WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de retombées des projets de développement des agences du système de Nations Unies dans la réduction de la pauvreté en territoire de Masisi en RDC: cas du PNUD / PLCP dans la collectivité chefferie des Bahunde 2007- 2012

( Télécharger le fichier original )
par Phidias MUFANZARA
Université catholique de Lyon - Master en développement 2011
  

précédent sommaire suivant

b) Aux Membres du gouvernement congolais.

Nonobstant les efforts consentis par l'Etat Congolais à travers le ministère du plan, il est recommandé à notre gouvernement les points suivants :

1) Evaluer le niveau actuel de la réduction de la pauvreté dans chaque collectivité dans le territoire de Masisi en général et dans le groupement des Bahunde en particulier ;

2) Prôner une bonne gouvernance pour soutenir les efforts de développement local axé sur la réduction de la pauvreté ;

3) Combattre la mauvaise gouvernance observée dans la collectivité des Bahunde caractérisé par le salaire très faible, les taxes illicites, absence d'un Etat des droits et de l'autorité de l'Etat dans certaines localités et la mauvaise politique qui décourage l'investissement dans le secteur privé.

4) En tant que dépositaire de la puissance publique, l'Etat Congolais doit exiger et contrôler effectivement les projets de développement des Agences de nation-Unies et des ONG internationales de façon régulière afin d'évaluer leur impact souvent non visible sur le terrain ;

5) L'Etat Congolais doit mettre fin à l'insécurité dans la collectivité/chefferie des Bahunde, c'est-à-dire éradiquer les groupes armés pour permettre aux ONG locales, internationales et Agences des Nations Unies, de s'inscrire dans la nouvelle vision stratégique de développement de la RDC, de s'inscrire dans la mise en oeuvre de 8 objectifs du millénaires

46

pour le développement et de quitter le développement l'humanitaire vers le développement durable (la mise en oeuvre de la révolution de la modernité).

6) Consolider la stabilité micro-économique dans la collectivité des Bahunde en territoire de Masisi, promouvoir la bonne gouvernance et combattre la corruption pour bien réduire la pauvreté au niveau local, ainsi que la réduction des inégalités entre les milieux ruraux et la ville de Goma pendant les interventions ;

7) Assurer la paix et la sécurité dans le territoire de Masisi en général et dans la collectivité des Bahunde en particulier, prévenir et résoudre les conflits insulaires et sociaux, réconcilier les parties en confit, rechercher la paix, le maintenir et l'imposer.

Enfin, à travers le DSCRP, les autorités congolaises et les ONG de développement pourraient intervenir dans la collectivité des Bahunde dont le niveau de la pauvreté est à 67,40% afin d'améliorer leur niveau de vie, cela constitue une solution d'apaisement aux problèmes socio-économiques de la population et aux conflits insulaires qui bloquent le développement dans cette collectivité.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.