WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Dynamique des réseaux et des systèmes de communication des migrants sénégalais en France

( Télécharger le fichier original )
par Moda GUEYE
Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 - Doctorat de géographie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

françaises

De tout temps, les étudiants sénégalais, poursuivant leurs études à l'étranger, ont éprouvé le besoin de constituer au sein de leurs villes universitaires des structures non lucratives leur permettant à la fois de se regrouper et de s'entraider, de faciliter l'accueil et l'intégration des nouveaux étudiants, mais également d'oeuvrer en faveur de la vulgarisation de certains aspects culturels de leur pays d'origine. Ceci résulte tout

291

simplement d'une prise de conscience de la nécessité de se rassembler, de créer et développer des liens de solidarité entre étudiants sénégalais.

Parmi donc ces différentes associations de migrants sénégalais nombreuses mais peu visibles, celles mises en place tout particulièrement par les étudiants sont incontestablement les plus actives sur Internet. Elles ont été en effet à l'avant-garde non seulement de ce processus de rassemblement des différentes communautés de migrants sénégalais mais aussi de l'utilisation d'Internet comme moyen d'information et de communication, mais encore comme support pour donner plus de visibilité et d'audience aux activités de leurs associations. Autrement dit, de nombreuses associations d'étudiants ont pris aujourd'hui l'initiative de profiter de tous les avantages de l'Internet pour donner une plus grande envergure à leurs associations ainsi que pour donner plus de dynamisme ou d'efficacité à leurs actions. Des informations et des conseils sont désormais véhiculés à travers les sites d'associations d'étudiants dans le dessein de permettre justement aux élèves de terminale ainsi qu'aux nouveaux étudiants sénégalais d'obtenir des renseignements sur les démarches liées aux demandes d'inscription et de visa ou sur les procédures administratives permettant l'obtention d'un titre de séjour, mais aussi sur les conditions de vie des étudiants étrangers en France. Internet est devenu pour les migrants étudiants sénégalais non seulement un atout inédit notamment pour faire entendre leur message aussi bien aux organismes académiques et instituts sociaux dans leur ville universitaire mais également auprès des différentes autorités de leur pays d'origine, consulat, ministère de tutelle, les parents, etc.

Ainsi, on constate une forte représentation des étudiants parmi les « migrants connectés ». L'instrumentalisation de l'espace virtuel par les associations de migrants est une nouvelle donne qu'il faut prendre en compte dans les stratégies mises en place pour marquer à la fois le désir d'intégration dans le pays de résidence et aussi l'implication dans le pays d'origine. Nous allons donc essayer d'analyser l'organisation et les contenus de quelques sites d'associations d'étudiants sénégalais.

7.1.1 Dans le sud-ouest de la France

L'Association Bordelaise des Etudiants Sénégalais et Sympathisants (ABESS) a été créée en 1990 avec pour mission principale de faciliter les contacts de ses membres par

292

différents moyens, de tisser des liens de solidarité entre eux et de favoriser les échanges entre les différents membres de la communauté sénégalaise résidant en Gironde, plus particulièrement les étudiants. Elle a aussi pour objectif de valoriser la culture sénégalaise dans toute la région Aquitaine afin de la faire connaître davantage et donner encore plus envie de la découvrir. Cette promotion de la culture sénégalaise se fait à travers l'organisation de « journées culturelles sénégalaises », d'activités folkloriques, de conférences-débats (avec des personnalités comme Noël Mamère, Député et Maire de Bègles), d'expositions, de projections de films et documentaires. Ces manifestations se tiennent généralement à la salle AB du Village 3 ou à la Maison des Activités Culturelles (MAC). De même, l'ABESS participe aux différents échanges interculturels qui se déroulent chaque année sur le domaine universitaire de Talence ainsi qu'aux activités sportives qui y sont organisées telles que le « Printemps des Campus ».

En outre, pour offrir aux étudiants un espace de publication, l'ABESS a mis en place Xibaar, un journal trimestriel dont le nom signifie nouvelles en wolof.

La rubrique « Galerie photos » permet aux visiteurs de visualiser une palette de photos prises lors des manifestations culturelles et sportives organisées à Bordeaux par l'Association ou durant les rencontres du « Grand Sud » (« Grand Sud » 1999 à Toulouse et « Grand Sud » 2004 à Bordeaux, dîner-spectacle en 2003 et 2005, week-end culturel en 2005, les matchs de football « navétanes » en 2005, etc.). Très populaire auprès de la communauté étudiante sénégalaise du sud de la France tout particulièrement, le « Grand Sud » est une manifestation culturelle, éducative et sportive qui se tient chaque année dans une ville du sud de la France, notamment Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Perpignan, Aix-Marseille, Grenoble, etc. Cet évènement, organisé sur l'initiative des étudiants sénégalais poursuivant leurs études dans ces différentes villes de l'Hexagone, constitue pour eux une occasion de se rencontrer, de faire connaissance, d'échanger des idées et aussi de partager leurs préoccupations. Généralement, des spectacles valorisant différents aspects de la culture sénégalaise, des dîners, des conférences mais également de nombreuses activités sportives sont proposés aux participants durant quatre jours. L'ABESS propose aussi sur son site web des liens permettant d'accéder à des journaux sénégalais diffusant des versions en ligne, notamment Le Quotidien, L'Observateur, Le Soleil, Sud Quotidien. Des liens existent aussi pour consulter les sites portails Seneweb.com et SénégalOnline. Les sites web du gouvernement du Sénégal et de

