WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le régime des amortissements selon les normes IAS / IFRS

( Télécharger le fichier original )
par Safia HAID
Ecole supérieure de commerce Algérie - Licence en sciences commerciales et financières 2004
  

précédent sommaire suivant

Chapitre III: Etude De Cas Algérie Telecom 87

Conclusion

Algérie télécom s'engage dans le monde des Technologies de l'Information et de la communication avec trois objectifs: Rentabilité, efficacité et qualité de service. Son ambition est d'avoir un niveau élevé de performance technique, économique et sociale pour se maintenir durablement leader dans son domaine, dans un environnement devenu concurrentiel. Son souci consiste aussi à préserver et développer sa dimension internationale et participer à la promotion de la société de l'information en Algérie.

Le nouveau système comptable et financier devrait être mis en oeuvre par Algérie télécom dès 2010, ce qui exige une mise à jour des compétences des professionnels du secteur. Aussi, la mise à jour du système comptable financier selon le modèle des normes internationales IFRS qui doit rendre plus transparent le bilan. Ce nouveau système devrait conduire Algérie télécom à faciliter la vérification de ces comptes, à assurer son profit et à la disponibilité d'informations financières à la fois lisibles et transparentes.

Ce stage pratique nous a permis d'élargir nos connaissances en IFRS et en particulier les amortissements et les dépréciations.

Néanmoins, la mise en place d'un tel système implique la réunion d'un certain nombre de conditions aussi, humains, techniques, organisationnelles et matériels qui facilitent un passage aux nouvelles règles sans difficultés.

Cette étude de cas nous a permis également de constater que la mission du comptable ne se limite -dorénavant- aux seules enregistrements comptables. Il est appelé -en coordination avec d'autre structure et/ou personnes aussi bien internes qu'externe- d'assurer le suivi de cette comptabilité d'immobilisation en terme de valeur d'utilité, valeur résiduelle, durée d'utilité.

Conclusion Générale 89

Conclusion générale

L'une des innovations majeures du dernier siècle en matière de comptabilité est l'avènement des nouvelles normes comptable IAS/IFRS.

Ces normes comptables internationales sont élaborées et publiées par

l'organisme privé l'IASB. Elles sont adoptées et appliquées par plusieurs pays du monde.

L'objectif des normes IFRS est d'harmoniser les outils comptables et d'imposer l'utilisation d'un référentiel comptable international commun aux entreprises pour répondre à l'intégration régionale et à la mondialisation des marchés et des transactions internationales, à la nécessité de fournir aux investisseurs, actionnaires et petits porteurs des données transparentes, fiables, compréhensibles, normalisées, homogènes et comparables ; à rétablir la crédibilité des comptes, des comptables et des managers, suite aux nombreux scandales financiers dans le monde.

L'un des avantages qu'on peut retirer de l'application du référentiel international est l'amélioration de la qualité des informations de gestion interne par l'utilisation des règles comptables davantage guidées par l'économie.

L'application des normes IFRS permet de rationaliser les données et les flux et de réduire des taches redondantes ou inutiles.

Le référentiel IAS/IFRS prévoit une publication plus fréquente et plus détaillée d'informations permettant de mieux apprécier la valeur réelle du patrimoine de l'entreprise, les risques qu'elle encoure et l'évolution de son marché. Les entreprises devront donc revoir l'organisation de la production de l'information financière afin de la rendre conforme aux exigences des normes IAS/IFRS.

Le travail que nous présentons est conçu pour approfondir nos connaissances en comptabilité. Cette nécessité nous est apparu évidente en raison de mutation économique que connaît notre pays mais aussi en l'absence de travaux consacrés à l'étude des comptabilité des pays en développement et des pays en transition.

A travers ce stage on a constate qu'Algérie télécom n'est pas vraiment prête à appliquer ces nouvelles normes car elle s'est juste limitée sur les formations de son personnel et elle a ignoré le système d'information qui doit être mis a jour selon ces nouvelles normes.

Conclusion Générale 90

L'application des normes IAS/IFRS en Algérie Télécom peut provoquer

certaines difficultés en matière de :

? Détermination et division des nouvelles tâches issues du nouveau

référentiel IAS/IFRS;

? L'évaluation des actifs a leur juste valeur;

? Détermination des durées d'utilité des immobilisations;

? Le choix d'un système d'amortissement.

Dans ce contexte, Algérie Telecom doit modifier en profondeur la production et la communication de l'information financière interne et externe et à préparer un contrôle plus complexe pour éviter de fournir une information faussée et incohérente, aussi de revaloriser la fonction comptable qui doit être en coordination avec d'autres structures ou personnes.

Ce serait une erreur qu'Algérie Telecom s'aligne sur le système comptable de l'IASC avec pour seul objectif avoir un système reconnu au niveau international. Il faut que l'adoption soit faite d'une manière réfléchie et intelligente en prenant en considération les états financiers, une terminologie, une organisation comptable, une nomenclature des comptes et des règles d'évaluation et fonctionnement des comptes et la traduction juridique.

Ce travail de recherche est destiné à faire comprendre aux praticiens, aux enseignants et aux étudiants, ce qui va changer dans la comptabilité des entreprises dans les années à venir. Il s'agit aussi de recherches appliquées visant à préparer les praticiens de demain à utiliser cette nouvelle approche, ces nouveaux concepts et cette nouvelle méthode. L'objectif est de leur faire comprendre que la nature de leur métier, la comptabilité, a changer, et qu'il faut parler maintenant de traitement de l'information financière et non plus seulement de débit et crédit, sans oublier toutefois les mécanismes comptables et financiers de base qui, eux, demeurent à jamais.

Nous espérons que ce travail contribuera à enrichir la connaissance de notre système d'information financier et à la découverte d'un nouveau domaine de recherche qui est celui de la comptabilité.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.