côte d'Ivoire

( Télécharger le fichier original )
par Jean Elisee ASSI
Université de Cocody-Abidjan - DEA-PTCI en Economie 2005
  

précédent sommaire suivant

1. Classification des ressources naturelles selon les caractères biophysiques

La distinction entre ressources qui sont renouvelables et celles qui ne le sont pas comporte un arbitraire. Elle reste une ligne de partage incontournable dont il faut préciser le contenu. Ainsi, nous avons les ressources non renouvelables, les ressources renouvelables et les actifs naturels multifonctions.

1.1. Les ressources non renouvelables

Parmi les ressources non renouvelables, on distingue :

a) Les ressources dont l'usage est nécessairement destructif ou ressources épuisables.

Entrent dans cette catégorie les ressources énergétiques de type fossile (pétrole, gaz, charbon, uranium...). Toute unité utilisée est détruite. La ressource disponible dépend des quantités exploitées antérieurement.

b) Les ressources recyclables

Une partie de la ressource est réutilisable. Les minerais (or, argent, cuivre, aluminium...) appartiennent à ce groupe.

c) Les ressources à usage non nécessairement destructif

Ces ressources pourraient se perpétuer avec usage convenable. On pensera ici aux sols confrontés aux phénomènes d'érosion, mais aussi à l'ozone stratosphérique par exemple.

1.2. Les ressources renouvelables

Comme ressources renouvelables, nous avons :

a) Les ressources dont la quantité annuelle disponible n'est pas liée aux prélèvements antérieurs

On mentionnera par la pluviométrie ou les eaux de rivière.

b) Les ressources dont la quantité annuelle disponible est liée aux prélèvements antérieurs

Il s'agit principalement des ressources biologiques. Le stock et la productivité nette d'une population biologique exploitée sont liés aux prélèvements antérieurs. La capacité d'assimilation des rejets d'une rivière est liée au niveau antérieur de la pollution.

1.3. Les actifs naturels multifonctions

On intègre ici à travers ce concept la complexité de ressources qui ont souvent à la fois un caractère renouvelable et non renouvelable5 et qui représente un potentiel de services multiples.

2. Classification selon le type de relation entretenu avec les ressources

Ces relations sont déterminées par le degré de maîtrise, le type d'appropriation, le type d'utilisation de ces ressources.

2.1. Type de maîtrise

a) Les ressources non reproductibles disponibles en abondance On pensera à l'énergie solaire.

b) Les ressources reproductibles Le cas le plus évident est constitué par les productions agricoles.

c) Les ressources uniques

A l'autre extrême on rencontre des éléments naturels sans substitut : formation géologique unique, population animale en voie d'extinction, etc.

précédent sommaire suivant