WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impacts socio- économiques du projet Riz Centre sur les conditions de vie des paysans. Le cas des périmètres irrigués de Yamoussoukro

( Télécharger le fichier original )
par Danielle KOUADIO
Institut de formation à  la haute expertise de recherche (IFHER ) - Master 2 en économie de l'aménagement du territoire et du développement local 2010
  

précédent sommaire suivant

II/ COMPARAISON DE LA VIE FAMILIALE AVANT ET

APRES PROJET

I-1) La situation matrimoniale et la taille de la famille

Tableau 14: Répartition de la situation matrimoniale des riziculteurs

Etat

matrimonial

Eff avant
projet

%

Eff après
projet

%

Célibataire

15

16,66

7

7,77

Marié

2

2,22

10

11,11

Concubinage

72

80

69

76,66

Veuf

1

1,11

4

4,44

Total

90

100

90

100

Source : Enquête, 2011

Les résultats de l'enquête indiquent que de 15 avant la mise en place du projet, le nombre de célibataires est descendu à 7, soit une baisse de 7,77%. De 2, le nombre de mariés est passé à 10, soit 11,11% de l'ensemble des paysans enquêtés. De 72, soit 80%, le nombre de vie concubine est passé à 69, soit un taux de 76,66% sur l'ensemble (Tableau 14).

Tableau 15 : Répartition de la taille des ménages

Membre

Eff avant
projet

%

Eff après
projet

%

1-3

20

22,22

10

11,11

4-6

43

47,77

20

22,22

7-9

19

21,11

40

44,44

9 et plus

08

8,88

20

22,22

Total

90

100

90

100

Source : Enquête 2011

La taille de ménage après le projet a connu une évolution par rapport à celle d'avant projet. Avant projet, 20 paysans enquêtés sur 90 avaient entre 1

42

Mémoire de Master Année académique 2009-2010

BNETD/IFHER EATDL

et 3 enfants, soit 22,22%. Le nombre est passé à 10 après projet, soit un taux de 11,11%. 43 ménages avaient entre 4 et 6 enfants, soit 47,77%. Le nombre est passé à 20, soit 22,22%. De 19 ménages ayant entre 4 et 7 enfants, soit 21,11%, le nombre est passé à 40 ménages, soit 44,44% sur l'ensemble. En somme, nous remarquons, dans l'ensemble une augmentation de la taille des familles après projet. L'augmentation de la taille des ménages est due au nombre de femmes et d'enfants relativement élevé par ménage (Tableau 15).

I-2) Le nombre de femmes par ménage

Tableau 16: Répartition du nombre d'épouses par ménage

Nombre

Eff avant
projet

%

Eff après
projet

%

Aucune

15

16,66

7

7,77

1-2

56

62,22

70

77,77

2-3

13

14,44

8

8,88

3-4

6

6,66

5

5,55

Total

90

100

90

100

Source : Enquête, 2011

Avant la mise en place du projet, 15 paysans, soit 16,66% n'avaient aucune épouse dans les ménages. Le nombre est passé à 7 après le projet, soit une baisse de 7,77%. Entre 1 et 2 épouses, le nombre est passé de 56 (62,22%) à 70 (77,77%). Cependant, l'on constate une baisse entre 2 et 3 épouses et entre 3 et 4 épouses.

En somme, nous constatons que la polygamie est en vigueur dans le cadre géographique de l'étude (Tableau 16).

43

Mémoire de Master Année académique 2009-2010

BNETD/IFHER EATDL

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Bitcoin - Magic internet money - Join us !