WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Mémoire, identité et dynamique des générations au sein et autour de la communauté harkie. Une analyse des logiques sociales et politiques de la stigmatisation.


par Emmanuel BRILLET
Université Paris IX Dauphine - Doctorat de sciences politiques 2007
  

précédent sommaire suivant

Ce que parler des harkis veut dire 246

I. La figure du harki dans les gestes algériennes de la guerre d'Algérie 249

A.  Le harki réifié ou la mémoire comme réalité instrumentale 250

- 1. Entre totem et tabou : une figure recomposée (1962-1988) 250

- 2. Entre Charybde et Scylla : une figure décomposée (depuis 1988) 264

B. Le harki retrouvé ? Les chemins de traverse de la mémoire collective 275

II. La figure du harki dans les gestes françaises de la guerre d'Algérie 285

A.  Les habits officiels du souvenir : un récit éthéré (le harki sous l'éteignoir) 287

B. L'ordinaire des prises de position 295

- 1. Le détournement de vocable ou la banalisation des acceptions outrancières du terme « harki » (le harki comme référence injurieuse) 295

- 2. Entre positionnement politique et geste politicienne : images et usages des harkis dans le paysage politique français 299

a) Entre geste gaullienne et gêne néo-gaulliste : de la difficulté d'un droit d'inventaire sur la personne du général de Gaulle au sein de la droite chiraquienne 299

b) Entre défiance et indifférence : la figure du harki dans les gestes communiste et socialiste de la guerre d'Algérie 302

- La figure du harki dans la geste communiste 303

- La figure du harki dans la geste socialiste 306

c) Le Front national, entre "nostalgérie" et islamophobie 310

- 3. Les évocations inaudibles ou la geste amère des « soldats perdus » de l'Algérie française (le harki comme étendard d'une « espérance trahie ») 314

III. La figure du harki dans la geste intellectualiste de la guerre d'Algérie 322

A. Les ressorts immédiats de la stigmatisation : une vision clairement adversative (1954-1962) 332

- 1. « Chose colonisée » et « spectateur écrasé d'inessentialité » (Frantz Fanon) : le harki, une figure non avenue 336

- Un contexte intellectuel : l'Algérie au prisme de la littérature tiers-mondiste 338

- L'inattention systématique portée aux dimensions locales, discriminantes du conflit algérien 340

- 2. « Ces hommes en bleu payés pour trahir leurs frères » (Simone de Beauvoir) : le harki, une figure malvenue 345

- De la divinisation de l'histoire à la fétichisation de la violence (la praxéologie de la « table rase ») 345

- De la notion de « fausse conscience » à celle de « culpabilité objective » 351

- Le refus de la symétrie entre les exactions commises par le « colonisé » et celles commises par - ou au nom du - « colonisateur » 352

B.  Les ressorts rétrospectifs de la stigmatisation : une vision déplorative ? (depuis 1962) 362

précédent sommaire suivant