WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les enfants dans les attentats suicides: étude comparative de trois cas: Sri Lanka, Palestine, zone Afghanistan/Pakistan

( Télécharger le fichier original )
par Mélanie JOANNES
Institut catholique de Paris - Master 2 sciences politique, mention géopolitique et sécurité internationale 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.1.2. Le choix des cibles

Nous allons essayer d'éclaircir les raisons tactiques de l'utilisation des enfants dans les attentats suicides par le biais du lieu et de la cible contre laquelle ils sont perpétrés. Par ce biais, nous allons tenter de savoir si les enfants ne seraient pas utilisés pour des missions particulières dans le but d'exploiter au maximum des avantages spécifiques liés à leur âge.

Dans un premier temps, nous allons essayer de dégager des grandes tendances par pays étudiés. Et, dans un deuxième temps, nous allons tenter une analyse de ses résultats.

1.1.2.1. Le cas de la Palestine, du Pakistan et de l'Afghanistan

Dans cette partie, le Sri Lanka ne sera pas abordé en raison du manque d'informations à son sujet.

Afin de faciliter la lecture de ce sujet, nous avons élaboré deux tableaux, un pour la Palestine et un pour le Pakistan, avec les informations dont nous disposons.

Légende

Age : Cette colonne désigne l'âge de l'enfant au moment de l'attentat.

Date : Celle-ci désigne la date où a été commis l'attentat ou la tentative d'attentat

Lieu d'origine : Il s'agit de la ville ou de la région dont l'enfant est originaire.

Lieu de l'attentat : Cette colonne correspond à la ville ou à la région où a eu lieu l'attentat ou la tentative d'attentat suicide. Dans cette colonne, le signe v. signifie vers et indique la proximité avec une ville.

Cible : La colonne cible désigne la nature de la cible visée. La lettre C signifie que l'attentat a été commis ou devait être commis à un checkpoint.

Succès : Elle se réfère à la réussite ou à l'échec de l'attentat, mais dans chacun des cas, le mineur s'est rendu sur le lieu désigné avec l'équipement fourni pour mener à bien sa mission. La lettre 0 signifie que la mission assignée fut un succès, tandis que la lettre N renvoie à son échec.

Moyen : La colonne moyen renvoie à la manière dont l'attentat a été ou devait être exécuté. La terminaison C. Explosifs signifie ceinture d'explosifs.

Des points d'interrogations ont été placés aux endroits où nous n'avons pas l'information.

Tableau concernant la Palestine

Age

Date

Lieu d'origine

Lieu attentat

Cible

Succès

Moyen

17

29/03/02

Nord Bethlehem

Jérusalem

?

O

C. Explosifs

16

22/05/02

Al Doh

Rishon Le Zion

Parc

O

?

17

25/01/02

?

Tel-Aviv

?

O

?

17

05/06/02

?

V.Meguiddo

 
 
 

16

03/03

Nablus

V.Qalqilya

Tsahal

O

C.Explosifs

17

01/04

?

?

?

O

C.Explosifs

12

29/02/04

Tubas

Afula

C.

N

?

13

29/02/04

Tubas

Afula

C.

N

?

15

29/02/04

Tubas

Afula

C.

N

?

12

01/03/04

?

?

?

N

Bombe sur lui

11

16/03/04

?

Hawara

C

N

?

14-16

24/03/04

?

V. Nablus

C

N

C. Explosifs

15

12/07/04

?

?

?

N

C. Explosifs

17

14/07/04

Nablus

Kfar Masha

?

N

?

15

23/09/04

Yamor

Afula

?

N

C. Explosifs

15

28/10/04

?

Nablus

?

N

?

16

01/11/04

?

Tel Aviv

Marché

O

Explosifs sur lui

15

04/11/04

?

Nablus

?

N

?

15-16

03/02/05

?

Huwara

C

N

Pipe Bomb

15

12/04/05

?

Huwara

C

N

?

15

27/04/05

?

V. Jenin

C

N

Explosifs sur lui

15

27/04/05

?

V. Jenin

C

N

Explosifs sur lui

14-15

22/05/05

?

Huwara

C

N

?

15

25/05/05

?

Huwara

C

N

Pipe Bombs

14

11/10/05

?

?

?

N

?

15

27/08/07

?

Nord Gaza

?

O

?

Tableau concernant le Pakistan et l'Afghanistan

Age

Date

Lieu d'origine

Lieu attentat

Cible

Succès

Moyen

12

06/2007

?

Province Ghazni

ISAf

N

C.Explosifs

6

06/2007

?

Province Ghaznil

Forces armées

N

C.Explosifs

14

07/2007

Pakistan

Province Khost

Gouverneur

N

C.Explosifs

13

?

