WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse du système de recouvrement des impayés au sein des institutions de microfinance: cas de l'Association PADME- Bénin

( Télécharger le fichier original )
par Gardy L. MARCELLUS
Université d'Abomey- Calavi au Bénin - Licence professionnelle 2012
  

précédent sommaire suivant

Aidez l'hopital de Montfermeil

CHAPITRE I : DESCRIPTION

PHYSIQUE ET INSTITUTIONNELLE

DE LA STRUCTURE D'ACCUEIL

Dans ce chapitre, nous allons présenter le cadre institutionnel de l'étude. Section 1: PRESENTATION DE PADME-BENIN

PADME-Bénin est présenté au travers de ses objectifs, sa structure organisationnelle, son environnement et ses services offerts.

Paragraphe 1 : L'historique, Objectif et Structure organisationnelle de PADME

Nous exposons dans cet ordre l'historique, les objectifs et la structure organisationnelle de PADME.

I. Historique du PADME

Le secteur financier béninois a connu de profondes mutations au cours des années 1990 dans le cadre des différents Programmes d'Ajustement Structurel. Afin de répondre à la disparition des banques de développement publiques et de financer le secteur informel rural et urbain, plusieurs IMF sont nées, souvent avec l'appui de la coopération internationale. Ainsi, le PADME (Projet d'Appui au Développement des Micro Entreprises) a été créé sous forme de projet le 1er septembre 1993 par le Gouvernement béninois, sous financement de la Banque Mondiale, avec l'assistance technique de VITA pour atténuer les effets sociaux du Programme d'Ajustement Structurel (PAS). Ensuite ont suivi les principales évolutions institutionnelles suivantes :

Une phase pilote à Cotonou : du 1er septembre 1993 au 30 août 1995 pour tester les différentes stratégies et mécanismes afin d'assister efficacement les micros entreprises ;

Une phase de consolidation : du 1er septembre au 31 octobre 1998 pour le perfectionnement du système et l'ouverture d'une agence à Porto-Novo ;

Une phase d'institutionnalisation : elle est caractérisée par :

1. la création le 23 décembre 1997, d'une Association de type « Loi 1901 » pour prendre le relais du projet PADME ;

2. la reconnaissance officielle de l'Association par le Ministère de l'Intérieur, de la Sécurité et de l'Administration Territoriale comme une Association de type loi 1901 (récépissé) n° 98/400/MISAT/DC/SG/DAI/SAAP/-ASSOC du 31décembre 1998 ;

3. la reconnaissance de l'Association comme une Association d'utilité publique par le décret présidentiel n° 99-250 du 18 mai 1999 ;

4. le transfert de l'actif et du passif du projet à l'Association par une convention datée du 06 septembre1999 entre le Ministre des Finances et de l'Economie et le Président de l'Association ;

5. la signature de la convention n° 99-0002-du 06/09/99 avec le Ministère des Finances et de l'Economie autorisant le PADME à « effectuer sur le territoire de la République du Bénin, les opérations de crédit et d'épargne, selon les conditions prévues par ses textes organiques qui fixent également ses règles de fonctionnement, pour une durée de cinq ans renouvelable par tacite reconduction ;

6. le renouvellement de la convention n° 1652-C du 24/06/2005 pour une durée de cinq ans renouvelable par tacite reconduction.

Compte tenu de la nécessité d'un renouvellement tous les cinq ans de la convention et de certains inconvénients de la loi PARMEC, le PADME mène actuellement les démarches pour une éventuelle transformation en une institution privée commerciale de microfinance. Le statut actuel n'entrave pas la bonne marche des opérations, mais il ne garantit pas la pérennité institutionnelle.

précédent sommaire suivant






Aidez l'hopital de Montfermeil

Appel aux couturier(e)s volontaires

Moins de 5 interactions sociales par jour