WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La gestion des déchets ménagers en milieu urbain: les atouts de la redevance incitative et du compostage collectif à  Besançon

( Télécharger le fichier original )
par Victor Bailly
Université de Bourgogne - Master 1 sociologie 2012
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Université de Bourgogne
Département de sociologie
MASTER 1 « Monde moderne et contemporain »
Spécialité Sociologie

La gestion des déchets ménagers en milieu urbain :

les atouts de la redevance incitative et du

compostage collectif à Besançon.

Victor BAILLY

"Si notre or est fumier, en revanche, notre fumier est or."

Victor Hugo, Les misérables, 5e partie, Livre 2e « L'intestin de Léviathan »,
chapitre I « La terre appauvrie par la mer ».

Mémoire encadré par Matthieu Gateau, McF en sociologie à l'Université de Bourgogne (Centre Georges Chevrier, UMR CNRS 5605) .

Remerciements

Au terme de ce long travail initié depuis un an, le rédaction des remerciements est un moment agréable qui symbolise l'achèvement partiel d'un cheminement à la fois intellectuel et relationnel.

J'exprime ainsi, en premier lieu, ma gratitude envers Matthieu Gateau qui, malgré sa paternité toute fraiche, a su m'apporter des conseils essentiels et structurants lorsque j'exprimais des doutes sur les orientations de mon travail.

Ma reconnaissance s'adresse également à tous les acteurs de terrain que j'ai rencontré et qui se sont toujours efforcés de prêter une oreille et une parole attentives à mes questionnements. Mon affinité avec ces derniers m'a permis d'avoir accès à des éléments essentiels pour la réalisation de ce travail ainsi que de développer une réflexion, parfois commune, qui a eu un rôle moteur dans ce mémoire. Tout d'abord ma reconnaissance concerne les membres de l'association Trivial Compost, notamment Jean, Florian et Zoé, qui m'ont ouvert toutes les portes nécessaires à mon enquête de terrain. Je n'oublie pas non plus les membres de l'association TRI qui m'ont accordé un accueil bienveillant au sein de leur structure pour mes premiers pas dans ma démarche d'investigation. Aussi, je tiens à remercier chaleureusement Thomas Roussez (directeur de la communication de la CAGB), René Fleury (directeur du service Gestion des déchets à la CAGB) et Yves Jeannerod (Responsable du service prévention des déchets à la CAGB) qui ont eu l'amabilité de m'introduire auprès des institutions en charge de la gestion des déchets ménagers à Besançon. Enfin, ma pensée s'adresse à Louise Rouget qui m'a apporté un point de vue précieux sur les réalités du compostage en pied d'immeuble dans la cité bisontine.

Je voudrais remercier particulièrement les membres de ma famille qui se sont trouvés impliqués, plus ou moins directement, dans ce travail. En premier lieu, je tiens à exprimer ma reconnaissance envers mon frère Julien qui a su stimuler mon intérêt pour la problématique de la gestion des déchets ménagers et qui a largement contribué à mon insertion au sein de mon terrain d'étude. Ensuite, ma gratitude et mon affection s'adressent à ma mère qui, à travers ses relectures, a non seulement contribué à l'élaboration de ce travail mais, surtout, m'a apporté un soutien moral infaillible. Pour finir, je dédie ce travail à toute ma famille et, plus particulièrement, à ma grandmère qui, depuis tout petit, m'a transmis sa pensée « anti-gaspillage » qui s'ancre dans une force et une éthique de vie cherchant à rendre sa valeur à chaque objet et chaque sujet.

SOMMAIRE

Introduction : De la valeur heuristique du déchet et de la nécessité d'une approche pluridisciplinaire

11

Le déchet : une définition sociale / culturelle 11

Le déchet : un phénomène social total 11

« Dis-moi ce que tu jettes, je te dirai qui tu es » 12

Une psychologie du rapport aux déchets 13

Le déchet, un objet insipide dans les sociétés occidentales 13

L'archéologie, première science des déchets ? 14

Une « dynamique dans la sclérose » ? 14

Un objet privé qui devient public ? 15

Une nuisance source de profits économiques ? 15

Notre approche : entre macro et micro-sociologie 16

Partie 1.Synthèse socio-historique : De la genèse de la problématique des déchets ménagers jusqu'à

la recherche de solutions aujourd'hui 19
Chapitre 1.Gestion des excréta au sein d'une économie domestique (jusqu'à la fin du XVIIIe

siècle) 19
Chapitre 2.Première révolution industrielle : imbrication de la ville avec l'industrie et

l'agriculture (1790-1870) 21

1.Les ordures, les boues et les vidanges : un gisement de matières premières pour la première

révolution industrielle 22

1.A.Les chiffons 22

1.B.Les os 22

1.C.Autres matériaux collectés par les chiffonniers 23

1.D.Sous-produits issus de l'industrie ou de l'élevage 23

1.E.Les boues 24

1.F.Les vidanges 24

2.La première révolution industrielle ou l'« âge d'or du chiffonnage » 25

2.A.Un contexte favorable, une activité florissante 25

2.B.Structuration de la corporation des chiffonniers 26

2.C.Le chiffonnage : « un mal nécessaire » 27

2.D.Optimiser l'intégration des activités 28

Chapitre 3.Deuxième Révolution industrielle : séparation entre la ville, l'industrie et l'agriculture

(1880-1950) 29

1.Éloignement spatial dû à l'étalement urbain et à la dispersion de l'industrie 29

2.Innovations technologiques et nouvelles ressources naturelles : des résidus urbains

concurrencés 30

3.Vers un nouveau modèle de gestion des excréta urbains 31

3.A.Fin de la contrainte de balayage et invention de la poubelle 31

3.B.Les chiffonniers : une corporation en perte de vitesse qui se restructure 32

3.C.Saturation des débouchés et nouveaux modes de traitement des ordures 33

3.D.Naissance de l'incinération 34

3.E.Naissance du tout-à-l'égout 35

3.F.Nouveau contexte, nouvelle sémantique 35

3.G.D'une valeur économique positive à une valeur négative, de l'échange au service 36

sommaire suivant