WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mise en place du système de suivi évaluation dans les projets de développement. Cas du Projet d'Appui au Développement du Secteur Privé (PADSP )

( Télécharger le fichier original )
par Armel OGUNIYI
Institut supérieur de management Adonaà Bénin - Licence professionnelle 2008
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2 LISTE DES ABREVIATIONS

LISTE DES ABREVIATIONS

ADEx : Association de Développement des Exportations.

BIRD : Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement.

BM : Banque Mondiale.

CAT: Cellule d'Appui Technique.

CBTE : Coût Budgété du Travail Effectué.

CBTP : Coût Budgété du Travail Prévu.

COD : Cellule des Opérations de Dénationalisation.

CONSORTIUM ALAFIA : Association Nationale des Praticiens de la Micro finance.

CRTE : Coût Réel du Travail Effectué.

CSE : Chargés de Suivi Evaluation.

DANIDA: Danish International Development Agency.

DGSSMF : Direction Général de la Surveillance du Secteur de la Micro Finance.

FED : Fonds Européen pour le Développement.

FIDA : Fonds Internationale de Développement Agricole.

FNUAP : Fonds des Nations Unies pour la Population.

GTZ : Coopération Technique Allemande.

IDA: International Development Association.

ISMA: Institut Supérieur de Management Adonaï.

IOV : Indicateur Objectivement Vérifiable.

OED : Operation Evaluation Department.

PADME : Agence de Promotion et d'Appui aux Micro Entreprises.

PADSP : Projet d'Appui au Développement du Secteur Privé.

PAPME : Agence de Promotion et d'Appui aux Petites et Moyennes Entreprises.

PAS : Programme d'Ajustement Structurel.

PERT: Program Evaluation Review Technique.

PIP : Programme d'Investissement Public.

PME : Petite et Moyenne Entreprise.

PNUD : Programme des Nations Unies pour le Développement.

PRSP : Programme de Relance du Secteur Privé.

RSE : Responsable de Suivi Evaluation.

SE : Suivi Evaluation.

LISTE DES TABLEAUX ET FIGURES

Liste des tableaux

Tableau 1 : Schéma de conception du cadre logique............................66

Tableau 2 : Exemple de présentation d'un tableau de bord..................68

Liste de figures

Figure 1 : Organigramme du PADSP..............................................33

Figure 2 : Présentation du Suivi Evaluation.......................................59

Figure 3 : Exemple de courbe de suivi des coûts.................................70

Figure 4 : Schéma de conception du réseau PERT...............................73

Figure 5 : présentation du diagramme de GANTT...............................74

Figure 6 : Schéma du système de Suivi Evaluation proposé au PADSP......90

3 GLOSSAIRE DE L'ETUDE

GLOSSAIRE DE L'ETUDE

1. Efficacité :

L'efficacité, c'est la mesure dans laquelle, les résultats se rapprochent des objectifs fixés. Elle compare ce qui a été fait et ce qui était initialement prévu ; autrement dit, elle compare les réalisations, résultats et/ou impacts réels et ceux qui étaient escomptés ou estimés.

2. Efficience :

L'efficience se définit comme étant la mesure de l'utilisation des ressources pour atteindre un niveau de production donné. Elle représente le ratio entre les réalisations, résultats et/ou impacts et les ressources (notamment les moyens financiers) utilisées pour y parvenir.

3. Evaluation ex-ante :

Elle permet de mesurer la situation initiale avant le démarrage du projet ou du programme. La situation de départ des indicateurs est renseignée dans ce rapport. La situation de départ constitue souvent la mesure « étalon » avec laquelle le résultat obtenu sera comparé tout au long de la période de référence. L'établissement de la situation de départ est relativement simple quand les données existent déjà ou que l'indicateur est déjà utilisé.

4. Evaluation annuelle :

L'évaluation annuelle fournit une analyse en profondeur des écarts entre les cibles et les niveaux atteints en termes d'intrants, d'activités et d'extrants. Ce rapport annuel d'avancement est soumis à la validation des acteurs du ministère concerné, au ministère des finances et au Parlement pour expliquer les écarts, justifier l'utilisation des fonds alloués au programme dans le budget de l'année passée et appuyer les requêtes de financement du programme dans les budgets subséquents.

5. Evaluations à mi-parcours et finale :

Les évaluations de mi-parcours et finales de programme mesurent l'efficacité et l'efficience de la mise en oeuvre des programmes ainsi que l'équité d'accès aux services. Ces évaluations incluront l'analyse de données administratives sur les intrants, les activités, les extrants et les résultats du programme, mais peuvent aussi inclure des enquêtes qualitatives et quantitatives rapides (par exemple, une enquête de satisfaction des clients).

6. Evaluations d'impact :

Les évaluations d'impacts sont menées après une période minimale de mise en oeuvre du programme afin d'être capable de mesurer ses impacts. Elles visent à mesurer (i) dans quelle mesure les extrants réalisés par le programme se sont traduits par des progrès en termes d'indicateurs d'effets et d'impacts; (ii) l'impact sur équité, c'est-à-dire la distribution des extrants, des effets et des impacts du programme parmi les divers groupes cibles; (iii) le degré de durabilité de ces impacts.

