WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des réseaux et des systèmes de communication des migrants sénégalais en France

( Télécharger le fichier original )
par Moda GUEYE
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Doctorat de géographie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5.2 Le Sénégal dans le cyberespace

Ainsi, ayant pleinement pris en considération les dimensions et les enjeux de cette nouvelle société en pleine émergence à l'ère de l'information, des Sénégalais (hommes, femmes, jeunes) mobilisent leur énergie et mènent une pluralité d'actions et d'initiatives afin de saisir les nombreuses opportunités offertes par les technologies de l'information et de la communication et notamment par Internet. C'est ainsi qu'on assiste inéluctablement à une présence remarquée du Sénégal dans le cyberespace. Si on cherche en ligne le nom « Sénégal » via les deux moteurs de recherche les plus utilisés dans le monde, Google111 et Yahoo112, on trouve, à la date du 23 mars 2009, 118.000.000 pages

111 Issu de googol, un jeu de mots qui signifie 10 puissance 100, Google a été co-fondé le 7 septembre 1998 par Larry Page et Sergey Brin, deux étudiants en informatique à l'université de Stanford en Californie. Avec une base de données qui contient environ plus de 8 milliards de pages web, Google s'est imposé aujourd'hui comme le moteur de recherche le plus complet et le plus puissant sur Internet.

112 Principal concurrent de Google, le moteur de recherche Yahoo (Yet Another Hierarchical Officious Oracle) a été créé en 1995 par David Filo et Jerry Yang. Yahoo annonce recenser environ 19 milliards de pages web.

174

via Google et 443.000.000 pages via Yahoo, associées au nom « Sénégal ». Le nom « Sénégal » est répertorié par tous les moteurs de recherche connus comme Msn, Voila, Lycos, Altavista, Wanadoo, Aol, etc.

Le Sénégal sur Internet, c'est par conséquent un florilège d'informations sur le pays en général. Ces informations aussi vastes que variées concernent naturellement tous les aspects de la vie sociale, politique, économique, culturelle, sportive, religieuse... du pays. Aujourd'hui, il est en effet possible en surfant sur Internet de trouver une profusion d'informations dans tous ces domaines précités.

5.2.1 Les services administratifs en ligne

Les services publics en ligne permettent aux usagers d'accéder gratuitement à de nombreux renseignements, d'obtenir rapidement des formulaires et d'accomplir certaines démarches administratives à tout instant et sans avoir nécessairement besoin au préalable de se déplacer. Les services administratifs sénégalais ayant une présence sur Internet sont relativement nombreux. Les internautes peuvent accéder aux documents administratifs disponibles sur le site officiel du gouvernement du Sénégal, www.gouv.sn. Ils ont aussi la possibilité de consulter les lois, décrets, arrêtés, récépissés... publiés de 2003 à 2009 et stockés sur le site du journal officiel de la république du Sénégal, www.jo.gouv.sn. Le site www.demarches.gouv.sn est un service qui permet aux usagers de se procurer en ligne des documents administratifs tels que passeport, carte d'identité, bulletin et extrait de naissance, certificat de mariage... sans se préoccuper du temps et de la distance. Toutes les institutions de la République sénégalaise sont représentées sur Internet, de la présidence de la République au Sénat en passant par l'Assemblée nationale. Le portrait du Chef de l'Etat sénégalais est décrit sur le site www.presidence.sn ainsi que les pouvoirs qui lui sont attribués, son agenda au niveau national et ses activités au niveau international. On y trouve des informations sur les symboles de la République et aussi sur les chantiers de grande envergure en cours tout autant que les projets à venir sous la houlette de l'État. Les sites www.assemblee-nationale.sn et www.senat.sn présentent les deux autres principales institutions de la République, leurs membres (députés et sénateurs), leur organisation et leur fonctionnement. La grande majorité des ministères est présente en ligne et donne généralement accès à des informations sur les ministres et

