WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact du risque politique sur les investissements directs étrangers en Afrique subsaharienne

( Télécharger le fichier original )
par Didier Jol Kama N'GBESSO
Université d'Auvergne Clermont- Ferrand1, centre d'études et de recherches sur le développement international - Master 2 2010
  

précédent sommaire suivant

ANNEXES

Tableau 9. Avantages et inconvénients des méthodes de risque politique. Sources: Akoli J. K., Chrysostome E. & Sidibé H (2005).

TECHNIQUES

AVANTAGES

INCONVENIENTS

Cofinancement

Constitue une caution morale.

Protège contre les sentiments nationalistes.

Diminue les pertes potentielles.

L'investisseur étranger peut exercer une influence fondée sur technologique.

Limite le pouvoir de l'investisseur étranger sur l'entreprise.

Le risque est toujours présent mais réduit.

Difficulté de sélection du partenaire.

Sous-capitalisation

Diminue l'exposition au risque de nationalisation, de confiscation ou d'expropriation.

Problèmes techniques liés à l'utilisation d'équipements usagés.

Interruptions fréquentes de la production.

Division internationale de la production

Permet une interdépendance entre les divisions.

Diminue les risques de nationalisation, de confiscation et d'expropriation les différentes divisions étant dépendantes.

Engendre des délais trop coûteux entre les divisions.

Fragilité de chaque division vis-à-vis des problèmes des autres divisions.

Lobbying

Permet de réduire le risque lié aux décisions politiques à fort impact économique.

Permet acquisition d'informations privilégiées.

Permet une anticipation du risque politique

Frontières ténues entre lobbying et corruption.

Risque de ternir l'image de l'entreprise.

Garanties et assurances

Transfert du risque à un tiers.

Très coûteux en général.

Options de couverture très limitées.

Garanties publiques et privées

Transfert du risque à un tiers.

Garanties pas toujours honorées.

Garanties difficiles à faire

exécuter au moment opportun.

Garanties publiques sont gérées par les gouvernements qui sont en même temps qui sont à l'origine du risque politique.

Technique d'amortissement

Permet une récupération rapide des fonds investis.

Ne diminue pas à court terme le risque politique.

Sûretés réglementaires ou juridiques,

Protègent contre le risque politique (souvent contre les actions gouvernementales).

permettent d'éviter ou de prévoir tout conflit pouvant remettre en cause le déroulement normal des activités.

Constituent des moyens dissuasifs pas toujours efficaces.

Ne sont généralement pas respectés.

Efficacité limitée aux actions gouvernementales

Ne protègent pas contre risques de conflits ethniques, religieux, de violences.

Approvisionnement sur place et contrôle des actifs intangibles (expertise technologique)

Permet une gestion de stock.

Contrôle des actifs intangibles.

Réduit le risque de nationalisation ou d'expropriation.

Difficulté d'avoir toujours accès à des prix plus bas que ceux des approvisionnements importés.

Efficacité limitée.

Tableau 10. Liste des Pays d'Afrique Subsaharienne Sélectionnés

Angola, Botswana, Burkina Faso, Cameroon, Congo Democratic Republic, Congo Republic,  Côte d'Ivoire, Ethiopia, Gabon, Gambia, Ghana, Guinea, Guinea-Bissau, Kenya, Liberia, Madagascar, Malawi, Mali, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Senegal, Sierra Leone, South Africa, Soudan, Tanzania, Togo, Uganda, Zambia, Zimbabwe.

Tableau 11. Sources, composition de l'échantillon.

Variable

Définition

Institutions, Source & Adresse

IDE/PIB

Flux nets entrants d'investissements directs étrangers en pourcentage du produit intérieur brut

UNCTAD

World Investment Report

www.unctad.org

POLRISK

Indicateur du risque politique

PSR GROUP

International Country Risk Guide

www.psrgroup.com

PIB

Produit intérieur brut par tête, en dollars US constants 2000

WORLD BANK

African Development Indicators

www.worldbank.org

GROWTH

Taux de croissance du produit intérieur brut réel par tête

WORLD BANK

World Development Indicators

www.worldbank.org

TRADE

Total des importations et des exportations divisé par le produit intérieur brut

WORLD BANK

Objectif du millénaire pour le développement,

www.worldbank.org

INFLATION

Déflateur du PIB, en pourcentage

WORLD BANK

World Development Indicators

www.worldbank.org

DEFICIT

Surplus/Déficit, en pourcentage du produit intérieur brut

WORLD BANK

World Development Indicators

www.worldbank.org

CREDI

Crédit domestique au secteur privé

WORLD BANK

World Development Indicators

www.worldbank.org

TEL

Nombre de lignes téléphoniques principales pour 100 habitants

WORLD BANK

Objectif du millénaire pour le développement,

www.worldbank.org

CELL

Abonnements aux services de téléphonie mobile pour 100 personnes

WORLD BANK

Objectif du millénaire pour le développement,

www.worldbank.org

FBCF

Formation brute du capital fixe

WORLD BANK

Objectif du millénaire pour le développement.

www.worldbank.org

POLITY2

Score issu de la différence entre les scores des indices de démocratie et d'autocratie du Center for Systemic Peace.

