WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Scolarisation des enfants en rupture familiale dans la maison Bakanja Ville à  Lubumbashi


par Thierry Kawaya Yuma
Université de Lubumbashi - Sociologie 2018
  

sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

EPIGRAPHE

Les enfants sont la chose la plus précieuse dans la vie. Un parent doit faire tout ce qu'il peut pour donner à un enfant le sens de la famille.

Elvis Presley

DEDICACE

A tous les Orphelins et Enfants de la rue de la ville de Lubumbashi qui vivent dans des conditions d'extrême pauvreté et qui fondent tout leur espoir dans la bonne foi des Organisations Non Gouvernementales qui Comprennent leur souci, besoin, exigence afin de permettre leur intégration sociale dans la société.

A vous mon oncle Kahola Tabu Olivier, c'est avec un immense plaisir que je prends mon stylo pour vous écrire ces quelques mots. Les efforts que vous avez fait pour moi, le temps que vous m'avez donné, les conseils avisés qui éclaireront notre chemin et comme vous le savez, j'ai traversé des moments si difficiles vous m'avez consolé lorsque j'avais de la peine. Vous m'avez fait rire lorsque j'étais malheureux que plus d'une fois je pensais que je ne verrais jamais le bout du tunnel. A chacun de ces moments, vous êtes là pour me réconforter et m'aider à avancer. Je ne vous remercierais jamais assez pour tout ce que vous avez fait pour moi et je ne pourrais jamais vous remercier à la hauteur de ce que vous m'avez donné. C'est pourquoi je te remercie énormément d'être cette personne si importante dans ma vie.

Une chose est sure : je n'oublierais jamais.

Kawaya Yuma Thierry

IN MEMORIAM

Il m'est difficile de coucher ses quelques lignes en terme du travail sans faire une allusion particulière à titre posthume à vous mes pauvres parents que la terre de nos ancêtres a arrachés sitôt :PAPA KAWAYA BIN ASANI et MAMAN KAMBULU ASHA JACQUELINE, pour m'avoir mis au monde, orienté, conseillé et protégé tout au long de mon jeune âge.

Voilà aujourd'hui les fruits de votre effort lequel vous ne consommez pas et de là où vous êtes, sachez que votre semence a porté des fruits. Je ne saurai vous oublier.Je garderai vos sages conseils et vos bonnes manières.

Que vos âmes reposent en paix et que la terre de nos ancêtres soit douce et légère à votre égard.Trouve ici notre reconnaissance et à nous revoir le dernier jour.

Kawaya Yuma Thierry

REMERCIEMENTS

En préambule, béni soit Dieu, Qui n`a pas rejeté ma prière, Et qui ne m`a pas retiré sa bonté !Chantez la gloire de son nom, Célébrez sa gloire par vos louanges !Car tes oeuvres sont redoutables, Je célébrerai le nom de Dieu par des cantiques, Je l`exalterai par des louanges.Béni soit à jamais son nom glorieux ! Que toute la terre soit remplie de sa gloire !Amen !Amen !

Avant d'entrer dans le vif de notre mémoire, nous allons nous acquitter d'un devoir de reconnaissance à l'endroit de tous ceux qui nous ont aidés de loin tout comme de près et qui ont contribués à l'élaboration de ce travail ainsi qu'à la réussite de cette formidable année académique.

Je voudrais tout d'abord adresser toute ma gratitude aux autorités de la faculté des sciences sociales, politiques et administratives plus particulièrement au doyenle professeur THIERRY MULEKA, professeur OLIVIER KAHOLA vice-doyen chargé de l'enseignement, professeur PASCAL ELENGESA vice-doyen chargé de la recherche, le secrétaire académique le CT BOBO, au chef de département de sociologie professeur KUNKUZIA, CT LINGOTO , CT TSHIKA SIDONIE, aux chefs de départements et aussi qu'aux professeurs, chefs de travaux et assistants qui se sont donnés corps et âme pour l'épanouissement intellectuel en faisant de nous des hommes ayant des têtes bien faites et qui ont assuré notre formation universitaire et à travers les conseils prodigués depuis la première année académique, sans lesquels ce travail n'aurait pas abouti à sa fin. Non seulement ils nous ont prodigué de suggestions fort utiles, mais ils nous ont aussi indiqué quelques ouvrages qui nous ontindispensablement servis pour que nous soyons en mesure de produire ce mémoire.

