WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des réseaux et des systèmes de communication des migrants sénégalais en France

( Télécharger le fichier original )
par Moda GUEYE
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Doctorat de géographie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

6.5.2.3 Les médias du groupe Futur Médias

Ce groupe de presse, dont le siège se trouve dans le quartier populaire de la Médina à Dakar, a été créé en septembre 2003 par le célèbre musicien et artiste sénégalais, Youssou Ndour. Le groupe Futur Médias édite le quotidien d'informations générales L'Observateur depuis 2003, il est aussi l'éditeur du magazine sportif Tribune. C'est le 1er septembre 2003, que la Radio Futur Média (RFM) est venue enrichir l'espace radiophonique sénégalais sur la fréquence 94.0 Fm à Dakar. Cette radio d'informations générales a été mise en orbite grâce au professionnalisme et aux compétences d'anciens journalistes de la radio Wal Fadjri comme Mamadou Ibra Kane, Alassane Samba Diop et Elhadj Assane Gueye130, Aliou Ndiaye, Babacar Fall, Antoine Diouf... Aussi, elle s'est frayée en très peu de temps un chemin dans le paysage médiatique sénégalais et représente sans aucun doute l'un des plus grands succès du groupe à l'heure actuelle. De même, les revues de presse quotidiennes faites en wolof par Ahmed Aïdara ou Mamadou Mohamed Ndiaye ainsi que les émissions de l'humoriste Kouthia participent fort justement à la notoriété et

130 Ces trois journalistes animent d'ailleurs des émissions particulièrement suivies par les internautes. Il s'agit de l'émission « Yoon wi » présentée en wolof le jeudi par Elhadj Assane Guèye et les émissions « Remue Ménage » et «Grand Jury » présentées en français, le dimanche, respectivement par Alassane Samba Diop et Mamadou Ibra Kane. De manière générale, le concept de ces émissions est le même. A ces occasions, des personnalités sénégalaises, aussi bien de l'intérieur que de l'extérieur, sont invitées pour exprimer leurs opinions sur la situation politique, sociale et économique du Sénégal. Précisons que des

238

à l'augmentation du taux d'écoute de la radio. Le journal L'Observateur et la radio RFM comptent désormais parmi les principaux médias du pays. D'une manière générale, leur ligne éditoriale garde une certaine indépendance d'esprit et les journalistes n'hésitent pas à être critiques envers le gouvernement ou à prendre position quand c'est nécessaire. La radio, accessible un peu partout sur l'ensemble du territoire sénégalais, s'est rapidement imposée au public. A la suite de l'acquisition en 2008 du groupe multimédia African Global News, le groupe devient le propriétaire de l'hebdomadaire panafricain La Sentinelle. Depuis son avènement, le groupe a connu un essor fulgurant dans le paysage médiatique sénégalais. Il a créé sa chaîne de télévision TFM (Télévision Futur Média) qui devait depuis lors démarrer ses programmes, comme avaient tenu à l'annoncer les responsables au sein même des locaux presque déjà fonctionnels. Mais le président Abdoulaye Wade oppose un niet catégorique au démarrage des programmes de TFM. Ce qui a incité Youssou Ndour à se braquer contre le régime de l'alternance et a clamé, urbi et orbi, que TFM émettra contre vents et marées. La bataille de TFM aura bien lieu entre le chanteur et le président. Chaque camp cherche alors à triompher de l'autre. Ce qui amène le camp du chanteur à se servir d'Internet pour fourbir ses armes, afin de sensibiliser l'opinion au sein de la diaspora sénégalaise et l'opinion internationale sur ce qu'il considère comme une injustice.

Le groupe est également présent sur Internet avec la publication en ligne de la version du journal papier et la mise en ligne de la radio RFM. Le site Lobservateur.sn reprend presque entièrement les articles publiés dans la version du journal imprimé. Pour rendre plus attractif le site, des liens sont proposés aux lecteurs du quotidien en ligne afin de leur donner la possibilité d'acheter des billets d'avion en ligne. La radio RFM peut être écoutée en ligne gratuitement non seulement sur le site de la radio futursmedias.net et du journal lobservateur.sn, mais il est également accessible en ligne à partir de la plupart des sites portails sénégalais tels que Seneweb, Homeviewsenegal, Xibar, Xalima, GalsenTv, Websenegal, Senegalplus, Xamle, etc.

membres du corps diplomatique accrédité au Sénégal peuvent également figurer parmi les invités du « Grand Jury ».

239

Sites web 7. Les sites web du groupe Futurs Médias : lobservateur.sn et futursmedias.net

En outre, l'analyse des chiffres fournis par Alexa Internet le 09/04/2009 révélait que les pays étrangers constituaient les principaux bassins d'audience du site, avec 57,7% des visites contre 42,3% de visites réalisées à partir du Sénégal. Ainsi, on remarquait que l'essentiel des connexions effectuées sur le site provenait de l'Angola avec 42,4%. En outre, 5,3% des lecteurs de l'édition en ligne étaient localisés en France. En même temps, 2,4% des connexions étaient effectuées depuis le Canada et 2,3% depuis le Mali. Par contre, les données statistiques disponibles sur le site Alexa.com le 03/05/2010 montrent que le Sénégal fournit, de loin, le plus grand nombre d'utilisateurs du site avec 71,2% de personnes connectées. La France arrive en seconde position avec 7,5% des visiteurs, suivi d'assez près par le Canada avec 6,8%. Puis vient le Maroc qui fournit 2,8% des visiteurs, ensuite le Royaume Uni avec 2,0. Ils sont 9,7% d'utilisateurs éparpillés dans des pays divers.

240

Graphique 18. Répartition des visiteurs de Lobservateur.sn par pays

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net