WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des réseaux et des systèmes de communication des migrants sénégalais en France

( Télécharger le fichier original )
par Moda GUEYE
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Doctorat de géographie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

6.8.2 Quand les Sénégalaises de France se mettent à bloguer ou le blog comme outil d'intégration

D'une façon générale, on constate une présence importante des filles dans la blogosphère sénégalaise. En fait, ce nouveau mode d'information, d'expression de certains aspects de l'identité personnelle et d'établissement de relations en ligne est caractérisé par une forte implication féminine. L'observation des blogs des Sénégalaises résidant en France montre que les filles se servent des blogs pour mettre en valeur la beauté sénégalaise et participer à la promotion de la culture sénégalaise. Pour ces filles, membres de la tribu informatique140, le blog est également utilisé pour trouver des amis, partager ses centres d'intérêts et sortir de l'isolement. Parmi ces blogs, on peut citer Senegal-by-me.skyrock.com, le blog d'une jeune étudiante sénégalaise âgée de 22 ans et résidant dans le Val-de-Marne en Ile-de-France, lieu qu'elle nomme son Kirikou Land et Nabou.zevillage.org.

Les filles cherchent donc à travers leurs blogs de s'ouvrir aux autres, de nouer des relations d'amitié et aussi de faire connaître davantage leur pays d'origine, en ayant par exemple des échanges sur des sujets relatifs à la cuisine sénégalaise, à l'élégance. Les blogs peuvent également être utilisés comme des albums où sont stockées les photos des bloggueuses et de leurs proches. Les visiteurs ont ensuite la possibilité de les visualiser et d'émettre des commentaires.

140 BRETON, Philippe. La tribu informatique. Paris : Métailié, 1991.

282

Blogs 2. Blogs de senegal-by-me et Nabou.zevillage.org

6.8.3 Une blogosphère fortement marquée par les blogs « religieux »

Une des caractéristiques de la blogosphère sénégalaise, c'est en effet la forte présence des blogs consacrés à la religion, et plus particulièrement à la confrérie mouride. Les jeunes disciples de la confrérie mouride contribuent de façon massive au développement de cette blogosphère. Ils se servent du blog comme un espace d'information, de vulgarisation de l'enseignement de la philosophie mouride. L'affiliation maraboutique s'exprime à travers l'affichage des photos du guide religieux, des photos montrant le marabout entouré de ses nombreux disciples, ou des photos montrant ses réalisations dans le domaine agricole ou des photos qui le montrent dans une posture de saint. Il n'est pas sans intérêt d'observer ici que tout cela n'est pas faite de manière innocente. Au contraire, nous pensons qu'en utilisant le blog comme outil de prosélytisme, il s'agit, par-delà l'aspect « branché », de tenter, à travers ce nouveau support d'information et de communication d'attirer cette génération de jeunes adolescents qui utilisent massivement les blogs.

Ces blogs permettent aux visiteurs d'accéder à des articles traitant de la confrérie mais en même temps aussi, ils leur offrent la possibilité d'exprimer leurs points de vue. Ce sont

283

généralement des commentaires où le français se mêle au wolof. Ce qui corrobore et met en évidence une fois de plus l'aspect hybride des sites web créés par les migrants.

Blogs 3. Blog de Dieufdieul, un étudiant mouride établi à Lille et blog de Thier 02, un étudiant thiantacoune

Ce qu'il faut retenir, c'est qu'on assiste actuellement à une prolifération des blogs créés par des jeunes âgés de 18 à 26 ans et destinés à affirmer leur appartenance confrérique et aussi à étendre leurs réseaux d'amis. D'où les nombreux liens vers des blogs créés par des amis en France, au Sénégal et partout ailleurs. Tout comme les garçons, il arrive de même que les filles se servent des blogs comme moyen d'expression et d'affirmation de l'identité religieuse.

Lorsque l'on examine les réponses à notre question suivante : Quels usages faites-vous d'Internet ?, on relève une quasi homogénéité au niveau des usages. Nos répondants déclarent utiliser Internet principalement pour obtenir des informations (15%) et pour leurs études (14%). On constate qu'ils sont 13% à utiliser Internet pour leurs études. De même, ils sont 13% à utiliser la toile pour se servir du courrier électronique. Les loisirs occupent une place essentielle au niveau des usages : lecture 13%, téléchargement 10%,

284

musique 9%, chat 8%. On remarque que seulement 2% des répondants confirment utiliser les sites de rencontre.

Graphique 26. Les principaux usages d'Internet des migrants sénégalais en France

Par ailleurs, l'analyse des réponses à la question suivante : Quels sont les sites que vous visitez le plus sur Internet ?, confirme que, loin de se réduire exclusivement à l'utilisation de sites web relatifs au Sénégal, il faut, au contraire, remarquer la diversité des sites fréquentés. Ce qui montre les usages multiformes de l'Internet par les migrants sénégalais en France. Seneweb constitue le site le plus visité pour 31% des personnes interrogées. Elles sont 30% à déclarer effectuer des visites fréquentes sur d'autres sites web. Les moteurs de recherche Google et Yahoo reçoivent respectivement les visites régulières de 12% et 9% des répondants. Le service d'envoi et de réception gratuits de courrier électronique, Hotmail, enregistre 7% de visiteurs réguliers. Le site portail Xibar est régulièrement fréquenté par 6% des personnes interrogées. Le site de réseautage social Facebook constitue le site le plus visité pour 5% des personnes interrogées.

285

Graphique 27. Sites web les plus visités sur Internet par les migrants sénégalais en France

Pour mieux supporter les difficultés inhérentes à la condition de migrant dans les pays d'établissement, les migrants sénégalais prennent la plupart du temps l'initiative de se regrouper au sein d'une association à but non lucratif.

286

287

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net