WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche ethnolinguistique des formules de salutation chez les Dioula de Darsalamy au Burkina Faso

( Télécharger le fichier original )
par Ignace SANGARE
Université de Ouagadougou Burkina Faso - Diplôme d'études approfondies option littérature orale 2008
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

UNIVERSITE DE OUAGADOUGOU

***************

UNITE DE FORMATION ET DE RECHERCHE EN LETTRES, ARTS ET COMMUNICATION

**************

DEPARTEMENT DE LETTRES MODERNES

RAPPORT DE D.E.A.
Option : Littérature Orale

THEME :

Approche ethnolinguistique des

formules de salutation chez les

Dioula de Darsalamy

 
 

Présenté par : Sous la Direction de :

Ignace SANGARE Pr. Sié Alain KAM

Maître de Conférences

Année académique 2007-2008

II

DEDICACE

A

Mon père Louis Césaire K. SANGARE,

Ma mère Rosalie M. SANGARE,

Et

Ma Marraine Fatoumata DIENDERE,

Qui m'ont supporté et soutenu depuis mes premiers pas
universitaires.

Qu'ils en soient remerciés !

A

Mon oncle François Xavier SANGARE

Parti alors que je bouclais mes recherches.

Que Dieu t'accorde le repos éternel
Et qu'il t'accueille en son saint paradis.

Amen !

II

REMERCIEMENTS

Je ne me permettrai point d'ouvrir cette page de remerciements sans commencer par mon professeur directeur de mémoire Pr. Sié Alain KAM qui m'a encadré en partant de rien, éclairé, soutenu, suivi dans mes recherches universitaires.

Son sens de la pédagogie me sert d'exemple et régira désormais mes travaux intellectuels futurs.

Son caractère tendre et fort, son sourire rayonnant et franc me serviront de remontant dans mes moments difficiles. Qu'il trouve à travers ce mémoire qui est aussi sien l'expression de ma gratitude

A mes parents qui veillent sur mon épanouissement et m'entourent de beaucoup d'amour et d'affection depuis mon arrivée au monde.

A ma marraine Mme Fatoumata DIENDERE, pour ses conseils, son soutien et son intérêt manifeste à mes recherches ;

A nos enseignants de l'option littérature orale : Pr. Albert OUEDRAOGO, Dr Aimé Marc NEBIE, Dr Alain SANOU, pour m'avoir initié et accompagné dans la recherche scientifique.

Au chef du village de Darsalamy et ses notables qui m'ont accueilli dans leur village dans le cadre de mes recherches.

A mes soeurs et frères pour m'avoir soutenu dans mes études.

Aux camarades étudiants de l'option littérature orale pour l'esprit d'équipe ;

A tous ceux que je n'ai pas pu citer et qui sont nombreux ; Merci !

III

SIGLES ET ABREVIATIONS

> Acc : Accompli

> Aux. : Auxiliaire

> Inf. : Infinitif

> J.k. : Jùla de Kong

> J.v. : Jùla véhiculaire

> Nég. : Négation

> Plur. : Pluriel

> Poss. : Possessif

> Prép. : Préposition

> Prés. : Présent

> Pr. : Pronom

> Subj. : Subjonctif

1

INTRODUCTION

Les études en littérature orale constituent un moyen dynamique de découverte de nos sociétés africaines à tradition orale. C'est dans ce cadre que s'inscrit notre recherche. Elle porte sur les formules de salutation des Dioula1 de Darsalamy. En effet, Darsalamy est un village de Dioula, situé à une quinzaine de kilomètres de la ville de Bobo Dioulasso. Sa particularité réside dans le fait que le jùla qui y est parlé est celui de Kong2 en Côte d'Ivoire. En nous référant aux sources historiques, ce village est lié à l'ancien Royaume de Kong en Côte d'Ivoire.

Le village est essentiellement composé de Dioula et de quelques minorités ethniques dans la périphérie3.

Dans le cadre de notre étude, nous avons réalisé des séjours à Darsalamy et à Bobo Dioulasso pour le recueil des informations. Cela s'est étendu de décembre 2006 à mars 2007. Au cours de ces différents séjours, nous avons pu échanger avec des informateurs et recueillir des énoncés de salutations en usage dans ce village.

Ce travail de recueil de textes oraux a été rendu possible grâce à la collaboration du Chef du village de Darsalamy, des notables de la cour royale, de l'Imam du village et de la population. A l'aide d'un dictaphone, nous avons pu récolter les différentes situations de salutations dans cette communauté.

