WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Déterminants de la pluriactivité au Cameroun

( Télécharger le fichier original )
par Norbert et Edouard ASSOGBA et KALAWA
Institut sous régional de statistique et d'économie appliquée de Yaoundé - Statisticien économiste 0000
  

sommaire suivant

Communauté Economique et Monétaire de l'Afrique Centrale

(CEMAC)

INSTITUT SOUS REGIONAL DE STATISTIQUE ET D'ECONOMIE APPLIQUEE

(ISSEA)

Organisation internationale

BP 294 YAOUNDÉ CAMEROUN Tel: (237) 22 22 01 34

DETERMINANTS DE LA PLURIACTIVITE

AU CAMEROUN

GROUPE DE TRAVAIL

Réalisé par :

Norbert Kochikpa ASSOGBA

~

Edouard KALAWA

Sous la direction de :

M. Kobert NGONThE
Ingénieur 5tatisticien Economiste

6me

Directeur cles E tucl es clu 3 Cycle

Juin 2008

DETERMINANTS DE LA PLURIACTIVITE AU CAMEROUN

Déterminants de la pluriactivitéau Cameroun 3

c Norbert ASSOGBA & Edouard KALAWA Groupe de travail

Résumé

La pluriactivitéest une réalitéqui apparaît aujourd'hui comme un filet de sécuritésociale en ce sens qu'elle permet d'atténuer la pauvretéà travers une diversification des sources de revenu. A ce titre, il est important d'en connaître les déterminants et d'esquisser quelques caractéristiques d'un individu pluractif. Ce travail s'inscrit dans ce cadre et permet de retenir essentiellement trois classes de pluriactif à savoir les pluriactifs du secteur informel agricole, vivant en milieu rural et ayant majoritairement le niveau primaire; les pluriactifs salariés des secteurs public et privéformel et enfin les pluriactifs du secteur informel non agricole vivant en milieu urbain et exerçant un emploi indépendant. Aussi retenons-nous que le temps consacréà l'activitéprincipale et le revenu qui en découle ne pourraient être considérés comme des facteurs déterminants dans la décison d'exercer plusieurs emplois secondaires. Cependant, la situation matrimoniale, le milieu de résidence, le niveau d'instruction apparaissent, entre autres, comme des facteurs pertinents dans le choix de participer aux emplois secondaires.

Mots clés Pluriactivité, emploi secondaire, actif occupé, secteur informel

1Avertissement L'Institut Sous-régional de Statistique et d'Economie Appliquée (ISSEA) n'entend donner aucune approbation ni improbation aux opinions émises dans ce document. Ces opinions doivent être considérées comme propres à ses auteurs.

Remerciements Nous exprimons notre profonde gratitude et adressons nos sincères remerciements à Monsieur Robert NGONTHE, Directeur des Etudes du 3ème Cycle à l'ISSEA et à Monsieur CHASSEM T. Narcisse, Ingénieur Statisticien Economiste pour leurs pertinentes remarques dans la réalisation de ce travail.

Déterminants de la pluriactivitéau Cameroun 4

c Norbert ASSOGBA & Edouard KALAWA Groupe de travail

Table des matières

Résumé3

1 Introduction 6

2 Revue de littérature 8

3 Méthodologie 11

3.1 Importance des emplois secondaires 11

3.2 Profil des pluriactifs au Cameroun 11

3.3 Modèle de participation aux emplois secondaires 12

3.4 Source de données 15

3.5 Définition de la population cible et du taux de pluriactivité 16

4 Présentation des résultats 16

4.1 Analyse descriptive de la pluriactivitéet des emplois secondaires 16

4.1.1 Pluriactivité 16

4.1.2 Emplois secondaires 19

4.2 Croisements entre les variables 23

4.3 Analyse factorielle et Classification Ascendante Hiérarchique 24

4.3.1 Analyse en Correspondances Multiples (ACM) 24

4.3.2 Classification Ascendante Hiérarchique (CAH) 25

5 Estimations économétriques de la pluriactivité27

5.1 Présentation des estimations2 27

5.2 Interprétation des résultats 30

5.2.1 Analyse des résultats de l'équation de revenu 30

5.2.2 Analyse des résultats de la participation aux emplois secondaires . . . 31

6 Conclusion 33

Références 35

Annexes 37

2Pour plus de détails sur la significativitédes résultats, se référer aux tableaux n°14, 15 et 16 en annexes. On rappelle tout de même que les résultats sont statistiquement significatifs au seuil de 5% lorsque la valeur de la statistique »z-loi normale» est supérieure à 1,96 en valeur absolue.

Déterminants de la pluriactivitéau Cameroun 5

c Norbert ASSOGBA & Edouard KALAWA Groupe de travail

sommaire suivant