WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type smatphone.

( Télécharger le fichier original )
par Rodrigue MOUNJOUOPOU MONJOUO
ECOLE SUPERIEURE MULTINATIONALE DE TELECOMMUNICATIONS DE DAKAR - Ingénieur de conception des t&;eacute;lécommunications 2009
  

précédent sommaire suivant

Conclusion sur le réseau GSM

La mise en place d'un réseau GSM (en mode circuit) permettait principalement à un opérateur de proposer des services de type « voix » à ses clients en donnant l'accès à la mobilité tout en conservant un interfaçage avec le réseau fixe RTC (Réseau Téléphonique Commuté) existant. Délaissé au profit de nouvelles architectures du fait de sa faible capacité à transmettre des données numériques, il constitue néanmoins la base architecturale de tous ses successeurs.

I.2.3 Le réseau GPRS

Le standard GPRS (General Packet Radio Service) est une évolution de la norme GSM, ce qui lui vaut parfois l'appellation GSM++ (ou GMS 2+). Etant donné qu'il s'agit d'une norme de téléphonie de seconde génération permettant de faire la transition vers la troisième génération (3G), on parle généralement de 2.5G pour classifier le standard GPRS.

Le GPRS permet d'étendre l'architecture du standard GSM, afin d'autoriser le transfert de données par paquets, avec des débits théoriques maximums de l'ordre de 171,2 kbit/s (en pratique jusqu'à 114 kbit/s). Il vient ajouter un certain nombre de « modules » sur le réseau GSM sans changer le réseau existant.

Grâce au mode de transfert par paquets, les transmissions de données n'utilisent le réseau que lorsque c'est nécessaire. Le standard GPRS permet donc de facturer l'utilisateur au volume échangé plutôt qu'à la durée de connexion, ce qui signifie notamment qu'il peut rester connecté sans surcoût.

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type Smartphones

8

Projet CLIPCLAP -Monjouo M. Rodrigue Ing. Télécom

Aussi le standard GPRS utilise l'architecture du réseau GSM pour le transport de la voix, et propose d'accéder à des réseaux de données (notamment internet) utilisant le protocole IP ou le protocole X.25. Le réseau est donc constitué de routeurs IP.

Le GPRS permet de nouveaux usages que ne permettait pas la norme GSM, généralement catégorisés par les classes de services suivants :

· Services point à point (PTP), c'est-à-dire la capacité à se connecter en mode client-serveur à une machine d'un réseau IP,

· Services point à multipoint (PTMP), c'est-à-dire l'aptitude à envoyer un paquet à un groupe de destinataires (Multicast).

L'intégration du GPRS dans une architecture GSM nécessite l'adjonction de nouveaux noeuds réseau appelés GSN(GPRS Support Nodes) situés sur un réseau fédérateur (backbone)

:

· le SGSN (Serving GPRS Support Node, soit en français Noeud de support GPRS de service), routeur permettant de gérer les coordonnées des terminaux de la zone et de réaliser l'interface de transit des paquets avec la passerelle GGSN.

· le GGSN (Gateway GPRS Support Node, soit en français Noeud de support GPRS passerelle), passerelle s'interfaçant avec les autres réseaux de données (internet). Le GGSN est notamment chargé de fournir une adresse IP aux terminaux mobiles pendant toute la durée de la connexion.

Qualité de service

Le GPRS intègre la notion de Qualité de Service (noté QoS pour Quality of Service), c'est-àdire la capacité à adapter le service aux besoins d'une application. Les critères de qualité de service sont les suivants : priorité, fiabilité, délai, débit.

L'acheminement en mode paquet

Lorsque le mobile transmet des données vers un terminal fixe, les données sont transmises via le BSS (BTS + BSC) au SGSN qui envoie ensuite les données vers le GGSN qui les route vers le destinataire.

Le routage vers des terminaux (terminal mobile vers terminal mobile ou terminal fixe vers terminal mobile) utilise le principe d'encapsulation et des protocoles tunnels Les données reçues par le GGSN sont transmises au SGSN dont dépend le mobile destinataire.

Ainsi les données recueillies en protocole IP de l'extérieur via un routeur IP pourront être communiquées dans des paquets X25 par le principe du tunnel encapsulation - décapsulation. On parle de protocole PDP (Packet Data Protocol), l'encapsulation consiste ainsi à placer une unité de protocole A dans une unité de protocole B sans que ce dernier ne se préoccupe du format des données transportées.

Le GPRS peut être vu comme un réseau de données à part entière qui dispose d'un accès radio tout en réutilisant une partie du réseau GSM. Les débits fournis permettent d'envisager des

Conception d'un service vidéo pour terminaux portables de type Smartphones

9

Mémoire Ingénieur des Travaux des Télécommunications-ESMT-Monjouo M. Rodrigue

applications comme la consultation de sites internet ou le transfert de fichiers en mode FTP (File Transfert Protocol).

Dans la première version du GPRS seul un service de transmission point à point (PTP - Point To Point) a été proposé. Une information envoyée par un terminal vers un terminal.

Les services points à multi-points (PTM- Point To Multi-point) - une information envoyée d'un fournisseur de contenus vers plusieurs terminaux - seront ensuite proposés à des communautés ou des zones géographiques. On parle de PTP Broadcast.

GPRS consolide enfin le service de messagerie entre les terminaux.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy