WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impacts socio- économiques du projet Riz Centre sur les conditions de vie des paysans. Le cas des périmètres irrigués de Yamoussoukro

( Télécharger le fichier original )
par Danielle KOUADIO
Institut de formation à  la haute expertise de recherche (IFHER ) - Master 2 en économie de l'aménagement du territoire et du développement local 2010
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE II : L'évolution du niveau

d'équipement et du cadre

de vie

I/ LE NIVEAU D'EQUIPEMENT

I-1) L'électricité

Tableau 18 : Répartition des modes d'éclairage

Nature de
l'éclairage

Eff avant
projet

%

Eff après
projet

%

CIE

82

91,11

87

96,66

Lampe tempête

8

8,88

3

3,33

Autre

-

-

-

-

Total

90

100

90

100

Source: Enquête, 2011

Avant la mise en place du projet riz centre, 82 paysans interrogés sur 90, soit 91,11% étaient connectés au réseau électrique de la Compagnie Ivoirienne d'Electricité (CIE) contre 8, soit 8,88%. Après le projet le nombre d'abonnés est passé à 87, soit 96,66% contre 3 représentants 3,33% (Tableau18). La tendance à la généralisation du courant électrique dans tous les ménages est une réponse à la modernisation des villages (Tableau 18).

45

Mémoire de Master Année académique 2009-2010

I-2) BNETD/IFHER EATDL

L'eau courante

Tableau 19: Répartition des modes d'alimentation en eau

Mode

d'alimentation

Eff avant
projet

%

Eff après
projet

%

Eau courante

61

67,77

74

82,22

Fontaine ou pompe villageoise

24

26,66

13

14,44

Puits traditionnel

5

5,55

3

3,33

Total

90

100

90

100

 

Source : Enquête, 2011

Les résultats de l'enquête indiquent que 61 (67,77% des ménages étaient connectés au réseau de distribution d'eau potable de la Société de Distribution d'Eau de Côte d'Ivoire (SODECI) 24 (26,66%) s'approvisionnaient avec une fontaine publique et 5 ; soit 5,55% utilisaient les puits traditionnels. Après le projet, l'on enregistre respectivement 74 (82,22%), 13 (14,44%) et 3 (3,33%). Avec l'évolution du temps, l'utilisation de l'eau potable se généralise dans tous les ménages (Tableau 19).

I-3) L'utilisation des appareils électroménagers

Tableau 20 : Répartition des biens d'équipement

Nature

Eff avant
projet

%

Eff après
projet

%

Réfrigérateur

08

08,88

12

13 ,33

Télévision

50

55,55

77

85,55

Radio

73

81,11

86

95,55

Téléphone portable

00

00

100

100.00

Gazinière

10

11,11

12

13,33

Source : Enquête, 2011

Les résultats de l'enquête indiquent une évolution positive du niveau d'équipement des paysans. Avant la mise en place du projet, 8 paysans sur 90 interrogés, soit 08,88% possédaient un réfrigérateur. Après le projet, le

46

Mémoire de Master Année académique 2009-2010

BNETD/IFHER EATDL

nombre est passé à 12, soit 13,33%. Un autre progrès est enregistré au niveau du poste téléviseur. 50 paysans, avant le projet détenaient chacun un poste téléviseur, soit 55,55%. Le nombre est passé à 77 (85,55% après le projet. L'écoute radiophonique se généralise avec 86 postes de radios (95,55% après le projet, alors que le nombre n'était que 73 avant le projet, soit 81,11%. L'acquisition de téléphone portable a enregistré le grand succès avec un record de 100% après le projet. De 10 gazinière avant le projet, soit 11,11% le nombre est passé à 12, soit13,33% (Tableau 20).Grâce à la télévision, à la radio et au téléphone portable, les paysans suivent l'actualité nationale et internationale et participent à la lutte contre la pauvreté en milieu rural.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.