WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de retombées des projets de développement des agences du système de Nations Unies dans la réduction de la pauvreté en territoire de Masisi en RDC: cas du PNUD / PLCP dans la collectivité chefferie des Bahunde 2007- 2012

( Télécharger le fichier original )
par Phidias MUFANZARA
Université catholique de Lyon - Master en développement 2011
  

précédent sommaire suivant

I.2 La définition de la pauvreté selon les différents chercheurs précédents.

I. 2.1 Définition des concepts.

a) La pauvreté,

Selon l'Organisation des Nations Unies (ONU), la pauvreté est définie comme « la condition dans laquelle se trouve un être humain qui est privé de manière durable ou chronique des ressources, des moyens, des choix, de la sécurité et du pouvoir nécessaire pour jouir d'un niveau de vie suffisant et d'autre droits civils, culturels, économiques, politiques et sociaux. » Malgré tout, le consensus dans la définition de la pauvreté est loin d'être acquis. On note divers concepts de pauvreté : pauvreté monétaire, pauvreté en termes de capital humain, pauvreté d'exclusion sociale, et pauvreté subjective19.

Pour le Sylvain Buhendwa (2007), dans son cours de protection de l'environnement et développement durable, la pauvreté est définie comme l'insatisfaction des besoins fondamentaux de l'homme (alimentation, logement et biens liés au mobiliers, ustensiles ménagers20.

Le rapport du PNUD/RCA de 2006 sur les conditions de vie en milieu rural, définit la pauvreté comme l'absence des droits élémentaires comme le droit à la terre, à la sécurité sociale, au salaire minimum de 3$ par jour pour les plus pauvres.

Pour Wresinsiki, la pauvreté est l'absence d'une ou de plusieurs sécurités notamment celle de l'emploi qui permet à la personne d'assumer ses obligations professionnelles, familiales, sociales et de jouir de ses droits fondamentaux.

17 Rapport Annuel 2010, service du développement rural du territoire de Masisi.

18 Bureau de l'économie, territoire de Masisi .

19 Sommet mondial de Nations unies sur les objectifs du millénaire pour le développement.

20 Dr Sylvain - Buhendwa : Cours de gestion de l'environnement 2eme licence ISLG 2011.

12

Selon la Commission Européenne, la pauvreté est un phénomène couvrant dans son acception non seulement l'absence de revenus et de ressources financières, mais inclut aussi la notion de vulnérabilité, ainsi que des facteurs tels que l'absence d'accès à une alimentation adéquate, à l'éducation et à la santé, aux ressources naturelles et à l'eau potable, à la terre, à l'emploi et au crédit, à l'information et à la participation politique, aux services et aux infrastructures12.

Pour Adam Smith, l'aspect économique n'est qu'une de dimensions de la pauvreté. Pour l'examiner, on doit tenir compte également du contexte social, des valeurs et pratiques culturelles, de l'environnement et des relations internationales21.

En économie, il existe deux façons d'aborder la pauvreté : la pauvreté absolue et la pauvreté relative.

Pour l'UNESCO à travers son bureau de l'information public, la pauvreté est définie comme une violation de droits humains. Après la conférence mondiale sur les droits humains tenue à Vienne en 1993, la pauvreté a été qualifiée dans différentes déclarations comme un déni de droits humains et comme une violation de la dignité humaine.22

Selon le rapport d'analyse de la pauvreté au Niger 2006, l''approche la plus conventionnelle considère la pauvreté comme « l'absence d'un revenu adéquat pour faire face aux besoins fondamentaux minimaux en terme de nutrition, de sécurité alimentaire, de santé, d'éducation, et de l'accès aux infrastructures de base23.

Quant à nous, la pauvreté a été défini à deux niveaux dans la collectivité des Bahunde. Au premier niveau, la pauvreté se défini comme l'insatisfaction des besoins essentiels de base entre autres l'accès limité à l'éducation, aux soins de santé et au moyen de subsistances durables. Cette définition s'appui sur les idées de SEN AMARTYA de nationalité indienne qui, dans ces deux ouvrages : la théorie de bien être, pauvreté et famine qui a conclu en disant que la pauvreté n'est pas seulement une question de revenu, mais elle tient aussi à la liberté que donne à l'individu son niveau de santé, son niveau d'éducation, son expérience de vie ou encore la possibilité de faire entendre sa voix dans les débats locaux et provinciaux.

En second lieu, nous avons qualifié la pauvreté dans la collectivité des Bahunde comme un phénomène social multidimensionnel caractérisé par une pauvreté monétaire et non monétaire.

21 Adam Smith à sen Amartya (1988 , African population stydies supplement , Vol 192.

22 La pauvreté comme déni des droits humains : www.Unesco.org/shs/poverty 2002.

23 Rapport d?Analyse de la pauvreté en République du NIGER , 2006.

13

Pauvre Selon le rapport de la Banque Mondiale sur la pauvreté en 2002, un pauvre se définit comme une personne ne recevant pas les 2100 calories par jour ( recommandé par le Système des Nations Unies) dont son organisme a besoin pour se maintenir en vie, autrement dit, c'est une personne dont la dépense annuelle moyenne est inférieure ou égale à 10$/an24.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.