WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impacts socio- économiques du projet Riz Centre sur les conditions de vie des paysans. Le cas des périmètres irrigués de Yamoussoukro

( Télécharger le fichier original )
par Danielle KOUADIO
Institut de formation à  la haute expertise de recherche (IFHER ) - Master 2 en économie de l'aménagement du territoire et du développement local 2010
  

précédent sommaire suivant

II-2) Le cycle de production

Les riziculteurs font deux cycles de cultures dans l'année, à l'exception de quelque uns qui arrivent à faire trois cycles de production. Les deux cycles, généralement réalisés dans l'année donne le calendrier agricole suivant.

Tableau 08: Calendrier de la culture du riz irrigué

Activités

Période

Semailles

Février - Mars

Aout - Septembre

Récoltes

Juin - Juillet

Novembre- Décembre

Source : Enquête, 2011

Les activités de préparation des parcelles ainsi que celles des semailles ont lieu de février à Mars pour le premier cycle et d'août à septembre pour le deuxième cycle. Quant à l'activité de récolte, elle a lieu de juin à juillet pour le premier cycle et de novembre à décembre pour second cycle (Tableau 08). Il convient de signaler que les activités de semailles et de récoltes ne respectent toujours pas le calendrier agricole, en raison de certaines contraintes liées à la disposition de matériels agricole ou même de fonds nécessaires à des achats.

De plus avec la disponibilité permanente de l'eau dans la riziculture irriguée, les activités de semailles peuvent se faire tout le long de l'année.

32

Mémoire de Master Année académique 2009-2010

II-3) Le niveau de production

Tableau 09 : La production moyenne des paysans par cycle

Effectif

(%)

Production moyenne (tonne)

12

13,33

1,04

25

27,77

2,72

16

17,77

4,03

18

20

5,7

9

10

12,02

6

6,66

14,65

4

4,44

16,05

90

100

56,21

 

Source : Enquête, 2011

La production totale de 90 paysans enquêtés est de 56,21 tonnes. Sur cette base, la production moyenne par paysan est de 0,62 tonne. Toute fois, une répartition du niveau de production par tranche de cultivateur montre plusieurs niveaux de production. Ainsi, sur 90 paysans interrogés le niveau de production va de 1,04 tonne à 16,05 tonnes. Plus de 2/3 des paysans interrogés produisent plus de 2 tonnes de riz par cycle (tableau 09).

II-4) Le circuit de commercialisation

Les principaux acteurs qui interviennent dans le circuit de commercialisation du riz dans la sous-préfecture de Yamoussoukro sont, d'abord les producteurs, ensuite les collecteurs et enfin les commerçants dont les grossistes, les demi-grossistes et les détaillants.

Après la récolte du riz, les producteurs réservent une certaine quantité pour leur propre consommation et vendent le reste. Les grossistes, les collecteurs indépendants, les demi-grossistes et les détaillants sont ceux qui achètent la production au bord champ ou au magasin. Ils arrivent parfois que les producteurs vendent eux-mêmes leurs marchandises sur le marché de Yamoussoukro. Cet itinéraire change dans le cas où la CORIZ centre obtient des marchés pour l'achat du paddy aux profits des paysans. Dans ce cas, le paddy est convoyé dans les magasins des différents périmètres où l'acheteur se rend pour l'achat. Par ailleurs, les commissionnaires assurent le transport du riz pour les grossistes.

33

Mémoire de Master Année académique 2009-2010

BNETD/IFHER EATDL

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.