WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Kant et la problématique de la promotion de la paix. Le conflit entre l'utopie, la nécessité et la réalité de la paix durable

( Télécharger le fichier original )
par Fatié OUATTARA
Université de Ouagadougou - Maitrise 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Remerciements

Au terme de notre analyse qui se veut une modeste contribution à la réflexion sur l'avenir de paix, ou encore sur l'avenir de l'humanité, nous tenons à exprimer notre profonde gratitude à l'endroit de tous ceux qui nous ont soutenus tout au long de notre parcours académique jusqu `aujourd'hui.

Nos remerciements vont particulièrement, et en premier lieu, à l'endroit de Mr Mahamadé Savadogo qui, en dépit de ses multiples occupations, a bien voulu assurer la direction de nos travaux. Sa constante disponibilité, sa clairvoyance, son esprit critique , ainsi que sa franchise et sa rigueur au travail, nous ont été aussi précieux que nous lui en savons gré, et voudrions que cette réflexion lui suffisse " Intelligenti pauca ", c'est-à-dire aux intelligents peu de mots suffisent : il a su cultiver en nous le goût pour la philosophie.

Notre reconnaissance va également à l'endroit des parents, frères, soeurs, amis et connaissances qui, à un moment où à un autre, ont contribué, d'une manière ou d'une autre, à la réalisation dudit mémoire. Nous pensons à :

- Chishugi Appolinaire, Missionnaire d'Afrique à la maison Lavigerie,

- Coulibaly Ber-Zan Etienne, Professeur à l'ENAM,

- Coulibaly N'gra-Zan Christophe, Consultant,

- Coulibaly Séguena Robert, Gendarme à la retraite.

Nous ne saurons, non plus, oublier de remercier le corps enseignant qui nous a transmis les connaissances nécessaires pour que nous soyons là où nous sommes aujourd'hui.

À tous ceux dont les noms n'ont pu être cités, qu'ils retrouvent ici l'expression de notre profonde gratitude.

Dédicace

A

Mon père, Ouattara NioWaZié Fougniguein dit Zoumana,

Ma mère, Ouattara Sétiengnon,

Ma grande soeur, Ouattara Fiêrêlaga Saly,

Tous ceux qui sont au service de la paix et de l'humanité ;

Affectueusement ! 

Introduction Générale : Justification du thème et re-position du problème kantien de la paix.

À en juger au premier coup d'oeil, notre thème "Kant et la problématique de la promotion de la paix. Le conflit entre l'utopie, la nécessité, et la réalité de la paix durable ", nous inviterait à analyser d'une manière particulière l'attitude ou les réactions de l'auteur du Projet de paix perpétuelle face au phénomène de la guerre, face aux difficultés de promouvoir la paix ; c'est-à-dire que notre sujet nous amènerait ainsi à dégager spécifiquement les thèses ou positions, voire les propositions de Kant, dans le contexte de la promotion de la paix dans le monde.

Une telle approche du problème est loin d'être vaine et illégitime, elle se justifie, elle est acceptable. Mais, nous avons pour notre part, jugé bon, également, de nous reconduire principalement au projet kantien de la paix perpétuelle, à ses écrits, afin de pouvoir dégager son intérêt pour la question et, en faisant aussi appel à bien d'autres auteurs, organiser un débat en partant de points de vue divers, peut-être contradictoires, pour mieux fonder la problématique. Vous comprendrez que la préoccupation qui nous motive ici est loin d'être celle d'un spécialiste en la matière, ni celle d'un diplomate appréhendant la problématique de la paix ; elle n'est pas non plus celle d'un philosophe confirmé, mais plutôt celle d'un étudiant en quête de marque philosophique, en suivant Emmanuel Kant.

S'il est vrai que les vrais hommes de l'histoire sont ceux qui ont une connaissance, plus ou moins, parfaite du passé, un intérêt réel pour le présent, des projets ou des soucis majeurs pour l'avenir, il faut dire qu'une relecture de Kant, qu'une connaissance de sa position quant au défi et à l'enjeu de la paix, ne peut que nous guider vers l'acceptation, le refus, de thèses ou théories formulées au sujet de la problématique de la paix, et qui auraient le mérite ou pas d'être rationnelles, morales, juridiques.

