WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Ethnicité, taxonomie locale et distribution géographique de quatre epèces de légumes-feuilles traditionnels au Bénin: Acmella, Uliginosa, Ceratotheca Sesamoides, Justicia tenella et sesamum radiatum

( Télécharger le fichier original )
par Bienvenu KPEKI
Faculté des scineces Agronoimiques/ Université d'Abomey Calavi - Diplôme d'Ingénieur Agronome 2008
  

précédent sommaire suivant

2.2.3.3. Justicia tenella

- Systématique et description

Justicia tenella est de la famille des Acanthaceae en français on l'appelle Justicia ou tettu ainsi qu'en anglais.

Tettu est une plante herbacée annuelle ou pérenne atteignant 2 m de haut. Il a une tige
anguleuse, glabre à pubescente dont la partie basale souvent enflée porte des racines aériennes
(voir photo 3). Les feuilles sont opposées décussées, simples, presque glabres à densément

18

pubescentes ; pétiole jusqu'à 6cm de long ; limbe linéaire ou étroitement lancéolé à ovale, obovale ou elliptique, de 1-11cm X 0,5-5cm, base atténuée à tronquée, apex obtus à acuminé, bord entier à crénelé. L'inflorescence est un épi axillaire ou terminal congestionné, ne portant que quelques fleurs, à bractées étroites. Les fleurs sont bisexuées, sessiles, zygomorphes, pentamères, habituellement pourpres, parfois blanches ; calice atteignant 1 cm de long, à tube court et lobes plus longs ; corolle tubulaire, atteignant 2,5cm de long, à 2 lèvres, lèvre inférieure longue, large et trilobée, lèvre supérieure étroite et bilobée ; étamines 2, cachées dans la lèvre supérieure de la corolle ; ovaire supère, biloculaire, style long et fin, stigmate à 2 lobes inégaux. Les fruits sont des capsules ovoïdes à ellipsoïdes d'environ 10mm X 3mm, de couleur jaune-brune à blanche, à déhiscence explosive, contenant 4 graines, d'environ 2mm de long chacune, tuberculées. Plantule à germination épigée (Denton, 2004).

- Origine et répartition géographique

Justicia tenella est présent à l'état sauvage depuis le Sénégal et la Gambie jusqu'à l'Erythrée, l'Ethiopie et la Somalie. Mais il ne dépasse pas la R.D. du Congo, le Kenya et l'Ouganda vers le sud. Il est cultivé dans les jardins familiaux en Afrique de l'Ouest et centrale, en particulier en Guinée, en Sierra Leone, au Ghana, au Togo, au Bénin, au Nigeria, au Cameroun et en R.D. du Congo (Denton, 2004 ; Dansi et al., 2008a).

- Ecologie

Justicia tenella est présent dans un grand nombre d'habitats différents, du niveau de la mer jusqu'à 2600 m d'altitude. Il est aussi présent dans les forêts pluviales humides et les savanes sèches. On le rencontre également sur des terrains vagues et des terres cultivées, sur des tas d'ordures, dans des savanes herbeuses et des lisières de forêt. On peut le rencontrer sur des sols sableux et limoneux, mais il lui faut un sol riche en humus avec un léger ombrage pour une croissance optimale. Il pousse bien avec une pluviométrie annuelle variant de 1000-2000 mm, des températures diurnes de 25-35°C et nocturnes de 20-27°C. Il ne tolère pas les températures basses (Denton, 2004).

- Usages

En Afrique tropicale, les feuilles tendres et légèrement gluantes de Justicia tenella sont des légumes-feuilles appréciés ; on les cuit également en soupes ou en ragoûts. Dans la préparation de soupes, on y ajoute parfois des feuilles de patate douce. Dans l'ouest du Cameroun, les feuilles de Justicia tenella sont ajoutées à la soupe d'arachide. Parfois, Justicia tenella est également utilisé comme plante fourragère et cultivée comme plante

19

ornementale. Les feuilles sont utilisées pour le traitement des blessures et, mélangées avec de l'huile et du sel, elles sont consommées pour traiter les troubles cardiaques (Denton, 2004). Au Ghana et au Togo, une décoction de feuilles est administrée aux enfants pour le traitement de l'indigestion (Denton, 2004). Au Bénin, dans la partie nord-ouest, les feuilles de Justicia tenella sont très appréciées par la population pour le goût de la sauce à base de ses feuilles (Dansi et al., 2008a).

2.2.3.4. Sesamum radiatum

- Systématique et description

Le genre Sesamum comprend environ 20 espèces, elles sont de la famille des Pedaliacae. Sesamum radiatum est appelé communément en anglais « Black benniseed ».

