WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des réseaux et des systèmes de communication des migrants sénégalais en France

( Télécharger le fichier original )
par Moda GUEYE
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Doctorat de géographie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre 3. Appropriation et usages du téléphone

Inventé par Graham Bell en 1877, afin de permettre de transmettre à distance les sons et la voix humaine et d'assurer la liaison d'un grand nombre de personnes ou une communication de masse, le téléphone a aujourd'hui connu des avancées technologiques gigantesques qui, non seulement, ont complètement révolutionné les pratiques, les manières de communiquer des individus ou des groupes, mais ont également rendu plus proche ce qui se trouve au loin. Les nombreux progrès techniques accomplis depuis son invention permettent de nos jours la transmission des communications téléphoniques soit via les satellites géostationnaires tels qu'Intelsat, soit via les câbles sous-marins à fibres optiques85. Depuis le milieu des années 1990, on assiste à une diffusion de technologies pointues de communication permettant désormais aux usagers de bénéficier de multiples modes d'accès au téléphone. En effet, outre le téléphone fixe, il est possible d'utiliser le téléphone mobile ou des technologies comme Skype pour effectuer désormais des appels téléphoniques. Mais en même temps, leur évolution s'est accompagnée d'une baisse significative des coûts des communications téléphoniques aussi bien au niveau local qu'au niveau international.

Jusqu'au milieu des années 1990, le téléphone n'était régulièrement utilisé que par une minorité de migrants sénégalais aussi bien dans les échanges de proximité que dans les relations à distance. Les échanges téléphoniques étaient très limités ou quasi rares entre les migrants et les membres de la famille restés dans le milieu d'origine. Seuls les migrants disposant de ressources financières régulières et assez importantes pouvaient se permettre le « luxe » d'utiliser assez souvent le téléphone. Il s'agissait le plus souvent des commerçants grossistes et de certains migrants qui avaient réussi une bonne insertion professionnelle à la fin de leurs études en France. Par contre, les autres catégories de migrants et plus particulièrement les étudiants utilisaient très rarement le téléphone. Cette faible utilisation du téléphone était liée notamment aux coûts relativement élevés des communications téléphoniques. Cependant, depuis la fin des années 1990, on assiste à un

85 La fibre optique est une composante essentielle des réseaux de communication d'aujourd'hui. C'est un matériau composé de silice et de fibre de verre. Il sert de support de transmission à des informations véhiculées sous forme de signal lumineux. Il transmet les informations grâce à sa propriété de favoriser la propagation du flux lumineux. C'est un moyen rapide et efficace de communication car les informations sont sous forme de lumière, la matière la plus rapide connue à ce jour.

116

véritable engouement des migrants pour le téléphone, et plus particulièrement pour le téléphone mobile. La libéralisation quasi internationale du secteur des télécommunications est passée par là..., entraînant dans son sillage une diminution notable du prix des appels téléphoniques autant au niveau local qu'au niveau international.

Aujourd'hui, l'utilisation du téléphone s'est largement répandue dans les milieux de la migration sénégalaise en France. Ainsi, le téléphone est devenu l'outil privilégié pour communiquer, s'informer, établir des relations de voisinage voire de proximité, nouer des liens d'amitié et professionnels, et aussi surtout pour entretenir et renforcer les relations de longue distance avec les membres de la famille restés dans le pays d'origine. Le téléphone est de nos jours un outil de communication qui permet d'émettre et de recevoir de façon simple et relativement peu coûteuse toutes sortes d'informations. En peu de temps, le téléphone est devenu l'outil de communication de loin le plus utilisé par les migrants sénégalais pour le maintien et le rétablissement des liens sociaux, économiques et culturels avec les sociétés d'origine et ce malgré la distance. Le téléphone est devenu non seulement l'instrument privilégié d'échanges et de relations mais aussi il rend sans aucun doute d'énormes services dans de nombreux domaines de l'activité humaine.

Depuis fin 1996 - début 1997, on assiste à une véritable révolution dans les pratiques de communication téléphonique des migrants sénégalais. D'après les enquêtes menées, le téléphone est l'outil de communication privilégié pour tenir des conversations de proximité entre les membres du réseau dans le pays de résidence, mais également pour entretenir au quotidien des échanges verbaux avec les membres du réseau restés dans le pays d'origine ou disséminés dans d'autres pays de migration. En outre, comme le soulignent quasiment toutes les personnes interrogées, le fait d'entendre de vive voix son interlocuteur comme si on était physiquement face à face est une nécessité, un besoin impérieux pour les membres de cette communauté où l'on accorde encore une importance capitale à l'oralité. Aussi, c'est essentiellement par le téléphone que passe le maintien des liens sociaux avec la famille et les amis proches ou éloignés. Il s'agira ici de montrer et d'expliquer les raisons du succès indiscutable et grandissant que connaît le téléphone dans les milieux de la migration sénégalaise en France. Nous verrons que non seulement le téléphone est un outil efficient dans la construction et la dynamisation des réseaux relationnels, mais aussi il est facteur de vie sociale plus intense dans le pays de

117

résidence. Dans ce chapitre, nous nous intéressons tout particulièrement à la problématique aussi bien des processus d'insertion que des modes d'usages et des mécanismes d'appropriation du téléphone mobile dans les milieux de la migration sénégalaise en France.

3.1 Des usages divers et une vie sociale plus développée dans le

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net