Ce travail ne s'est pas déroulé sans difficultés. En effet, les premiers jours ont été difficiles sur le plan de la communication et surtout au niveau des informations sur le village. Mais nous avons pu les surmonter durant les

1Nous emploierons le mot »Dioula» pour designer les hommes et »jùla» pour la langue.

2 Nous retrouvons dans la région de Bobo le jùla véhiculaire d'origine manding et le jùla de Kong parlé à Darsalamy et à Kongbougou.

3 On retrouve dans les environs du village du côté de la gare ferroviaire des bobos, des toussians, des borons et des forgerons.

2

séjours suivants qui nous ont permis de créer une certaine familiarité et grâce surtout aux conseils de nos interlocuteurs.

Cette étude se voudrait une approche ethnolinguistique des formules de salutation des Dioula de Darsalamy. Le choix d'un tel sujet est le fruit de notre ambition de mieux comprendre et connaître cette communauté Dioula de Darsalamy dans sa spécificité linguistique et ses manifestations sociales au nombre desquelles les salutations. En effet, nous avons constaté la ferme conviction religieuse musulmane de ce village que nous connaissons depuis notre enfance du fait de nos différentes visites avec le curé4 de la paroisse Saint Paul de Toussiana. Nous avons eu le désir de mieux connaître cette communauté, qui au coeur d'une région fortement dominée par le jùla véhiculaire, a pu conserver sa langue d'origine. Par ailleurs, nous avons été stimulé par le jùla de Kong que nous entendions parler par les femmes commerçantes à Toussiana.

Comment cette communauté se perçoit-elle à travers les salutations ? Voilà un phénomène curieux sur lequel il nous parut convenable de nous intéresser.

Les salutations ont en effet une grande importance dans nos sociétés africaines à tradition orale. A travers elles se dégagent une fonction première qu'est l'expression de la santé. A côté de celle-là, elles constituent une marque de politesse, du respect, de considération envers autrui. Mais elles vont au-delà de toutes ces considérations. Et Sié Alain KAM, parlant de leurs fonctions dit ceci : « elles ne se limitent pas au bonjour - bonsoir. Comptent aussi comme salutations les paroles de remerciements à la suite de bienfaits, de souhaits, de voeux, de félicitations et de bénédictions formulées à différentes occasions (fêtes, réussites, accueils, au- revoir, adieux...), les mots de compassion adressés à un malade, les condoléances faites à une famille endeuillée. »5

4 Le Révérend feu Père Jean Marie CHARLEMAGNE que j'accompagnais pour les messes dans ce village.

5 Sié Alain KAM , Nouvelle approche sur les catégories principales de la littérature orale africaine : définition, caractéristiques et catégories principales des textes oraux, Université de Ouagadougou, année 2005 - 2006, p. 44.

3

La salutation est un ensemble d'informations sociales que les hommes échangent par le biais de la langue qu'ils ont en partage. En cela, il convient de se demander ce que signifie véritablement une salutation. Quel est le but d'une salutation ? Comment se pressente t-elle ? En quoi une salutation peut-elle être considérée comme de la littérature ?

Il serait intéressant de souligner des considérations terminologiques. Quand nous parlerons de jùla de Darsalamy, il s'agit du jùla de Kong (j.k.). Les populations de Darsalamy sont originaires de Kong. A la différence de ce jùla de Kong (j.k.), nous avons le jùla véhiculaire (j.v.) qui est celui du manding, parlé dans la plupart des villages de la région du Sud-ouest du Burkina Faso et en Afrique de l'Ouest. Ce jùla de Kong est parlé à Darsalamy et Kongbougou. Notons que ces derniers ont subi l'influence du »bobo»6 et du jùla véhiculaire. Notre recherche s'est donc focalisée sur Darsalamy.

De plus, on rencontre différentes sortes d'écritures sur le mot jùla. En ce qui nous concerne, nous adoptons le mot »jùla » pour parler de la langue parlée et »Dioula» pour identifier les individus qui parlent cette langue et l'adjectif qualificatif.

Au cours de notre analyse, nous présenterons tout d'abord notre espace d'étude à savoir Darsalamy à travers les considérations historiques, sa population et ses activités, son organisation, la place de la parole dans cette communauté et les textes oraux qu'on y trouve. Ensuite, nous aborderons les formules de salutations. A ce niveau, nous aurons les considérations linguistiques sur la langue, la transcription, la traduction et les formules suivies de commentaires. Enfin nous montrerons la littérarité des formules de salutation.

6 Ici il s'agit de la langue bobo.

4

sommaire suivant