WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Réaction sociale de la population Abidjanaise vis-a-vis des prestations de services de Lavergarde sécurité

( Télécharger le fichier original )
par Jean-François KOUA
Université de Cocody d 'Abidjan Côte d'Ivoire, UFR Criminologie - Maà«trise en criminologie, option: recherche 0000
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

AVANT PROPOS

La société actuelle connait de profondes réorganisations sociales à la volonté manifeste de s'inscrire dans la globalisation tant prônée par les nations développées au détriment des pays pauvres et en voie de développement. Préalable qu'elle est, celle-ci manifeste une réponse positive ou négative qui s'exprime par les changements socio-économiques.

Face à cette situation, les spécialistes des sciences humaines qui étudient les phénomènes sociaux offrent à leurs étudiants une opportunité pendant et à la fin de leur formation de s'intéresser aux mutations sociales en mettant l'accent sur la réaction sociale et le phénomène criminel en ce qui concerne la criminologie.

C'est dans cette optique que nous avons centré notre étude sur le sujet suivant : Réaction sociale de la population abidjanaise vis-à-vis des prestations de la société LAVEGARDE.

En outre, l'étude de ce sujet apportera une contribution pour l'amélioration des prestations de la société LAVEGARDE.

5

INTRODUCTION GENERALE

La plupart des Etats accordent une importance à la lutte contre la criminalité. Assurer la sécurité apparaitrait de ce fait comme la priorité car dit-on sans la paix il n'y a pas de développement.

Nonobstant les efforts multiples consentis par les Etats africains pour endiguer la criminalité, celle-ci demeure. L'ensemble des mesures élaborées pour la réduire à consisté à l'accroissement en hommes des forces publiques (Police et Gendarmerie) qui interviennent dans des circonstances où les bandits sont surarmés.

Nous constatons que les Etats en général surtout celui de la Côte d'Ivoire en particulier se trouvent confrontés à de multiples difficultés qui ne permettent pas d'assurer de façon efficiente et efficace la sécurité de la population.

En effet, les causes de cette situation pourraient s'expliquer par une politique criminelle inefficace. En outre, les différentes crises socio-politiques s'accompagnant de coups de force et tentative de déstabilisation que connait notre pays constituent un terrain fertile à la criminalité avérée avec la prolifération sur le territoire national d'armes lourdes, la fluidité ou la perméabilité des frontières. A côté de cette cause nous pouvons également évoquer l'engorgement du système éducatif ivoirien qui rejette des milliers de personnes hors de l'école sans une réelle opportunité de réinsertion faisant de ceux-ci une main d'oeuvre criminogène. Aussi, les licenciements abusifs ne viennent-ils pas augmenter le nombre pléthorique de chômeurs dont certains empruntent le chemin du banditisme. Devant ce fait, l'Etat se trouve dans l'incapacité de juguler cette crise sociale et pour mieux engager sa lutte en matière de sécurité, a permis par le biais du Ministère de l'Intérieur, l'autorisation réglementant l'exercice professionnel du gardiennage, secourisme et assistance en société, le décret 98 À 323 du 15 juin 1998 portant réglementation des activités privées de sécurité dans notre pays. Ces sociétés

6

ont pour objectif clair, juguler l'accroissement de l'insécurité par les moyens d'intervention et de dissuasion.

Bénéficiant ainsi de cette ouverture, certains opérateurs économiques regroupés au sein des sociétés de sécurité privée telles que LAVEGARDE, BIP Assistance ... pour ne citer que celles là, ont offert leurs prestations à la population sous forme de contrat de protection.

Notre étude vise donc à identifier la réaction sociale de la population abidjanaise vis-à-vis des prestations de services de LAVEGARDE et cela s'inscrit dans une perspective d'étude, opinions et comportements.

Pour ce faire, notre travail s'articulera autour de trois axes centraux :

- Dans la première partie, nous présenterons la société
LAVEGARDE

- La seconde partie portera sur la réaction sociale de la
population abidjanaise vis-à-vis des prestations de services de LAVEGARDE.

- Dans la troisième partie nous ferons des propositions
susceptibles d'améliorer la qualité des prestations.

7

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net