WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type smatphone.

( Télécharger le fichier original )
par Rodrigue MOUNJOUOPOU MONJOUO
ECOLE SUPERIEURE MULTINATIONALE DE TELECOMMUNICATIONS DE DAKAR - Ingénieur de conception des t&;eacute;lécommunications 2009
  

précédent sommaire suivant

III.2 La conception

Phase menée à la suite de l'analyse des besoins, la conception met en oeuvre tout un ensemble d'activités qui à partir d'une demande d'informatisation d'un processus permettent la conception, l'écriture et la mise au point d'un produit informatique (et donc de programmes informatiques) jusqu'à sa livraison au demandeur. Elle a comme objectifs de répondre à la question « comment faire le système ?» et de décomposer de façon modulaire le système à mettre en place. La conception définit l'architecture du logiciel. Elle définit par la même occasion chaque constituant du logiciel (Informations traitées, traitements effectués, résultats fournis, contraintes à respecter. A la suite un modèle logique utilisable à la phase d'implémentation est produit.

III.3 L'implémentation

Cette phase consiste à la mise en oeuvre des programmes dans un langage de programmation conformément aux spécifications définies dans les phases précédentes. Elle renferme en son sein les phases de test et de mise au point (débogage). A la sortie il sera produit un modèle physique (collection de modules implémentés mais non testés, documentation de programmation expliquant le code).

III.3.1 Classification des méthodes d'analyse et de conception

Malgré la diversité des méthodes d'analyse et de conception, il est possible de les classer en trois catégories :

Les méthodes cartésiennes ou fonctionnelles

Avec cette méthode, le système étudié est abordé par les fonctions qu'il doit assurer plutôt que par les données qu'il doit gérer. Le processus de conception est vu comme un développement linéaire. Il y a décomposition systématique du domaine étudié en sous domaines, eux-mêmes décomposés en sous-domaines jusqu'à un niveau considéré élémentaire. SADT (Structured-Analysis-Design-Technique) en est un exemple.

Les méthodes objet

Ce sont des méthodes consistant à créer une représentation informatique des éléments du monde réel auxquels on s'intéresse, sans se préoccuper de l'implémentation, ce qui signifie indépendamment d'un langage de programmation. Il s'agit donc de déterminer les objets présents et d'isoler leurs données et les fonctions qui les utilisent. Pour cela des méthodes ont

22

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type Smartphones

Projet CLIPCLAP -Monjouo M. Rodrigue Ing. Télécom

été mises au point. Entre 1970 et 1990, de nombreux analystes ont mis au point des approches orientées objets, si bien qu'en 1994 il existait plus de 50 méthodes objet. Toutefois seules 3 méthodes ont véritablement émergé :

- La méthode OMT de Rumbaugh

- La méthode BOOCH'93 de Booch - La méthode OOSE de Jacobson

Les méthodes agiles

Les méthodes de développement dites « méthodes agiles » (en anglais Agile Modeling) visent à réduire le cycle de vie du logiciel (donc accélérer son développement) en développant une version minimale, puis en intégrant les fonctionnalités par un processus itératif basé sur une écoute client et des tests tout au long du cycle de développement.

L'origine des méthodes agiles est liée à l'instabilité de l'environnement technologique et au fait que le client est souvent dans l'incapacité de définir ses besoins de manière exhaustive dès le début du projet. Le terme « agile » fait ainsi référence à la capacité d'adaptation aux changements de contexte et aux modifications de spécifications intervenant pendant le processus de développement. En 2001, 17 personnes mirent ainsi au point le manifeste agile dont la traduction est la suivante :

- individus et interactions plutôt que processus et outils

- développement logiciel plutôt que documentation exhaustive

- collaboration avec le client plutôt que négociation contractuelle - ouverture au changement plutôt que suivi d'un plan rigide

Grâce aux méthodes agiles, le client est pilote à part entière de son projet et obtient très vite une première mise en production de son logiciel. Ainsi, il est possible d'associer les utilisateurs dès le début du projet. Comme méthode agile nous pouvons citer eXtreme Programming (XP).

Les méthodes systémiques

Les méthodes systémiques sont des méthodes s'appuyant sur une approche systémique. Elles définissent différents niveaux de préoccupation ou d'abstraction et proposent de nombreux modèles complémentaires. Les méthodes systémiques sont souvent spécialisées pour la conception d'un certain type de systèmes. Comme exemple de méthode systémique nous pouvons citer MERISE, AXIAL ...

23

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type Smartphones

Mémoire Ingénieur des Travaux des Télécommunications-ESMT-Monjouo M. Rodrigue

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy