WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Des représentations à  la pratique réflexive : pour une co-construction de la professionnalisation

( Télécharger le fichier original )
par Maguy LUCOT-MEUNIER
IFCS Lille - cadre de santé 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

III - LES LIMITES DE LA PRATIQUE REFLEXIVE

3.1/ De praticien réflexif formé à praticien réflexif formateur

L'enjeu n'est pas simplement d'apprendre à réfléchir. La formation réflexive n'est pas de l'ordre du savoir mais du rapport au savoir, du regard sur l'action, de la posture critique, de la compétence. Tout cela ne se développera que si cette préoccupation traverse l'ensemble du programme de formation. C'est le but des unités d'intégration (U.I.) prévues au programme de formation infirmière. Les étudiants apportent les situations vécues en stage (retranscrites dans le portfolio) et contribuent à alimenter les débats autour de l'analyse de pratiques et de situations. Les U.I., placées à la fin de chaque semestre, ont été conçues de façon à relier les unités d'enseignements et les stages effectués avant et visent à l'acquisition progressive des compétences prévues lors de ces semestres. Il est nécessaire d'acquérir une compétence à la pratique réflexive pour espérer devenir un praticien réflexif quotidien. Cela laisse entrevoir les difficultés majeures des accompagnateurs de cette démarche.

Perrenoud prétend qu'il serait injuste que les institutions de formation initiale demandent aux soignants et autres formateurs de terrain de développer une pratique réflexive chez leurs stagiaires, alors que les formateurs se limiteraient à dispenser des savoirs.

« Si l'on veut former des praticiens réflexifs, mieux vaudrait que leurs conseillers pédagogiques ou maîtres de stages se situent eux-mêmes dans cette orientation. » (P. Perrenoud, 2001).

Ainsi, il faut envisager la formation des formateurs mais également des tuteurs de stage pour espérer être efficace dans la pratique réflexive de l'étudiant.

3.2/ Un sens nécessaire

La pratique réflexive ne doit pas être considérée comme contrainte institutionnelle (obligation de valider les U.I.) mais comme processus interne contribuant au développement professionnel. C'est en cela que l'étudiant peut espérer trouver un sens à ses actions, principal moteur du processus réflexif, nous l'avons vu.

3.3/ La prise en compte des valeurs

Reste le problème des valeurs. Dans le monde enseignant, pionniers de la pratique, les recherches ont montrées que « les conflits qui apparaissent souvent dans l'enseignement et auxquels doit faire face le praticien par sa capacité réflexive sont souvent des problèmes de valeurs, or il s'agit de débats publics qui concernent la société et pas seulement la corporation » (F. Gomez, 2001, p. 186). La question des valeurs ou de l'éthique est évidente en milieu hospitalier et dans les conditions énoncées, l'exercice de la pratique réflexive dans des milieux « fermés » seraient susceptibles de ne pas résoudre ces problèmes de valeurs et limiterait l'ouverture du praticien à ses propres conceptions. Je ne rentrerai pas plus loin dans le débat mais c'est une discussion à entreprendre entre partenaires.

précédent sommaire suivant