En effet, dans un monde embarrassé par la guerre et par son cortège de malheurs, dans un monde hésitant encore à la croisée des chemins de la passion et de la raison, du profit et de l'humanité, la vocation du philosophe en général et du kantien en particulier, est d'expliquer au monde, ce qui lui arrive, d'éclairer et de guider le citoyen de ce monde vers la réalisation de l'idéal de vie conforme aux prescriptions morales, à la raison et à la loi juridique : l'idéal de la paix perpétuelle, durable, réaliste ou effective. C'est ici que se pose le vrai problème du conflit qui existerait entre le mythe et la réalité de la paix durable, c'est-à-dire entre l'utopie, la nécessité et la réalité de la paix durable. Autrement dit, une vision chimérique ou utopique du problème de la paix doit-elle et peut-elle nous décourager à poursuivre le combat pour la paix ? Si " la fin justifie les moyens ", la paix n'est-elle pas la fin de toutes les autres fins ? N'a-t-elle pas besoin de plus de gros moyens, à la fois humains, spirituels, moraux et intellectuels, que ceux que nous avons vus jusqu'à présent ? Tenter de trouver des esquisses de réponses satisfaisantes à ces interrogations suscitées, revient, comme le veut Kant, à prophétiser sur la possibilité d'établir une paix perpétuelle sur la terre.

Au seuil du troisième millénaire, le projet entrepris par le philosophe prussien du XVIII è siècle est à faire comprendre davantage aux hommes : les menaces de guerre que nous rencontrons un peu partout dans le monde, font qu'en ce millénaire, la paix demeure un défi et un enjeu qui doit s'imposer à tous les peuples de la planète, particulièrement à ceux des pays en voie de développement. C'est pourquoi, après que les Nations Unies aient institué l'an 2000,"Année internationale de la culture de la paix", il devient encore plus nécessaire et impérieux de réfléchir aux causes des conflits, internes pour la plupart, aux conditions de maintien, de préservation ou de restauration de la paix dans le monde.

Pour ce faire, n'oublions pas de rappeler que, de toute l'histoire de l'humanité, le XX è siècle aura été, malheureusement, le témoin de plus de destructions massives et d'horreurs inimaginables que les autres siècles. Il restera gravé dans les mémoires comme le siècle par excellence des idéologies haineuses, de techniques nouvelles, sophistiquées, pour perpétrer la terreur, la violence meurtrière.

Compte ténu du fait que la violence est omniprésente dans la vie des hommes, et qu'elle nous engage tous à des degrés divers, il devient presque certain que, si nous ne prenons pas garde, les générations futures risquent d'être plus violentes que les précédentes, et les victimes plus que leurs bourreaux : « Une génération éduque l'autre, écrit Kant. Il est loisible à ce propos de chercher l'origine première dans un état de barbarie ou, tout aussi bien, dans un état de perfection et d'accomplissement 1(*)».

Alors, après avoir pris connaissance des écrits kantiens sur tout ce qui rend possible la paix, il nous appartient donc de transformer l'appel kantien en un appel pressant de paix, de reconsidérer l'histoire des peuples, d'y proposer une voie réaliste et objective, c'est-à-dire en incitant, de la plus belle façon, les peuples à la réalisation de ce qu'ils ont longtemps cru impossible. Notre objectif est que nous devons et voulons faire savoir, à l'humanité, que l'homme actuel est capable, du point de vue de sa liberté d'invention, de découverte et de créativité, de se frayer la voie sûre qui mène à la paix.

La présente réflexion se propose de montrer comment en nous inspirant de la leçon kantienne, la paix durable peut-elle venir à être possible par delà la ténacité et la permanence des guerres, des conflits de toutes sortes. En d'autres termes, dans quelle mesure, la démarche kantienne peut-elle nous instruire de la pertinence de la problématique de la paix mondiale ? Dans quelle mesure, l'utopie ou l'illusion d'une paix durable peut-elle faire place à une véritable nécessité, espérance, voire à une réalité de la paix pour tous. Trois moments nous serviront d'axes de réflexion sur le problème collectif de la paix en ce millénaire.

Dès l'abord, l'examen des concepts de "guerre" et de "paix" va nous conduire à la condamnation de l'état de guerre au profit de la nécessité et de la valorisation de la paix, comme exigence et besoin de la raison. Ensuite, après avoir recensé quelques obstacles à la paix ou sources de conflits, nous montrerons que l'humanité progresse, lentement et sûrement, vers la paix. Enfin, en partant des conditions de possibilité de la coexistence pacifique des citoyens et des peuples, ou encore des conditions suivant lesquelles nous pouvons empêcher ou arrêter les guerres afin de constituer, de construire un temple de paix, nous verrons si les écrits kantiens en faveur de la paix sont et seront d'un intérêt inégalable, pour nous, à l'aube du XXI è siècle. L'homme moderne est-il ou sera-t-il plus disposé à faire la paix avec ses frères, ou est-il plus pacifique que l'ont été ses prédécesseurs ? La quantité de bien en l'homme a-t-elle augmenté au XXI è siècle, promet-elle de l'être dans le temps et l'espace ? C'est ce que le verdict du procès de la guerre essayera de nous confirmer.

PREMIÈRE PARTIE :
LES CONCEPTS DE GUERRE ET DE PAIX CHEZ KANT

* 1 Kant, "Propos de pédagogie", 1986, p.1150

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net