Les évaluations d'impact de programme peuvent employer une multitude de méthodes qualitatives et quantitatives et peuvent être classifiées selon un certain nombre de critères. Deux critères de classification possibles incluent l'utilisation ou non : (i) d'une analyse contrefactuelle (comparaison de l'évolution des indicateurs de situation du groupe cible avec ceux d'un groupe témoin); (ii) d'une analyse des mécanismes de transmission des extrants en effets et en impacts.

7. Evaluation transversale ou sommative :

Ce type d'évaluation a comme objectif d'étudier un aspect bien particulier dans plusieurs projets en vue de tirer des conclusions et d'influencer les politiques d'une organisation.

8. Indicateur :

L'indicateur est toute mesure significative, relative ou non, utilisée pour apprécier les résultats obtenus, l'utilisation des ressources, l'état d'avancement des travaux ou le contexte externe. L'indicateur permet aux structures gouvernementales et organisations de mesurer l'atteinte des objectifs, l'impact des services rendus sur la population et apprécier les efforts requis pour parvenir à ces résultats, et d'autres dimensions, ceci afin d'apprécier leur performance. En effet, dans un cadre de gestion axée sur les résultats, l'appréciation de la performance des organisations gouvernementales et de leurs composantes se fait désormais en fonction des résultats mesurables à l'aide d'indicateurs. Ils sont utilisés à différents paliers de l'organisation, à diverses étapes du cycle de gestion et du processus de production.

9. Indicateurs de résultats :

Ils se retrouvent aux différents niveaux du cadre logique. Ce sont les indicateurs de moyens, d'extrants, d'effets et d'impact.

10. Indicateurs de moyens :

Ils mesurent la quantité et parfois la qualité des ressources humaines, matérielles, financières et organisationnelles consacrées aux actions ou activités d'un programme, d'un projet ou d'une unité administrative.

11. Indicateurs d'extrants :

Ils mesurent la quantité et parfois la qualité des biens et services produits à l'aide des ressources mises à la disposition d'un programme, d'un projet ou d'une unité administrative.

12. Indicateurs d'effet :

Ils mesurent les conséquences concernant les bénéficiaires finaux à la fin du programme. Il s'agit des conséquences du moyen terme.

13. Indicateurs d'impact :

Ils mesurent les conséquences pour une population plus vaste, soit la collectivité. Il s'agit des conséquences à plus long terme c'est-à-dire plusieurs années après la réalisation de programme, du projet.

14. Indicateurs d'efficacité :

Ils mesurent le rapport entre les réalisations et les résultats attendus. On distingue les indicateurs de rendement, les indicateurs de fonctionnement et les indicateurs de développement durable.

15. Indicateur de rendement :

Il représente le ratio d'intrants requis par unité d'extrants produits

16. Indicateur de fonctionnement :

Il représente le ratio d'extrants requis pour une unité d'impacts connus. C'est également le degré avec lequel les extrants contribuent au but du projet ou programme.

17. Indicateur de développement durable :

Il représente la durabilité des impacts bénéfiques du programme ou du projet.

18. Indicateurs d'efficience :

Ils mesurent le rapport entre les réalisations et les moyens utilisés. C'est la performance atteinte dans l'utilisation des ressources.

19. Indicateurs de performance administrative :

Ils mesurent les capacités techniques et morales des administrations qui ont à charge la mise en oeuvre du programme ou qui interviennent dans le circuit des dépenses. Ce sont des "indicateurs globaux".

20. Performance :

Le concept de performance a plusieurs définitions. La performance peut être définie comme le rendement ou le progrès réalisé ou la valeur ajoutée par rapport à un état initial. Elle est aussi la réduction du non-désirable (ex : la baisse du taux de chômage). Elle peut représenter la juxtaposition de l'efficience et de l'efficacité d'une organisation ou d'un programme. Apprécier la performance d'un programme ou d'une organisation revient à apprécier s'il est à la fois efficient dans la mise en oeuvre des moyens et efficace dans l'atteinte des objectifs définis.

21. Planification :

La planification est la tâche qui permet de décider d'avance ce qu'il faut faire pour apporter des changements à une condition problématique, pour modifier des circonstances peu satisfaisantes ou pour éviter qu'une situation ne se détériore davantage.

22. Résultats :

« Tout ce qui arrive ou commence à exister à la suite d'une intervention.»

« Ce que produit une activité consciente dirigée vers une fin»

Un résultat est un changement descriptible ou mesurable qui découle d'une relation de cause à effet.

Deux notions fondamentales à retenir :

· La notion de CHANGEMENT qui implique une transformation visible dans le groupe, dans l'organisation ou dans la société.

· La notion de CAUSALITÉ illustrant le lien de cause à effet entre une action et les résultats qui en découlent.

23. Suivi :

Il consiste en la collecte et l'analyse systématique des informations au fur et à mesure de la progression d'un projet/programme dans le but d'en améliorer la rentabilité et l'efficacité. Il est basé sur des objectifs établis et des activités planifiées durant la phase de planification du travail.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.