175

leurs très proches collaborateurs. Chaque ministère présente aussi ses missions et attributions ainsi que ses coordonnées. Parmi les ministères disponibles sur Internet, on peut citer le ministère des télécommunications, des technologies de l'information et de la communication, des transports terrestres et des transports ferroviaires accessible sur www.telecom.gouv.sn. Le site permet aux internautes d'avoir accès à des informations ayant trait aux missions du ministère qui consistent principalement à mettre en place les conditions idoines permettant de promouvoir un développement durable des technologies de l'information et de la communication, de mettre en évidence les multiples facettes de la fracture numérique afin de mieux les combattre et d'oeuvrer pour un développement de l'accès et du service universel des télécommunications au Sénégal. On peut également signaler le site web du ministère des Sénégalais de l'Extérieur, www.senex.sn. Ce site web a été mis en place pour améliorer la communication entre les Sénégalais de l'extérieur et leur ministre de tutelle. Il permet de collecter des données sur les Sénégalais résidant à l'étranger et diffuse des informations sur les différentes mesures prises en faveur de la diaspora. Le site www.information-citoyenne.org propose aux internautes des informations précieuses pour leur permettre de mieux appréhender les enjeux de bonne gouvernance et d'exercer pleinement leur citoyenneté, avec le soutien actif de l'Institut Panos Afrique de l'Ouest (IPAO).

Les autres structures administratives particulièrement représentées sur le web sont constituées surtout par les agences113. Dans le domaine des télécommunications et des technologies de l'information et de la communication, il y a l'ADIE accessible sur le site web www.adie.sn, sa mission consiste à mettre en oeuvre une politique cohérente et efficace en faveur de l'utilisation des technologies de l'information et de la communication au sein de l'administration sénégalaise et par la grande majorité des Sénégalais. Pour veiller à la concurrence entre les opérateurs et mieux la réguler afin d'éviter une situation d'anarchie dans le secteur des télécommunications, l'État sénégalais a mis en place l'ARTP. Sur son site www.artp-senegal.org, l'ARTP met à la disposition des internautes des informations et des données statistiques d'une importance

113 Dans son livre Qui est cet homme qui dirige le Sénégal ?, l'écrivain sénégalais Mody Niang écrit que ces agences nationales, qui foisonnent au Sénégal depuis l'avènement de l'alternance en 2000, sont créées « pour donner des sinécures et loger les hommes et les femmes du régime libéral ». Elles sont quasiment concentrées toutes à Dakar. On les trouve disséminées dans le centre-ville et les quartiers périphériques résidentiels comme Point E ou de la classe moyenne comme Mermoz, Nord Foire, Ouest Foire, etc. Outre l'ADIE et l'ARTP, on peut citer parmi les agences nationales présentes sur le web : l'Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie, l'Agence pour la Promotion des Investissements et des grands Travaux, l'Agence Nationale pour l'Emploi des Jeunes, l'Agence Nationale de l'Aviation Civile du Sénégal, l'Agence de Régulation des Marchés Publics, etc.

176

capitale sur tout ce qui concerne le secteur des télécommunications au Sénégal. Certaines communes mettent en ligne leur site Internet où ils proposent des informations sur leur fonctionnement, communiquent sur les différentes actions initiées et tentent de tirer parti des multiples opportunités d'Internet afin de mieux valoriser sur le plan touristique les multiples atouts et facettes de leurs localités. Pour certaines municipalités comme la ville de Dakar ( www.villededakar.org), la ville de Saint-Louis ( www.villedesaintlouis.com) ou l'Ile de Gorée ( www.mairiedegoree.org), Internet est un outil qui peut contribuer à faciliter le dialogue entre les maires et leurs administrés. Des sites web existent dans quasiment toutes les sphères de l'administration sénégalaise. Cette dernière joue donc un rôle prépondérant dans le processus de développement de l'Internet sénégalais.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net