WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Synergies et manoeuvres stratégiques d'acquisitions et fusions: le cas français de la période récente (1970-1990)

( Télécharger le fichier original )
par Serge Constant Mbappe Njome
Université Paris-Nord / Paris 13 - Villetaneuse (France) - DEA Stratégies financières et industrielles internationales 2001
  

précédent sommaire suivant

CONCLUSION GENERALE.

Dans un marche concurrentiel 00 les entrepreneurs sont en competition, et dans un contexte de march-6 financier parfait, les manoeuvres strategiques trouvent leur justification dans la notion de SYNERGIE. Les synergies proviennent des imperfections du marche des biens ; celles-ci creent sur le marche financier des opportunites de profit non exploit-6es que l'on designe generalement par l'egalite : 2 + 2 = 5, et qui ne peuvent etre saisies que par le biais de la fusion effective des entreprises concernees.

Des economies d'echelle aux economies d'envergure, en passant par l'acquisition d'un pouvoir de negociation et d'une taille critique, les exemples de synergies abondent. Le present memoire s'est efforce de presenter une typologic

des synergies fondee sur une classification des flux monetaires de la firme. On a ainsi distingue deux grandes categories de synergies : les synergies externes et les synergies internes. Les synergies externes regroupent, d'une part,

les synergies de nature economique, d'autre part, les synergies de nature financiere. Les premieres sont dues a l'amelioration des flux economiques degages par le nouveau groupe

issu de l'operation de fusion ; elles se traduisent concretement par une meilleure rentabilite des investissements entrepris. Les synergies financieres proviennent quant a elles d'une amelioration des flux disponibles pour les actionnaires du nouveau groupe. Par rapport aux synergies economiques, la realite des synergies financieres apparait sans doute plus problematique, car elle est intimement liee a la controverse de l'existence d'une structure optimale du capital ; cette situation accroit par consequent le scepticisme sur les chances de reussite des regroupements de firmes sans motivation d'ordre industriel ou commercial.

Pour tester la realite des synergies attendues d'un regroupement d'entreprises, it convient necessairement d'examiner les effets de l'operation sur la valeur des firmes concernees. Nous avons vu que les valeurs comptables ne donnent, le plus souvent qu'une fausse image des valeurs economiques des entreprises. C'est la raison pour laquelle l'etude des fusions a partir des donnees comptables fournit une vision inexacte de l'impact de ces operations sur le patrimoine des actionnaires des entreprises impliquees. Cependant, les etudes comptables ne sont pas totalement a ignorer car elles apportent des indications sur les principales caracteristiques des operations de regroupement (taille, structure du capital, rentabilite economique, etc.). Par contre, les etudes utilisant les valeurs de marche renseignent mieux sur le concept de synergie

reposent sur la technique d'analyse des "rendements anormaux". Cette technique consiste a determiner les rendements

247

anormaux degages autour de la date d'annonce de l'operation par les titres des societes concernees. La principale limite de cette methode est le choix du modele qui va fixer la

norme a partir de laquelle on va calculer les rendements dits anormaux.

L'important mouvement de concentration des entreprises occidentales a partir des annees 1960 a stimule de nombreux travaux notamment aux USA. Les premieres etudes ont port-6 sur les conglomerats (fusions de type conglomeral). On aboutit a la conclusion selon laquelle les conglomerats sont

un mauvais instrument de diversification. La question des performances des fusions conglomerales reste plus mitigee, l'existence des synergies n'est pas douteuse, mais la preeminence dans ce type de regroupements des synergies financieres sur les synergies economiques n'est pas automatique.

Les travaux portant sur les autres types de regroupements de societes malgre la plus grande precision et une finesse d'analyse, n'ont pas fondamentalement modifie les conclusions des premieres etudes. Dans tous les cas, on note des gains importants pour les actionnaires des entreprises acquises et de faibles gains (proches de zero) pour les actionnaires des firmes acquereuses.

La monographie que nous aeons retenue nous a permis de constater que l'on peut mesurer la synergie a partir des indicateurs economiques et financiers. Au cours de la periode recenten, la synergie est devenue une realite a cause de la nature meme des regroupements qui obeissent a une logique

industrielle ou commerciale ; contrairement aux fusions effectuees entre 1962 et 1974 (logique financiere avec constitution des conglomerats).

Au total, ce memoire conforte l'hypothese selon laquelle la recherche de synergies constitue la motivation essentielle pour ne pas dire unique des operations de fusion. La revue detaillee des differents cas de rapprochement a permis de conforter la justesse de cette affirmation. Mais elle a egalement souligne les problemes de management et strategiques qui emanent dela recherche forcenee de synergies. Face

a cette situation, nous avons ete amenes a mettre sur pied le concept de "synergie totale" ou "multidimensionnelle" qui essaie autant que faire se peut de combler le gap strategique des groupes issus des fusions en ajustant la synergie telle etait congue jusquI6 present.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.