Je tiens à saisir cette occasion et adresser mes profonds remerciements et profondes reconnaissances au professeurPASULA NKUKITER ARMAND qui a bien accepté de diriger ce mémoire. Ses remarques, ses précieux conseils et ses corrections nous ont été d'une grande utilité tout au long de cette année. Vous avez accepté de guider nos deuxièmes pas dans la recherche. Vous vous montrez disponible pour répondre à nos sollicitations. Nous avons l'occasion d'admirer vos éminentes qualités humaines et pédagogiques ainsi que votre dévouement à transmettre les connaissances que vous avez accumulées durant de longues années de recherche. Soyez rassuré cher directeur de notre profonde gratitude.

Je remercie en particulier tous mes oncles et tantes, pour leur amour, leurs conseils ainsi que leur soutien inconditionnel, à la fois moral et économique, qui m'a permis de réaliser les études que je voulais et par conséquent ce mémoire, notamment : Jacques Kambulu, olivier Kahola, blaise Kabundi, Georges Kompany, Serge Kimabwe, Billy Yuma, Papa Assani, Samuel Kamanda, Solonge Musama, Alice Mutete, Annyck Kamanda, Aphrodite Kamanda, Patricia Kamanda, que l'éternel vous comble de ses bénédictions.

J'aimerais exprimer ma gratitude à mes grands-pères, Thomas Swedi et Jean-Paul Kamanda.

Mes remerciements s'adressent à mes frères et soeurs biologiques, les mots me manquent pour exprimer ma profonde reconnaissance à ma tendre famille dont l'amour, la patience et le sacrifice s'inscrivent à chaque page de ce document notamment : Seluwa

Kawaya, Bella Kawaya, Billy Salumu, Tantine Kawaya, Bienfait Kawaya, Henry Salumu, Serge Kawaya, Charly Kawaya, Jonathan Kawaya, Grace Kawaya, Merveille Kawaya.

Je souhaite adresser mes remerciements à tous mes beaux-frères et belles-soeurs pour l'affection et le soutien moral que vous m'avez toujours témoignés :André wemba, Joëlle Otoko, Vanie, Hortense, Irène, Sandra, Chela.

Je désire aussi remercier tous mes cousins et cousines : Gloire kambulu, Jean kambulu, Cheribain, Daniel, Omari Joseph, Othniel Kahola, Evangeline Kahola, Nouria Kahola,

A mes neuves et nièces : Junior, Moise, Emmanuel, Noëlla, Dieu-merci, Pascaline, Jacques, Octavie, Bella, Emanie, Elsa, Elmar, Anne, Toto, Jean, Nicole.

Je voudrais exprimer ma reconnaissance envers lesproches, amis et collègues, qui m'ont apporté leur soutien moral et intellectuel tout au long de la réalisation de ce mémoire,notamment : Bienfait Bahati, Bernard Bukinga, Bertin Ngongo, Laurianne Kongolo, Léa Romaine, Rebecca Mumbale, Pierrette Bokonga, Choudelle Mwadi, Marie Mukubu, Tague Kilolo, Helene Kabwa, Lydia Mbuyu, Patient Ndengo, Vital Mulage, Luzinga Esther, Olala Smart, Francis Assani, Moise Skamo, Steeven Bonheur, Valentin Tshikenke.

Mes vifs remerciements et reconnaissances vont également à l'Eglise VISION DE PATMOS HEWA BORA ; représentée par les encadreurs spirituels, Particulièrement au révérend pasteur MUPENDA MAYENGE LA VIE et son épouse maman SOLANGE LA VIE, Frère Guellord et tous les serviteurs de cette Eglise.

Enfin, je tiens à témoigner toute ma gratitude à ma très chère amie ITUMBO ZAMBI ANNAËL pour son soutien inestimable.
A toutes les personnes dont les noms ne figurent pas dans ce travail,
et que nous portons au fond du coeur nous disons sincèrement merci.

Kawaya Yuma Thierry

sommaire suivant