WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les enfants dans les attentats suicides: étude comparative de trois cas: Sri Lanka, Palestine, zone Afghanistan/Pakistan

( Télécharger le fichier original )
par Mélanie JOANNES
Institut catholique de Paris - Master 2 sciences politique, mention géopolitique et sécurité internationale 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.3.3. La question de la rémunération

De nombreuses études concernant les enfants-soldats tendent à prouver que les engagements volontaires sont souvent motivés par la promesse d'une rémunération financière, qui n'est généralement pas tenue. Malgré le caractère définitif de l'attentat suicide qui se termine par la mort de l'auteur, nous nous sommes aperçus que les groupes utilisant des enfants pour commettre ces missions ont également recours à cette promesse pour les amener plus facilement à commettre cette action. Celles-ci peuvent être de deux sortes : promesse d'une rémunération spirituelle et/ou promesse d'une rémunération matérielle.

1.3.3.1. Les rémunérations spirituelles

Dans le cas des « kamikazes », la question de la rémunération spirituelle à un sens particulier puisque celle-ci est versée rapidement et donne un sens et un but à la mort.

La question des récompenses spirituelles est centrale dans les groupes à l'idéologie religieuse, notamment les groupes qui combattent dans la voie du Jihad. Ces groupes terroristes dont font partie les talibans et le Hamas s'appuient sur des passages du Qu'ran qui stipulent que les shaheed, ou martyrs de la foi, seront immédiatement absous de leur péchés et mariés avec soixante douze vierges. Commettre un attentat suicide, et donc mourir pour sa foi, permet aussi à l'enfant de faire accéder soixante dix de ses proches au paradis auprès de lui.

Singer, à l'occasion d'une interview d'un enfant irakien ayant combattu contre les forces US durant l'été 2004, relève ceci: "Mes parents m'ont encouragé à venir ici. Je préfère vivre et gouter à la victoire mais pas si ma mort n'est pas récompensée par des présents au ciel"177(*). Certes, il ne s'agit pas d'un enfant « kamikaze » mais il aborde son éventuelle mort pour la cause et la question de l'après. Il est intéressant de noter que pour cet enfant, l'élément essentiel se situe dans de probables récompenses spirituelles, dont il doit très bien connaitre le contenu, en cas de mort en tant que martyr.

La question de la rémunération est largement abordée dans le cadre de l'école, particulièrement lors des cours sur le Qu'ran, ce qui représente parfois l'écrasante majorité du programme comme c'est le cas au Pakistan où les madrassas sont avant tout des écoles coraniques.

La récompense spirituelle est un moyen puissant pour convaincre un enfant, et un adulte aussi d'ailleurs, de commettre un attentat suicide, car, dans le cas d'un conflit comme la Palestine dont l'issue semble très incertaine, le Paradis est un gage d'une vie heureuse que l'on ne peut connaitre sur terre. Il représente l'espoir qui a souvent disparu chez les jeunes.

Cette promesse en un Paradis ne peut cependant pas être exploitée par un groupe tel que le LTTE qui a écarté toute références et attachement à la religion dès sa création.

* 177 Singer, Op. cit., p.110

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net