l'université Cheikh Anta Diop de Dakar sont également accessibles aux internautes à travers ce site.

Pour les anciens étudiants de Bordeaux, le site représente en fait une sorte de lien avec la communauté estudiantine sénégalaise de Bordeaux. Autrement dit, le site constitue pour eux une passerelle permettant de se tenir au courant des activités de la communauté estudiantine sénégalaise de Bordeaux. Mais de plus, à travers le site, ils peuvent partager leurs expériences ou donner des conseils à leurs jeunes camarades. Pour les plus nostalgiques, le site leur permet de se remémorer leur vie d'étudiant en Gironde et aussi parfois d'avoir des nouvelles des amis qui s'y sont établis.

Site web 18. Site web de l'ABESS

293

A Pau, la deuxième ville étudiante d'Aquitaine, les étudiants sénégalais se sont aussi rassemblés au sein d'une association dénommée solidarité étudiante sénégalaise (SOLES). Son objectif principal est le développement d'un réseau de solidarité entre les étudiants sénégalais afin de contribuer à rendre plus facile l'intégration des nouveaux étudiants dans la ville de Pau. Ensuite, il s'agit de favoriser le dialogue interculturel en mettant l'accent sur le renforcement des relations avec les autres associations. A ce jour, SOLES n'a pas encore de site web sur Internet.

294

A Toulouse, les étudiants sénégalais se sont réunis au sein de l'Association des Stagiaires et Etudiants Sénégalais de Toulouse (ASEST). Mise en place le 05 septembre 1986, l'ASEST vise essentiellement « à informer, orienter et divertir la communauté estudiantine sénégalaise de Toulouse ». Mais elle se fixe également comme mission d'apporter sa pierre à l'édifice pour la valorisation et la vulgarisation de la culture sénégalaise dans l'espace toulousain en particulier et dans toute la région Midi-Pyrénées en général. Pour faciliter davantage l'intégration des étudiants sénégalais dans la ville de Toulouse, elle a mis en ligne son site web dans lequel on peut trouver des informations destinées aux nouveaux étudiants qui souhaitent avoir des renseignements sur les démarches pour acquérir un logement, obtenir un titre de séjour, procéder à l'inscription universitaire, ouvrir un compte bancaire. Le site propose également une liste d'adresses utiles, en l'occurrence celles du consulat du Sénégal à Paris (Service de gestion des étudiants), du CROUS de Toulouse et de la Préfecture de la Haute Garonne, les adresses de la Caisse d'Allocations Familiales (CAF), du Centre Régional d'Information Jeunesse (CRIJ) et de la Mairie de Toulouse, les adresses de Vitt Avi (mutuelle partenaire de l'Association), des universités toulousaines et des restaurants universitaires et autres lieux de restauration, les adresses pour obtenir de petits Jobs « étudiants », des lieux de sport et de détente. Par ailleurs, une description de la ville de Toulouse est réalisée sur le site web à travers le regard de Moussa Thioye, un jeune étudiant « séné-toulousain », c'est-à-dire qui est biculturel. Chaque année, l'ASEST organise des manifestations culturelles pour faire découvrir et connaître la culture sénégalaise aux toulousains qui peuvent non seulement se procurer à présent des informations sur le site, mais aussi communiquer avec les membres de l'association. Ce site web constitue par conséquent une vitrine formidable pour, d'une part, faire connaître l'ASEST ainsi que ses activités et, d'autre part, pour faire entendre leur message à leurs parents restés dans leur pays d'origine et aux instituts d'enseignements. Ce site constitue ainsi un intérêt capital pour les futurs et les nouveaux étudiants sénégalais dans les universités toulousaines. Il constitue un moyen particulièrement efficace pour s'adresser aux nouveaux étudiants et pour leur donner des conseils extrêmement importants dans la réussite de leur parcours universitaire. Il contribue également à la bonne marche de l'association en donnant un plus grand retentissement à ses activités et manifestations mais aussi en offrant l'opportunité de recueillir d'éventuelles critiques et suggestions pouvant contribuer, de ce point de vue, à améliorer son fonctionnement et son organisation.

295

Site web 19. Site web de l'ASEST

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net