INSCR

Center For Systemic Peace

www.cidcm.umd.edu/inscr

DURABLE

Durabilité du régime et stabilité des institutions. C'est le nombre d'années depuis le changement du régime le plus récent ou depuis la fin d'une période transition

INSCR

Center For Systemic Peace

www.cidcm.umd.edu/inscr

WAGE

Paiements en cash des employés en retour du service rendu, avant déduction des taxes et de la contribution des employés à la sécurité sociale et aux fonds de retraite

WORLD BANK

African Development Indicators

www.worldbank.org

CORRUPT

Evaluation de la corruption à l'intérieur d'un système politique

PSR GROUP

International Country Risk Guide

www.psrgroup.com

DENSIT

La densité de la population

WORLD BANK

African Development Indicators

www.worldbak.org

Tableau 12.

LISTE DE TOUTES LES SOUS-COMPOSANTES DE L'INDICATEUR DU RISQUE POLITIQUE DE L'INTERNATIONAL COUNTRY RISK GUIDE

la stabilité du gouvernement : elle évalue la capacité du gouvernement à appliquer son programme et à rester au pouvoir. Le classement va de 0 à 12 points, où 0 point correspond au "niveau de risque le plus élevé" et 12 au "niveau de risque le plus faible".

la condition socioéconomique : quantifie la pression socioéconomique de la main d'oeuvre dans la société qui peut restreindre les actions du gouvernement, ou l'insatisfaction sociale et qui peuvent ainsi déstabiliser le régime en place. Le classement va de 0 à 12 points, où 0 point correspond au "niveau de risque le plus élevé" et 12 au "niveau de risque le plus faible".

le profil d'investissement : prend en compte les facteurs affectant le risque d'investissement, et qui ne sont pas couverts par les autres composantes des risques politiques, économiques et financiers. Ces facteurs sont le risque d'expropriation, le rapatriement des profits et les retards des paiements. Le classement va de 0 à 12 points, où 0 point correspond au "niveau de risque le plus élevé" et 12 au "niveau de risque le plus faible".

les conflits internes : concernent les formes de violence politique dans le pays telles que les guerres, coups d'Etat, terrorisme, violence politique, désordre civile et leur impacts actuel et potentiel sur la gouvernance. Le classement va de 0 à 12 points, où 0 point correspond au "niveau de risque le plus élevé" et 12 au "niveau de risque le plus faible".

les conflits externes : concernent les pressions externes non violentes (pressions diplomatiques, restrictions sur le commerce, conflits territoriaux, sanctions) et les pressions externes violentes (conflits frontaliers sous forme ou non de guerre) qui ont un impact sur le gouvernement du pays hôte. Le classement va de 0 à 12 points, où 0 point correspond au "niveau de risque le plus élevé" et 12 au "niveau de risque le plus faible".

la corruption : évalue le niveau de corruption dans le pays. Le classement va de 0 à 6 points. Un classement élevé (proche de 6) indique que la corruption est très répandue et donc un "risque plus faible".

l'implication des militaires dans la politique : mesure l'influence des militaires dans la politique. Le classement va de 0 à 6 points, où 0 point correspond au "niveau de risque le plus élevé" et 6 au "niveau de risque le plus faible".

les tensions religieuses : mesure le niveau de tensions religieuses dans le pays. Le classement va de 0 à 6 points, où 0 point correspond au "niveau de risque le plus élevé" et 6 au "niveau de risque le plus faible".

la loi et l'ordre : mesure l'indépendance et l'impartialité du système légale, et sa capacité à faire à appliquer les lois dans le pays. Le classement va de 0 à 6 points. Un haut classement (proche de 6) indique un système judiciaire plus impartiale et ainsi un "risque plus faible".

les tensions ethniques : évalue le degré de tension dans le pays hôte, attribuable aux divisions raciales, nationales ou linguistiques. Le classement va de 0 à 6 points, où 0 point correspond au "niveau de risque le plus élevé" et 6 au "niveau de risque le plus faible".

la responsabilité démocratique : évalue la réaction du gouvernement envers ces citoyens, mais aussi les libertés civiles fondamentales et les droits politiques. Le classement va de 0 à 6 points, où 0 point correspond au "niveau de risque le plus élevé" et 6 au "niveau de risque le plus faible".

la qualité bureaucratique et la stabilité des institutions: le renforcement institutionnel et la qualité de la bureaucratie tendent à minimiser les révisions de politique quand le gouvernement change. Le classement va de 0 à 4 points, où 0 point correspond au "niveau de risque le plus élevé" et 4 au "niveau de risque le plus faible".

précédent sommaire suivant









Aidez l'hopital de Montfermeil

Moins de 5 interactions sociales par jour