WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Synergies et manoeuvres stratégiques d'acquisitions et fusions: le cas français de la période récente (1970-1990)

( Télécharger le fichier original )
par Serge Constant Mbappe Njome
Université Paris-Nord / Paris 13 - Villetaneuse (France) - DEA Stratégies financières et industrielles internationales 2001
  

sommaire suivant

UNIVERSITE DE PARIS XIII (VILLETANEUSE)
UFR DE SCIENCES ECONOMIQUES ET DE GESTION

Annee academique 1988-1989

DEA de "Strategies Financieres et Industrielles
Internationales" (Diplime de 3e Cycle)

SYNERGIES ET MANOEUVRES

STRATEGIQUES DE FUSION :

LE CAS FRANCAIS DE LA PERIODE RECENTE.

Memoire pour l'obtention du diplome d'etudes approfondies
de "Strategies financieres et industrielles internationales"

presente et soutenu publiquement par

MBAPPE NJOME Serge Constant

a la session d'octobre 1989.
Sous la direction de :

Jean Marie CHEVALIER, Professeur agrege de Sciences Economiques,
Directeur du Magistere d'Economie Industrielle et Directeur du DEA
d'Economie Industrielle et Strategies Internationales de l'Universite de Paris XIII.

Lpru t eo

/bat__

p_A-

&k-cye

Sa s A,o-viuwykori-e AoM

G4

S QA.

aMS

 
 

L'Universite de PARIS XIII n'entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions emises dans ce memoire ; ces opinions n'engagent que son auteur.

"Les forces s'identifient aux elements dune SYNERGIE dont l'entreprise obtiendra le maximum d'avantages en recherchant des possibilites d'action en harmonie avec elles. L'analogie est donc patente entre l'evaluation des forces et faiblesses et celle de la SYNERGIE".

Igor ANSOFF

"Les choix strategiques doivent satisfaire a un critere de SYNERGIE (definie comme l'effet "2 + 2 = 5"). En effet, si la strategie est, selon Larovsse, "l'art de combiner", son objet sera de trouver la combinaison qui donnera la force

la plus grande au regard des criteres retenus (rentabilite, croissance, etc...)".

Claude BIJON

REMERCIEMENTS

Fruit dune reflexion et d'un travail de recherche personnels, la redaction de ce memoire n'aurait cependant pu etre menee a bien sans le soutien d'un grand nombre de

personnes. Qu'elles trouvent ici l'expression de ma profonde gratitude.

En particulier, je tiens a remercier Jean-Marie CHEVALIER qui, en sa qualite de directeur et professeur, m'a prodigue encouragements et conseils. Que Bertrand BELLON et HAMDOUCH, dont les suggestions ont fortement contribue a l'amelioration du manuscrit, soient egalement assures de ma fidele reconnaissance.

Les discussions que j'ai eues tout au long de cette annee academique avec mes camarades du DEA de "strategies industrielles et financieres internationales" de l'Universite de Paris XIII, et plus specialement avec Richard KAMSEU, Henri
NYECK, DEVA et MIRVAL, ne sont pas non plus etrangeres a la realisation de cette etude. De meme, j'ai tire profit des informations et avis eclaires que Michel GUERIN, Genevieve CAUSSE, Elie COHEN, Jean Richard SULZER, VIVIANI, Jean MATHIS et Jacques MAZIER (tous responsables des differents seminaires de recherche du DEA) ont eu la volonte et la gentillesse de

me donner.

Par ailleurs, ce memoire ne serait pas ce qu'il est sans la qualite de l'environnement materiel et intellectuel dont j'ai berieficie tant a l'Universite de Yaounde qu'a celle de Paris XIII.

Je voudrais remercier Severin NDEMA MOUSSA et Jean-Claude EOG qui ont facilite mon insertion dans un pays o combien difficile. Je suis egalement redevable envers mes amis : Marcel NSIZOA, Guy BELIBI, Philippe OWONA, Maxime NKOU, Isabelle DJOMBE MISSOMBA, Henri NDOUMBE, Christian NLEND BANGWENI, Beatrice ETOUNDI, Adrien ATANGANA LANG, Aurelie MISSOMBA, Alain TABI DZOU, Aurelie DINGOM, Richard ETOUNDI, Gisele ETOUNDI

Damaris HICHI, Christian EBOULE NJOME, Andre EBONG, Patrice NGUE NGoucheme ABOUBAKAR et Colette ETOA pour leur soutien sans reserve.

Que Brigitte ATEBA, Eleonore NGONO, Elizabeth MEKONG() ATANGANA et Grace MOUNGA ETONDO, les perles des secretaires, soient vivement remerciees pour l'aide apportee dans les differentes etapes de ma recherche.

Que mes parents MBAPPE NJOME JOSEPH et ENONE ADELE SOLANGE ; mes Brands parents NJOME NDONO, NGOTI EBWELLE et OLGA NJOLE ;

le pere SOFO ; ma tante MOTO NJOME ainsi que mes chers petits freres trouvent dans ce memoire l'expression de ma sincere affection. Sans eux, ce memoire n'aurait jamais pu voir le jour. Mes remerciements vont aussi a tous les proches amis dont je

ne peux individuellement ici citer les noms.

Mon dernier mot sera pour le futur lecteur. Tout en esperant que la presente etude reponde a son attente, je sollicite

son indulgence pour les erreurs ou omissions qu'il pourrait decouvrir et dont it doit me considerer comme seul responsable.

Paris, le 18 septembre 1989.

A ma grand mere Elizabeth MOUSSONGO NGUENG (a titre posthume) qui m'a tant

sommaire suivant