?

Shangla

Militaire

O

Explosifs

13

?

?

Helman

Militaire

O

Explosifs

6

?

?

Afghanistan

C.

N

?

16

?

Ghazni

Ghazni

?

N

C. Explosifs

15

?

Gardez

Gardez

?

N

Explosifs

La liste ci-dessous reprend plus en détails les cas exposés dans le tableau du Pakistan :

· Un enfant de six ans (exemple déjà cité plus haut) a commis un attentat suicide en Afghanistan. L'article concerné stipule que l'enfant visait les forces de la coalition en Afghanistan. Il fut arrêté à un checkpoint. Là encore, la cible visée était militaire.

· Un enfant de treize ans susmentionné qui, selon l'article122(*), s'est fait exploser au passage d'un convoi militaire au marché bondé de Shangla près de Swat.

· Le 8 juillet 2009, CNS News rapportait dans un article123(*) qu'au mois de décembre 2008, trois soldats de la British Royal Marines ont été tués lors d'un attentat dans la province d'Helman au Pakistan. La bombe se trouvait empaquetée dans une brouette poussée par un enfant de treize ans dans leur direction.

· Un enfant de six ans du village de la province de Ghazni s'est approché des forces militaires afghanes une ceinture d'explosifs attachée sur son torse.

· Un garçon de 16 ans a reçu l'ordre de porter une veste bourrée d'explosifs et de la faire exploser à Ghazni «The remote control battery was with me, but I could not do it and threw the battery away,» he recalled. «I realized that the target was not foreigners only but also Afghans ... If I didn't do it, they said I would go to hell

· Un garçon afghan de 15 ans de la ville de Gardez a été arrêté après l'échec de l'explosion de sa bombe. «The mullah in Gardez told me I will occupy a place in Jannat [Paradise] if I kill a foreigner. I wanted a place in Jannat.»

A la lecture de ces tableaux, nous remarquons que la grande majorité des attentats sont des échecs. Cependant, il ne faut pas en tirer de conclusions hâtives. Cet élément ne signifie pas que les enfants enregistrent un taux d'échec important dans ce type de mission. Il peut tout simplement s'agir du fait que les informations, quant à l'auteur de l'attentat, sont plus facilement accessibles lorsque celui-ci est encore en vie.

En ce qui concerne le choix des cibles, nous constatons pour la Palestine, que sur les 26 cas exposés, 11 visaient des checkpoints, 2 des endroits publics destinés aux civils et 13 sont indéterminés. Les checkpoints représentent donc un peu plus de 42% de l'ensemble des cibles et 50% des cibles déterminées. Dans le cas des checkpoints, les personnes visées sont avant tout les militaires effectuant les contrôles. Aussi, la majorité des cibles visées sont militaires et plus précisément, dans le cas de la Palestine, les forces armées israéliennes.

Pour ce qui est du Pakistan et de l'Afghanistan, sur les 8 cas exposés, 6 visaient des cibles militaires, soit 75% et 2 sont indéterminées. En ce qui concerne l'enfant de Garnez, il est précisé que le mollah dont il avait reçu l'ordre lui a demandé de viser un étranger. Nous pouvons émettre l'hypothèse qu'il s'agit d'un soldat des forces de la coalition, cependant cet élément n'est pas vérifiable. Pour le Pakistan et l'Afghanistan, les cibles privilégiées semblent aussi être militaire.

Une nuance reste cependant à apporter. Dans le cas du Hamas, P.W. Singer affirme qu'il laisse le choix des cibles à l'enfant. Il semblerait qu'ils leur disent simplement d'aller là où il y a du monde et de se faire exploser. Les enfants se dirigeraient alors aux checkpoints car ces endroits leur sembleraient plus appropriés, ou bien par imitation.

L'autre point remarquable est que l'ensemble des moyens déterminés utilisés pour commettre l'attentat sont des explosifs. Ils peuvent être portés en ceinture comme c'est majoritairement le cas en Palestine, ou dissimulés dans un objet porté par l'enfant comme un sac ou une brouette.

Et enfin, nous pouvons remarquer pour le Pakistan et l'Afghanistan, que, dans les cas exposés, l'enfant ou l'adolescent commet sa mission dans la ville où il vit. Cependant, les cas ne sont pas assez nombreux pour en déterminer une tendance.

* 122A. Lehaz, 41 dead as suicide blast hits northwest Pakistan, AFP, mis en ligne 12 octobre 2009 sur http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hmW-7E-he09DFvg3gq5inLcspUJQ

* 123UN pressed to investigate taliban's use of children as suicide bombers, CNS News, mis en ligne le 8 juillet 2009 sur http://www.cnsnews.com/news/article/50696

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net