Plante herbacée annuelle érigée atteignant 120 à 150cm de haut, Sesamum radiatum a une tige simple ou ramifiée, pubescente glanduleuse (Bedigian, 2004). Sesamum radiatum est une herbe très haute et bien dressée contrairement au Ceratotheca sesamoides (Dansi et al., 2008a). Les feuilles sont opposées à la base de la plante, devenant alternes vers le sommet et les extrémités des rameaux ; pétiole long de 1 à 2cm pour les feuilles de la base, pratiquement nul pour les feuilles du sommet. Limbe ovale lancéolé de 3 à 11cm de long et 1,5 à 4cm de large, sommet acuminé ; marge des feuilles basales sinuée-dentée, celle des feuilles terminales souvent entières, mais toujours scabre (voir photo 4). Pilosité mixte comme sur la tige ; poils dressés pluricellulaires plus denses sur la face supérieure du limbe, poils glanduleux pluriloculaires épars sur la face supérieure et très denses sur la face inférieure, lui donnant un reflet blanchâtre (Merlier et Montegut, 1982). Fleurs solitaires à l'aisselle des feuilles, bisexuées, zygomorphes, pentamères, munies de 2 bractées à la base, chacune d'elles portant une glande sessile axillaire. Le pédicelle mesure de 2 à 5 mm de long ; calice à lobes étroitement triangulaires atteignant 7 mm de longueur, soudés à la base. La corolle est obliquement campanulée, de 2,5-5 cm de long, pubescente, rose à violacée, quelquefois blanche, le lobe inférieur légèrement plus long que les autres. Les étamines au nombre de 4, sont insérées près de la base du tube de la corolle. L'ovaire supère, biloculaire, est divisé presque jusqu'à l'apex par une fausse cloison et porte un stigmate bilobé, le style est long et mince (Bedigian, 2004). Les fruits en capsules de 6cm à 8cm de large, 2cm de long, à section transversale quadrangulaire sont à angles très arrondis. Les graines sont noires, plates, à contour obovale avec une surface ornée de tries rayonnantes de 1,5 à 2mm de large et de 2 à 3mm de long (Merlier et Montegut, 1982). La graine a une germination épigée ; hypocotyle

20

de 1-2 cm de long ; cotylédons largement elliptiques, atteignant 1 cm de long, entiers, foliacés (Bedigian, 2004).

- Origine et répartition géographique

Sesamum radiatum est originaire d'Afrique tropicale, devenue pantropicale par dispersion, parfois cultivée (Merlier et Montegut, 1982). Il se trouve à l'état sauvage en Afrique centrale et occidentale, où il est également cultivé à petite échelle. Il ne se trouve pas en Afrique orientale et australe (sauf dans le nord de l'Angola), mais il est quelquefois cultivé en Asie tropicale (Bedigian, 2004). On le retrouve aussi au Bénin précisément dans la zone nord-ouest sous la forme cultivée (Dansi et al., 2008a).

- Ecologie

Espèce annuelle, pouvant dépasser 1m de hauteur, sans autres exigences écologiques que la chaleur et l'ensoleillement et peut-être aussi les sols aérés (Merlier et Montegut, 1982). L'espèce s'adapte à une grande variété d'habitats, mais se trouve le plus communément en savane. Elle occupe des lieux ouverts où peu d'autres plantes herbacées poussent. Elle se trouve sur des sites nutritionnellement pauvres, croissant dans des endroits sableux, rocailleux ou graveleux. C'est aussi un adventice qui apparaît dans des champs auparavant cultivés. Elle tolère bien la chaleur et la sécheresse et continue à croître et à fleurir pendant la saison sèche (Bedigian, 2004).

- Usages

L'espèce est produite uniquement pour ses feuilles (Dansi et al., 2008a). Les feuilles fraîches de Sesamum radiatum constituent un légume-feuille apprécié. Les jeunes pousses sont coupées finement et employées dans des soupes ou des sauces consommées avec de la pâte de maïs ou du sorgho (Adjatin, 2006). Les feuilles cuites ont une texture gluante. Quelquefois, Sesamum radiatum est cultivé pour ses graines. Celles-ci se consomment entières, grillées ou écrasées en pâte. Il est possible d'extraire une huile comestible des graines, mais cette pratique est rare, quoique les graines puissent servir d'adultérant à celles du sésame (Sesamum indicum). Sesamum radiatum a plusieurs usages médicinaux et cosmétiques. Une infusion froide de feuilles se boit pour faciliter l'accouchement. Une infusion de feuilles est employée comme shampoing et pour tuer les poux de la tête (Bedigian, 2004). Une pâte à base des graines pilées, de beurre de karité et d'autres ingrédients est appliquée en traitement du prolapsus du rectum (Bedigian, 2004). Le filtrat de feuilles écrasées se boit pour lutter contre la métrorragie et une macération de feuilles est utilisée en bains dans le même but. Une

21

macération de tiges feuillées fraîches est absorbée comme antidote des piqûres de scorpion ; appliquée en externe, elle soigne les foulures (Bedigian, 2004). Au Bénin, l'espèce est connue comme légume (sauce gluante). L'infusion de ses feuilles facilite l'accouchement. La sauce gluante de Sesamum radiatum accompagne mieux l'igname pilée et le pâte (maïs, sorgho, mil) (Dansi et al., 2008a)

Photo 1 : Un pied de Acmella uliginosa Photo 2 : Un pied de Ceratotheca sesamoides

Photo 3 : Un pied de Justicia tenella Photo 4 : Un pied de Sesamum radiatum

22

précédent sommaire suivant